Bernard Leandri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 25 décembre 2019 à 22:09 et modifiée en dernier par Irdnael (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Bernard Leandri
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Juriste, avocat, militaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit
Distinctions

Le commandant Bernard Leandri, né le à Penta di Casinca (Corse, actuelle Haute-Corse), et mort le à Paris (alors en Seine), est un héros de la Première Guerre mondiale.

Biographie

Engagé volontaire à 18 ans, il parcourt tous les grades de sous-officier puis il passe à la pénitentiaire militaire et commande les prisons de Tunisie puis d'Albertville. En 1914, il est affecté sur sa demande à l'armée active.

Cet officier surnommé « Trompe-la-mort » a été le militaire français le plus décoré de la guerre de 14-18 pendant laquelle il a été blessé 21 (ou 13) fois et cité 33 fois, ce qui est « tout à fait exceptionnel[1] ». Il est même décoré par l'Allemagne après 1918.

Il aurait été le premier chef de bataillon à avoir reçu le Cordon de Grand Officier de la Légion d'honneur depuis la création de cet ordre (sur le champ de bataille et par Georges Clemenceau lui-même). De même, les insignes de Grand Croix lui furent remis gratuitement.

Bernard Leandri fut ensuite avocat à la cour d'appel de Paris après avoir été commandant de la Prison militaire de Paris.

Ce grand mutilé de guerre fut une personnalité incontournable du monde des anciens combattants, notamment comme orateur.

Célébration

Une rue de Paris porte son nom (rue du Commandant-Léandri) dans le 15e arrondissement.

Notes et références