Bernard Simonay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Simonay
Description de cette image, également commentée ci-après
Bernard Simonay en 2010.
Naissance
Paris (Drapeau de la France France)
Décès (à 64 ans)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Bernard Simonay, né le à Paris et mort le [1], est un écrivain français. Il a publié 35 romans dans plusieurs domaines dont le fantastique, les romans policiers, les romans d'aventures et les romans historiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très tôt, Bernard Simonay puisa son inspiration dans ses balades dans la forêt environnante. Ses lectures lui donnèrent envie d'exercer une carrière artistique. Robert Merle et René Barjavel sont les écrivains qui l'influencèrent le plus[2]. Mais il faut y ajouter Jules Verne, H. G. Wells et bien d'autres, comme Maurice Druon et ses « rois maudits » pour les romans historiques.

Très jeune, Bernard Simonay, envisagea une carrière dans le cinéma en tant que scénariste réalisateur. Mais le milieu du cinéma lui parut inaccessible et il commença à coucher ses histoires sur le papier, pour le plaisir. Ses études le menèrent vers les mathématiques et la physique, qu'il abandonna au bout de deux ans pour fonder une famille. Tout en exerçant des activités professionnelles qualifiées par lui-même d'alimentaires, il continua d'écrire, toujours pour le plaisir, sans véritablement penser à se faire éditer[2], considérant ses premiers romans comme « peu brillants ».

Jusqu'au jour où il commença la rédaction de Phénix, roman de science fantasy. L'écriture du manuscrit dura 5 ans, puis il le présenta aux Éditions du Rocher qui acceptèrent de le publier en 1986[2]. Le succès du roman Phénix valut à son auteur de remporter les Prix cosmos 2000 et Julia Verlanger en 1987.

Bernard Simonay vit ensuite de sa plume jusqu'à sa mort en 2016[2], en s'essayant à des genres aussi variés que le policier, le roman d'aventure et le roman historique, en plus du fantastique qui l'a fait connaître.

Thèmes[modifier | modifier le code]

Les œuvres de Bernard Simonay sont marquées par des thèmes récurrents : l'écologie, l'affirmation de soi, l'importance des femmes et la dénonciation des extrémismes religieux. Ses personnages principaux sont souvent des femmes énergiques et attachantes, des héroïnes qui choisissent de se révolter contre la domination masculine. C'est une manière pour l'auteur de lutter contre l'ostracisme dont les femmes sont victimes depuis l'aube de l'humanité.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans fantastiques[modifier | modifier le code]

Univers de Phénix[modifier | modifier le code]

Cycle de Phénix
  • Phénix, 1986.
  • Graal, 1988.
  • La Malédiction de la Licorne, 1990.
Œuvres liées
  • La Porte de Bronze, 1994.
  • La Vallée des neuf cités, 2007 rééd. 2009.

Univers des enfants de l'Atlantide[modifier | modifier le code]

Cycle des Enfants de l'Atlantide
  • Le Prince déchu, 1994
  • L'Archipel du Soleil, 1995
  • Le Crépuscule des Géant, 1996
  • La Terre des Morts, 2003
Œuvre reliée
  • Le Secret interdit, 2001 (ne s'inscrit pas directement dans la saga des Enfants de l'Atlantide, mais se déroule dans le même univers, à notre époque)

Autres[modifier | modifier le code]

  • Le Roman de la Belle et la Bête, 2000
  • La Légende de la Toison d'or, 2005

Romans historiques[modifier | modifier le code]

Cycle de la Première Pyramide
  • La Jeunesse de Djoser, 1996
  • La Cité sacrée d'Imhotep, 1997
  • La Lumière d'Horus, 1998
Autres

Romans d'aventure[modifier | modifier le code]

  • Les Tigres de Tasmanie, 2003
  • La Dame d'Australie, 2004
  • Princesse Maorie, 2006
  • La Fille de la Pierre, 2006
  • La Louve de Cornouaille, 2007
  • L'Appel de l'orient, 2008
  • L'Odyssée d'une Femme amoureuse, 2012
  • La Fille de l'île longue, 2012
  • L'amazone de Californie, 2013

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • La Lande maudite, 1996
  • La Fille du Diable, 2000
  • Le Carrefour des ombres, 2009
  • La Prophétie des glaces, 2009
  • Le Marais des ombres, 2015

Prix reçus[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]