Bernard Nantet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Nantet
Image illustrative de l'article Bernard Nantet
Bernard Nantet, 2001

Naissance (79 ans)
Clichy (France)
Profession Journaliste
Spécialité Histoire de l'Afrique
Autres activités Archéologue
Photographe
Consultant
Encyclopédiste
Années d'activité Depuis 1960
Distinctions honorifiques Société des gens de lettres
Médias
Média principal Presse écrite

Bernard Nantet est un journaliste français et écrivain multimédia spécialisé sur l’Afrique, né le à Clichy. Il est également archéologue, photographe et consultant, auteur de nombreux ouvrages et articles pour la presse ainsi que pour des dictionnaires et encyclopédies.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Nantet est le fils de Marguerite Toury, pâtissière, originaire de La Ferté-Vidame (Eure-et-Loir) et de Joseph Nantet, garçon de bureau, originaire de Doucy-Aigueblanche (Savoie). Bien que né à Clichy, en région parisienne et habitant Paris, Bernard Nantet est dans son enfance très imprégné de la vie paysanne. Il passe en effet la majeure partie de la Seconde Guerre mondiale chez sa tante paternelle, avec sa sœur, dans le village natal de son père en Savoie, où l'on vivait encore selon les traditions anciennes : veillée collective du village dans l'étable, récits de contes et de légendes locales en francoprovençal. Le contact étroit avec les croyances populaires du monde rural aiguiseront plus tard son intérêt poussé pour l'animisme africain.

Après la guerre, de retour à Colombes, il travaille lui aussi comme garçon de bureau (archiviste) tout en suivant les cours du Centre de formation des journalistes de Paris (CFJ). C’est au cours d'un exercice pour le CFJ portant sur le premier congrès des écrivains et artistes noirs à la Sorbonne, qu'Alioune Diop, fondateur de la revue Présence africaine, lui suggère de s'intéresser à l'Afrique et à son histoire. Théodore Monod et Amadou Hampâté Bâ l’encourageront aussi dans cette même direction.

Après le CFJ, il travaille dans la presse parisienne, d'abord au secrétariat de rédaction de La Vie des Métiers, puis comme pigiste, texte ou photos, à Combat, Point de vue - Images du Monde, Paris Match, L'Arche, etc.

Premier voyage en Afrique[modifier | modifier le code]

En 1960, Bernard Nantet effectue un premier voyage en Afrique (Libye) pour accompagner le journaliste italien Attilio Gaudio, qui prépare un livre sur les régions sahariennes indépendantes. À l'École pratique des hautes études (EPHE), il suivra plus tard les cours d’ethnologie sur les religions africaines et la tradition orale.

En 1963, il est envoyé au Rwanda pour réaliser des programmes audiovisuels interactifs – une nouveauté alors – pour le compte de la Radiovision, une association fondée par des journalistes  (Yves Le Gall et Françoise Ligier) issus du studio-école de l'ORTF (Pierre Schaeffer) prônant l'éducation des adultes par la synthèse des moyens audiovisuels utilisables en Afrique, d'après une idée de Raymond Pichard. Il s’agissait de « films fixes » (une trentaine de vues) réalisés sur place sur des sujets de développement (agriculture, sanitaire, etc.) Ces documents visuels étaient projetés sur un écran au moyen de lanternes à pétrole, synchronisées en temps réel avec des émissions de radio. Un livret permettait ensuite, une fois la radio éteinte, de commenter et de repasser les images selon le rythme demandé par l'auditoire… et d'ouvrir ainsi une discussion.

Archéologue de terrain[modifier | modifier le code]

C’est à partir de 1966 qu’il approche l’archéologie africaine en tant que photographe de la Mission des fouilles archéologiques en Mauritanie dirigées par les professeurs Jean Devisse (Tegdaoust et Koumbi Saleh) et Henri J. Hugot (Tichitt), et organisées dans le cadre de la réforme des programmes scolaires africains en histoire. Il poursuivra la pratique de l’archéologie de terrain jusqu'à la guerre du Sahara occidental en 1976, et ensuite plus épisodiquement dans différents pays d’Afrique de l’Ouest.

Pendant ces années, il multiplie articles et photographies et publie ses premiers ouvrages de nature historique sur Tahiti et Malte. Il assure également des missions ponctuelles dans les télévisions africaines dédiées à l'utilisation de l'image fixe.

Histoire et pédagogie[modifier | modifier le code]

De 1978 à 2000, Bernard Nantet rédige de nombreux articles d'histoire et d'art africain pour Kouakou et Calao, journaux pour enfants et adolescents diffusés dans les centres culturels français en Afrique francophone (éditions Ségédo).

Dès 1978, il collabore régulièrement à la nouvelle revue L'Histoire avec des articles sur l'histoire de l'Afrique. Comme pour les livres qui suivront, Bernard Nantet sera toujours soucieux de mettre à la disposition du plus grand nombre les connaissances dispensées par les chercheurs et universitaires. C’est ainsi que paraîtront des ouvrages consacrés à l'Afrique (Les Mots-Clés de l'Afrique, Dictionnaire de l'Afrique) ou en rapport avec l'Afrique (À la découverte des Falasha, Les ismaéliens et l'Aga Khan, Les routes de l'ivoire).

Consultant[modifier | modifier le code]

Il est aussi partie prenante, à partir des années 1990, des processus de démocratisation entamés sur le continent africain et intervient comme consultant et formateur auprès de journalistes de la presse francophone. C’est également comme consultant qu’il intervient dans les domaines de l’information (ministère français des Affaires étrangères et de la Coopération) et du patrimoine (Banque mondiale).

Nombreuses missions en Afrique : au Sahara (Libye, Algérie, Tunisie, Maroc, Mauritanie, Niger), au Sahel (Sénégal, Mali, Niger, Burkina), dans le golfe de Guinée (Bénin, Togo, etc.), en Afrique centrale (Rwanda, Zaïre), dans l’océan Indien (Djibouti, Comores, Tanzanie).

Stages de formation de journalistes de la presse écrite et des télévisions africaines sur les liens texte/images au Congo-Kinshasa, Djibouti, Niger, Mauritanie, Tchad, Burkina (1980 à 2003) pour le compte du ministère de la Coopération, via l’Audecam[1].

Publications[modifier | modifier le code]

Parallèlement aux travaux sur le terrain, Bernard Nantet publie une quinzaine d’ouvrages sur l’Afrique[2], dont des dictionnaires[3] , destinés aux publics européen et africain.

Il rédige pour Kouakou et Calao près de 300 articles destinés aux enfants et adolescents du continent africain sur l’histoire de l’Afrique et l’art africain.

Articles dans les journaux et magazines. Photographies - publication de photos sur l’histoire et la géographie de l’Afrique dans la presse et l’édition.

Collaborations régulières et actualisation pour l’Afrique :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le Sahara : Histoire, guerres et conquêtes, Librairie Tallandier, coll. « Histoire aujourd'hui », (ISBN 979-1-0210-0239-5)
  • Dictionnaire de l'Afrique, Larousse, coll. « In Extenso », , 303 p. (ISBN 2-03584-301-4)
  • Chronologie de l'Afrique, édition TSH,, vol. Collection, n° 55, Tableaux synoptiques de l'histoire, (ISBN 2-35972-010-4)
  • Histoire du Sahara et des sahariens : Des origines à la fin des grands empires africains, Ibis Press, coll. « Sahara Sahel », , 254 p. (ISBN 2-91072-873-0)
  • Histoire du Nil : Voyage au cœur des civilisations, Le Félin, , 288 p. (ISBN 2-86645-572-X)
  • Au cœur de l’Afrique, Milan Presse, coll. « Les Encyclopes (documentaires jeunesse) », , 255 p. (ISBN 2-74591-185-6)
  • Objectif Aventure : Mauritanie, Arthaud, coll. « Guides Arthaud », (ISBN 978-2-7003-1262-1),
    Réédition en 2006 sous le titre Le Guide de la Mauritanie : Sur les traces des nomades, Ibis Press, 250 p. (ISBN 2-91072-852-8)
  • L'Afrique des sables et des forêts, Sélection du Reader's Digest, (ISBN 978-2-7098-1228-3)
  • Serge Cordellier / collectif, Le Dictionnaire historique et géopolitique du XXe siècle, La Découverte, coll. « État Du Monde », , 700 p. (ISBN 2-70713-093-1)
  • Dictionnaire d'Histoire et Civilisations africaines, Éditions Larousse, coll. « Les référents », , 336 p. (ISBN 2-03720-321-7)
  • Collectif sous la direction d'Emmanuel de Waresquiel, Le Siècle rebelle : Dictionnaire de la contestation au XXe siècle, Larousse / Bordas, , 671 p. (ISBN 2-03511-320-2)
  • L'Invention du désert : Archéologie au Sahara, Payot, , 390 p. (ISBN 2-228-89192-4)
  • Bernard Nantet et Édith Ochs, À la découverte des Falasha : Le voyage de Joseph Halévy en Abyssinie (1867), vol. 351, Payot, coll. « Petite Bibliothèque Payot/Voyageurs », , 224 p. (ISBN 2-228-89191-6)
  • Bernard Nantet et Édith Ochs, Les Fils de la Sagesse : Les ismaéliens et l'Aga Khan, JC Lattès, coll. « Document contemporain », , 348 p. (ISBN 2-70961-859-1)
  • Rémy Bazenguissa et Bernard Nantet, Afrique, Mythes et réalités d'un continent, Le Cherche midi, coll. « Documents », , 225 p. (ISBN 2-86274-422-0)
  • Afrique, Les mots clés, Bordas, coll. « Les Compacts », , 254 p. (ISBN 978-2-0401-8520-6)
  • Bernard Nantet et Édith Ochs, Les Falasha : la tribu retrouvée, Manya, coll. « Document », , 211 p. (ISBN 2-87896-042-4)
  • Les Routes de l'ivoire, Casterman, , 114 p. (ISBN 2-20316-903-6)
  • Collectif, Découverte de l'Afrique noire, Larousse, 1981, Larousse, (ISBN 2-03-513183-9)

Autres domaines :

  • (en) Cheeses of the World: An Illustrated Guide for Gourmets, Rizzoli, , 256 p. (ISBN 978-0-8478-1599-9)
  • Bernard Nantet et Édith Ochs, Trésors de la Chine, Sélection du Reader's Digest, (ISBN 978-2-7098-0293-2)
  • Îles de Malte, Minerva / France Loisirs, coll. « Dernières îles de rêves », , 120 p. (ISBN 2-83070-349-9)
  • Le Goût du fromage, Flammarion, , 256 p. (ISBN 2-08200-586-0)
  • Bernard Nantet, Jean-Claude Ribaut, illustré par Michel Viard, Les Jardins des épices, Éditions Du May, , 178 p. (ISBN 2-90645-075-8)
  • Saint-Tropez : Histoires..., Londreys, , 143 p. (ISBN 2-90418-471-6)
  • Malta - Malte : Histoire illustrée, Delroisse, , 191 p.
  • Bernard Nantet, Tahiti et la Polynésie, Delroisse, , 144 p. (notice BnF no FRBNF34567994)
  • Illustration d'Israël, le royaume et l'utopie, de Michel Salomon, coll. Horizon 2000, Casterman, Paris, 1968, ISSN 2263-2018

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Des feuilles aux cauris, une initiation féminine en Haute-Volta, avec Jeanne Bisilliat, prix du film ethnographique du musée de l’Homme, 1984.
  • Balade aux sources, de Med Ondo (prise de vues), 1967.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bernard Nantet est membre de l’association ouest-africaine d’archéologie, de la Société des africanistes, et de la Société des gens de lettres.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Association universitaire pour le développement, l'éducation et la communication en Afrique et dans le Monde, absorbée le 1er juillet 1999 par l'association pour la diffusion de la pensée française, sur le site de la BNF
  2. Pascal Gélinet, Deux mille ans d'histoire, France Inter 12 et 13 oct. 2005
    Histoire du Nil - Bernard Nantet, L'Histoire n°302, 2005, Histoire du Nil [1]
    Chronologie de l'Afrique [2] Marie-Noël Verger-Fèvre, Bernard Nantet, 2003,
    Au cœur de l'Afrique, Journal des africanistes en ligne
  3. Interview de Bernard Nantet par Yvan Amar, en écoute sur « Les Sapeurs du français : Bernard Nantet, auteur du «Dictionnaire de l'Afrique» », sur rfi.fr, Radio France internationale, (consulté le 19 décembre 2013)
  4. Nina Sorel, Comment travaille Bernard Nantet, Historia n°801, Paris, 2013. [3]