Bernard Maccario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Maccario
Description de l'image Bernard Maccario.jpg.
Naissance (71 ans)
Toulon (Var)
Nationalité Drapeau de France Français
Pays de résidence France
Diplôme
Profession
Activité principale
Directeur des services de l’éducation nationale
Autres activités
Multiples responsabilités sportives et territoriales
Formation
Universitaire
Distinctions

Bernard Maccario, né le à Toulon (Var), est un inspecteur d'académie honoraire, ancien enseignant d’éducation physique, fortement engagé dans la vie sportive et les structures territoriales de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

À ce double titre, il a été directeur de la candidature de Nice pour les Jeux olympiques d'hiver de 2018 et directeur des Jeux de la Francophonie de 2013. En 2020, il devient président du conseil d'administration du CREPS Provence-Alpes-Côte-d'Azur et de l'association des amis du musée du Sport.

Études et formation[modifier | modifier le code]

Après une scolarité primaire à la fondation Don Bosco et secondaire au lycée Dumont-d'Urville de Toulon, ses études supérieures à l'Institut régional d'éducation physique (IREP) de Marseille le mènent au certificat d'aptitude au professorat d'éducation physique et sportive (CAPEPS), qu'il obtient en 1972[1].

En 1977, Bernard Maccario reprend deux années d'études à l'Institut national du sport et de l'éducation physique (INSEP), dont il sort diplômé en 1979[1]. Inscrit également en 3e cycle à l'université Paris-VIII, il y obtient un doctorat en sciences de l'éducation en 1980 sous la direction des professeurs Daniel Hameline et Georges Vigarello[2].

Ancien espoir du comité Côte d’Azur de basketball, Bernard Maccario a porté les couleurs du Club sportif toulonnais[3] puis du Stade Marseillais Université Club (SMUC).

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Éducation nationale[modifier | modifier le code]

Bernard Maccario enseigne l’éducation physique en collège de 1972 à 1977. Deux ans plus tard, à sa sortie de l’INSEP, il est nommé à la direction départementale de la jeunesse et des sports des Bouches-du-Rhône, où il prend en charge, de 1979 à 1981, la formation continue des professeurs d’éducation physique. Reçu major du concours de recrutement des inspecteurs départementaux de l’éducation nationale lors de la session de 1981, il exerce cette fonction en circonscription d’enseignement primaire de 1983 à 1989 à Millau[4] et Toulouse puis en tant que directeur de l’école normale Cabessut de Cahors de 1989 à 1992[5],[6].

Intégré dans le corps des inspecteurs d’académie, il est successivement directeur-adjoint de l’Institut universitaire de formation des maîtres (IUFM) de Toulouse de 1992 à 1994[7], directeur-adjoint des services départementaux de l’éducation nationale du Bas-Rhin[8], directeur-adjoint de l’école supérieure des personnels d’encadrement du ministère de l'Éducation nationale[9] puis sous-directeur à la direction de l’enseignement scolaire (DESCO) chargé des enseignements des écoles et des formations générales et technologiques des collèges et lycées[10]. Il est ensuite directeur des services départementaux de l'Éducation nationale du territoire de Belfort[11] de 1997[12] à 1999[13] de l’Essonne en 1999 et des Alpes-Maritimes en 2004[14],[15].

Fonction territoriale[modifier | modifier le code]

Détaché dans la fonction territoriale à partir de 2007, il occupe successivement les fonctions de directeur général-adjoint des services puis directeur de cabinet-adjoint du président du conseil général des Alpes-maritimes de 2007 à 2009[1] et directeur général-adjoint des services de la ville de Nice de 2008 à 2010 ; à ce titre, il lui revient de piloter la candidature de la ville de Nice pour les Jeux olympiques d'hiver de 2018[16]. Il est ensuite directeur de cabinet[17] de Christian Estrosi de 2010[18] à 2012 puis directeur général adjoint chargé des services de la métropole Nice-Côte-d'Azur de 2012 à 2013[19].

Autres engagements[modifier | modifier le code]

Bernard Maccario est directeur général du comité national des 7e Jeux de la francophonie (CNJF)[20],[21] de Nice en septembre 2013[22], où il doit gérer une situation difficile[Laquelle ?][23]. Il est adjoint au maire de Beaulieu-sur-Mer de 2014 à 2019[24], président du conseil d'administration du CREPS Provence Alpes Côte d'Azur depuis 2016[25], président de l’Association des Gladiateurs du musée national du Sport[26] depuis 2016 et vice-président du comité de Villefranche-sur-Mer de la Société des membres de la Légion d'honneur. Membre du comité directeur de la Ligue Provence-Alpes-Côte-d’Azur de basket-ball de 2016 à 2019, il a exercé des fonctions d’expertise auprès de la Fédération française de basket-ball (FFBB)[3]. Il préside depuis 2018 le Nice Côte d'Azur International FICTS Festival[27],[28] et depuis 2020 le Cercle Pierre de Coubertin Provence Alpes Côte d’Azur.

Publications[modifier | modifier le code]

Bernard Maccario a publié plusieurs ouvrages relatifs à l'évaluation[9] qui a fait l'objet de sa thèse de doctorat :

Il se consacre également à des conférences relatives à l'histoire du sport[33] sur laquelle il a publié plusieurs ouvrages :

Notoriété et distinctions[modifier | modifier le code]

Inspecteur d'académie honoraire[24], Bernard Maccario est :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bernard Maccario sur Linkedin.
  2. Thèse de Bernard Maccario (SUDOC)
  3. a et b Bernard Maccario
  4. « Une rentrée scolaire sans problème », Midi Libre (édition de l’Aveyron) du 10 septembre 1983.
  5. « Bernard Maccario succède à M. Huez », La Dépêche (édition du Lot) du 18 septembre 1989.
  6. « L’école normale en quête d’avenir », La Dépêche (édition du Lot) du 7 mars 1991.
  7. « L’école normale dépoussiérée. Promotion pour B. Maccario », La Dépêche (édition du Lot) du 27 août 1991.
  8. « Rentrée pluvieuse, rentrée heureuse », L’Alsace du 9 septembre 1994.
  9. a et b « Bernard Maccario », sur bnf.fr (consulté le 7 mai 2021).
  10. a et b Persee.
  11. Educ.gouv : mouvement du personnel.
  12. « Un homme de dialogue à l’Inspection d’académie », L'Est républicain, (édition de Belfort) du 24 octobre 1997.
  13. « Demain, l’école… », L'Est Républicain (édition de Belfort) du 24 janvier 1999.
  14. « Des caméras contre les violences scolaires », Nice Matin du 24 juin 2005.
  15. « L’inspecteur d’académie visite les écoles connectées », Nice Matin (édition du Haut Pays) du 27 janvier 2007.
  16. « Une candidature pertinente. B. Maccario coordonnateur du groupe de pilotage », Nice Matin du 2 novembre 2008.
  17. « Bernard Maccario succède à Philippe Auroy ».
  18. « B. Maccario nouveau directeur de cabinet du maire », Nice Matin du 16 février 2010.
  19. Olbia Conseil.
  20. Bernard Maccario nommé DG du comité national des jeux de la francophie
  21. Nice Matin du 12/04/2013
  22. Jeune Afrique
  23. Interview de Bernard Maccario au Point
  24. a et b Beaulieu : démission de Bernard Maccario
  25. Nominations au Journal officiel de la République française
  26. Les amis du musée : les gladiateurs
  27. Interview de Bernard Maccario
  28. Bernard Maccario, président du festival international du cinéma sportif
  29. Compte-rendu sur Persée par Georges Vigarello
  30. Traduction espagnole de Théorie et pratique de l'évaluation dans la pédagogie des APS
  31. France éducation international
  32. Références à Bernard Maccario sur Google books
  33. Sport et cultrure : les mardis à 17 heures avec Bernard Maccario
  34. Bernard Maccario raconte Jean Bouin
  35. 100 ans de basket sur la Côte-d'azur sur le site de la FFBB

Liens externes[modifier | modifier le code]