Bernard King

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard King (basket-ball, 1981) et King.
Bernard King Portail du basket-ball
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance 4 décembre 1956 (57 ans)
New York
Taille 2,01 m (6 7)
Situation en club
Numéro 22, 30, 55
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
1974-1977 Tennessee Volunteers
Draft NBA
Année 1977
Position 7e
Franchise Nets du New Jersey
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
1977-1978
1978-1979
1979-1980
1980-1981
1981-1982
1982-1983
1983-1984
1984-1985
1985-1986
1986-1987
1987-1988
1988-1989
1989-1990
1990-1991
1991-1992
1992-1993
Nets du New Jersey
Nets du New Jersey
Jazz de l'Utah
Warriors du Golden State
Warriors du Golden State
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Bullets de Washington
Nets du New Jersey
24,2
21,6
09,3
21,9
23,2
21,9
26,3
32,9
-
22,7
17,2
20,7
22,4
28,4
-
07,0
National Collegiate Basketball Hall of Fame 2013

* Points marqués dans chaque club comptant pour le championnat
national et les compétitions nationales et continentales.

Bernard King (né le 4 décembre 1956 à Brooklyn, New York) est un ancien joueur américain de basket-ball évoluant au poste d'ailier en NBA et considéré comme l'un des meilleurs marqueurs de l'histoire de la ligue. Son plus jeune frère, Albert, disputa neuf saisons en NBA entre 1981 et 1992.

Carrière[modifier | modifier le code]

Bernard King évolue dans l'équipe des Volunteers du Tennessee de l'université du Tennessee et est sélectionné au 7e rang de la draft 1977 par les Nets de New York, relocalisé quelques mois plus tard à Uniondale dans le New Jersey, devenant alors les Nets du New Jersey.

King est sélectionné dans la NBA All-Rookie Team en 1978, grâce à ses 24,2 points de moyenne. Il termine meilleur marqueur de la saison 1984-1985 avec 32,9 points par match et est sélectionné à deux reprises dans la All-NBA First Team en 1984 et 1985, dans la All-NBA Second Team en 1982 et la All-NBA Third Team en 1991 et est sélectionné quatre fois pour le NBA All-Star Game en 1982, 1984, 1985 et 1991.

Le 31 janvier 1984, sous le maillot des Knicks, King devient le premier joueur depuis 1964 à inscrire au moins 50 points lors de deux matchs consécutifs. La saison suivante, le 25 décembre 1984, King inscrit 60 points face aux New Jersey Nets, devenant le 10e joueur de l'histoire de la NBA à inscrire au moins 60 points en un match.

Alors au sommet de sa carrière, King subit une grave blessure aux ligaments du genou lors d'un match face aux Kings de Kansas City le 23 mars 1985, lui faisant manquer l'intégralité de la saison 1985-1986 et qui pénalisa ensuite gravement la nature de son jeu explosif. En dépit des 22,7 points de moyenne inscrits lors des six matchs pour son retour lors de la saison 1986-1987, il est clair qu'il avait perdu sa vivacité, incitant les Knicks de New York à se séparer de lui à l'issue de la saison 1986-1987. Cependant, King connaît un retour réussi avec les Bullets de Washington, augmentant sa moyenne de points lors de chacune de ses saisons avec l'équipe, rejouant un All-Star Game une dernière fois en 1991, l'année de sa dernière saison complète en NBA. Après une année et demie perturbée par les blessures et un dernier passage de 32 matchs avec les Nets du New Jersey lors de la saison 1992-1993, des problèmes aux genoux obligent Bernard King à prendre sa retraite. King a inscrit 19 665 points en 874 rencontres, pour une moyenne de 22,5 points par match durant sa carrière.

Post-carrière[modifier | modifier le code]

Le 13 février 2007, le numéro 53 de Bernard King est retiré à la mi-temps du match Tennessee-Kentucky. Son maillot est le premier retiré par les Volunteers, avant celui de Ernie Grunfeld, l'ancien coéquipier de King. À la fin des années 1970, l'équipe universitaire de Tennessee était connue sous le surnom de "Ernie and Bernie Show" (en référence à Ernie Grunfeld et King) et est considéré comme l'âge d'or des Volunteers.

Lors du NBA All-Star Game 2006, un panel de consultants de la chaîne TNT sélectionnent Bernard King dans une liste nommée "Next 10", qui constitue une liste officieuse de 10 joueurs supplémentaires aux 50 meilleurs joueurs de la NBA pour fêter le 60e anniversaire de la NBA[1].

En 2004, King est nommé pour l'élection du Naismith Memorial Hall Of Fame, mais il ne fut pas retenu.

Il entre au Hall Of Fame en septembre 2013 en compagnie, entre autres, de l'ancien joueur des Seattle Supersonics Gary Payton et du Brésilien Oscar Schmidt[2].

Bernard King dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]