Bernardine Melchior Bonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernardine Melchior Bonnet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Activité

Bernardine Melchior-Bonnet (née Paul-Dubois le 11 juin 1906, décédée le 23 mars 1995) est une historienne et biographe française spécialisée dans l'histoire de la Révolution et du Premier Empire. Elle a été lauréate des grand prix Gobert[1] (1958), Broquette-Gonin[1] (1970) et Marcel-Pollitzer[2] (1979). Elle était la petite-fille du critique Hippolyte Taine[3].

Elle a épousé l'historien Christian Melchior-Bonnet le 6 octobre 1930.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Napoléon et le Pape, Le Livre Contemporain, , 366 p. (ASIN B0000DLUPG)
  • La conspiration du Général Mallet (1963), éd. Del Duca
  • Les Girondins (1970, rééd. 1972) éd. Perrin, Paris,(525 p.) ; ouvrage primé par l'Académie française.
  • Charlotte Corday (1972) éd. Perrin, Paris, 352 p.+pl. ; rééd. 1989 aux éd. Tallandier, 249 p.
  • Jérôme Bonaparte ou l'envers de l'épopée (1979), 404 p.+16 pl., Paris : Perrin
  • La Grande Mademoiselle (1985) Libr. Académique Perrin
  • Napoléon consul et empereur 1799-1815 (1989, rééd. 1992), éd. Larousse (ISBN 2037990804)
  • Le procès de Louis XVI (1992) éd. Perrin, Paris (281 p.)

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D’après « Bernardine Melchior-Bonnet », sur Académie française.
  2. D’après « Lauréats », sur Fondation Marcel-Pollitzer.
  3. Cf. François Léger, « L’aventure sentimentale de Taine (Ire partie) », Commentaire, no 93,‎ .

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • International Standard Name Identifier • Bibliothèque nationale de France (données) • Bibliothèque royale des Pays-Bas • Bibliothèque nationale tchèque