Bernard Mantienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bernard Mantienne
Illustration.
Fonctions
Maire de Verrières-le-Buisson

(29 ans, 9 mois et 26 jours)
Prédécesseur Gabriel Michalet (SE)
Successeur Thomas Joly (DVD)
Sénateur de l’Essonne

(7 mois et 17 jours)
Conseiller général de l'Essonne

(12 ans, 5 mois et 16 jours)
Circonscription Canton de Bièvres
Prédécesseur Jean Simonin (RPR)
Successeur Thomas Joly (DVD)
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Paris XVe
Date de décès (à 83 ans)
Nationalité Française
Parti politique RPR puis UMP
Profession Juriste

Bernard Mantienne est un homme politique français né le dans le 15e arrondissement de Paris et mort le 3 novembre 2016[1].

Membre de l’Union pour un mouvement populaire, il était sénateur de l’Essonne, conseiller général du canton de Bièvres et maire de Verrières-le-Buisson.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et vie familiale[modifier | modifier le code]

Bernard Mantienne est né le et est décédé le 3 novembre 2016.

Études et formations[modifier | modifier le code]

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Bernard Mantienne est cadre administratif retraité et juriste de profession.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Bernard Mantienne a été conseiller général du canton de Bièvres de 1988 à 2001 et sénateur de l’Essonne en 2004.

Il était maire de Verrières-le-Buisson de 1983 à 2013.

Synthèse des fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Mandats nationaux[modifier | modifier le code]

Sénateur de l’Essonne[modifier | modifier le code]

Membre de la liste RPR non élu en 1995, il devient sénateur de l’Essonne le à la suite du décès en cours de mandat de Michel Pelchat. Présent sur la même liste lors de l’élection sénatoriale de 2004, il n’est pas réélu et achève son mandat le [2].

Au sénat, il était membre de la commission des affaires étrangères et de la commission de la défense nationale et des forces armées. Il a cosigné une proposition de loi tendant à protéger les noms des collectivités locales sur Internet[3] et une résolution tendant à la création d’une commission d’enquête sur le rôle des centrales d’achat dans la fixation des prix à la consommation et les délocalisations d’entreprises[4].

Mandats locaux[modifier | modifier le code]

Conseiller général du canton de Bièvres[modifier | modifier le code]

Du au , Bernard Mantienne était conseiller général du canton de Bièvres et vice-président du conseil général de l'Essonne. En 2001, il a cédé son siège à son adjoint Thomas Joly.

Maire de Verrières-le-Buisson[modifier | modifier le code]

Bernard Mantienne a été élu conseiller municipal de Verrières-le-Buisson en 1971 puis maire de cette commune en 1983. Il a conservé son mandat depuis sous les étiquettes UDF puis UMP[5]. Il choisit de démissionner de son mandat le [6].

Autres mandats[modifier | modifier le code]

Dans sa jeunesse, Bernard Mantienne fut éclaireur Scout de France puis chef de groupe à Massy et rédacteur de la revue spécialisée Raid. Le , il déposa les statuts des Scouts unitaires de France dont il fut commissaire général de 1973 à 1977 puis président du mouvement[7]. Il a été président de la Fondation européenne pour l’éducation à l'environnement[8].

Il a été président du syndicat intercommunal de protection et d'équipement de la vallée de la Bièvre et président du conseil régional des lycées agricoles privés[9].

Décorations et récompenses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :