Bernard Zekri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Zekri
Bernard Zekri - Salon du Livre 2014 (13328877414).jpg

Bernard Zekri en 2014.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Bernard Zekri, né en 1955 à Alger, est un journaliste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille et études[modifier | modifier le code]

Sa famille part s'installer en France, à Avallon dans l'Yonne, quelques années après l'indépendance de l'Algérie. Son père est huissier de justice. Il étudie à Dijon pour pratiquer le même métier que son père et obtient son diplôme, mais s'oriente vers le monde de la culture en ouvrant en 1977 avec ses amis une librairie engagée[1].

1980s : Producteur de rap[modifier | modifier le code]

Après avoir vu émerger le rap au début des années 1980 à New York[2]. Il organise en France un concert avec un groupe rencontré à New York, et repart vivre 8 ans dans la grande pomme. Il est alors immergé dans l'émergence du hip hop et côtoie nombre de stars en devenir. En 1982, il organise la première hip hop party en France. De 1979 à 1985, il est producteur de rap[1].

Depuis 1985 : Journaliste[modifier | modifier le code]

Il rentre en France où il rejoint le magazine Actuel en tant que grand reporter. Il y restera de 1985 à 1994. Il travaille ensuite pour Canal + et fait venir de radio Nova Omar et Fred, Éric et Ramzy, Jamel Debouze sur la chaîne cryptée[1].

Entre 2001 et 2008, il est directeur de la rédaction de la chaîne d'information I-Télé, qu'il quitte en 2009 pour prendre la direction des Inrockuptibles, mais l'arrivée d'Audrey Pulvar le pousse vers la sortie[1].

En octobre 2012, il prend la direction de l'agence CAPA en remplacement d'Hervé Chabalier[3]. En janvier 2014, il quitte l'agence pour assister Jamel Debbouze dans le développement de ses activités audiovisuelles au sein de Kissman Productions, avec la visée de développer la présence digitale du Comedy Club[1],[4].

Il est nommé directeur général des Nouvelles Editions Indépendantes en octobre 2015[5], Administrateur et Vice-Président des Inrockuptibles en décembre 2015[6], puis directeur général de Radio Nova en mai 2016 suite à son rachat par Matthieu Pigasse[7],[8]. Dès la rentrée 2016, il réorganise la grille de programmes et installe Édouard Baer aux commandes de la matinale[9].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Bernard Zekri est le père de deux filles d'une première union, Ava et Stella, et une fille fruit d'une deuxième union, Suzanne[1].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Zekri et Michel-Antoine Burnier, Le plein emploi de soi-même, Kero, , 284 p. (ISBN 978-2-36658-061-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f Sarah Kaminsky, « Bernard Zekri, passe-partout », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. Véronique Groussard, Bernard Zekri :"La culture hip-hop trimballe une mauvaise image", 28 octobre 2013
  3. Enguérand Renault, « Capa : Bernard Zekri succède à Hervé Chabalier », Le Figaro,‎ (lire en ligne).
  4. Daniel Psenny, « Le journaliste Bernard Zekri quitte l'agence Capa », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. « Bernard Zekri : L’électron libre », sur Nouvelobs.com (consulté le 2 juin 2016)
  6. CB News, « Les Inrockuptibles réorganise sa direction », sur Cbnews.fr (consulté le 2 juin 2016)
  7. « Le journaliste Bernard Zekri nommé Directeur Général de RadioNova », sur Jeanmarcmorandini.com (consulté le 2 juin 2016)
  8. Carole Lefrançois, « Rachetée par Matthieu Pigasse, Radio Nova amorce sa révolution », sur Telerama.fr, (consulté le 13 février 2017)
  9. Jérôme Lefilliâtre, « Bernard Zekri : «Nova est un lieu pour le combat culturel» », sur Liberation.fr, (consulté le 13 février 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles liés[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]