Bernard Fournier (musicologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fournier.
Bernard Fournier
Bernard Fournier en 2005.jpg

Bernard Fournier en 2005

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
MoulinsVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Bernard Fournier né à Moulins dans l'Allier le 22 avril 1943 est un musicologue français.

Ingénieur de formation, il est l'auteur d'une thèse sur Stendhal et d'une thèse d’État, Beethoven et la modernité. Il a été chargé de cours au département de musicologie de l'Université Paris VIII où il a préparé les étudiants à l’agrégation de musique (histoire de la musique). Son approche de la musicologie qui se veut interdisciplinaire et humaniste établit des liens avec les autres arts, mais surtout avec la littérature et la philosophie.

Publications[modifier | modifier le code]

Bernard Fournier en 2005, ses ouvrages en vitrine

Il a publié, dans les années 1970, plusieurs articles d’analyse littéraire et de musicologie (notamment dans la Revue Europe). Il est l’auteur de L'esthétique du quatuor à cordes (Fayard 1999), ouvrage qui s'interroge sur la nature et les spécificités du quatuor en se référant essentiellement au quatuor classique, celui de Haydn, Mozart et Beethoven, et de L'histoire du quatuor à cordes en trois volumes (Fayard 2000, 2004, 2010) :

  • le tome 1 traite de la période de Haydn à Brahms et consacre près de 700 pages aux quatuors de Beethoven, apogée du genre et bible des quartettistes ;
  • le tome 2, qui étudie la période allant de 1870 à l’entre-deux-guerres, accorde une place de choix au renouveau du quatuor au début du XXe siècle, porté notamment par Stravinsky, les compositeurs de l’École de Vienne, Bartók et Janacek ;
  • le tome 3 de l’entre-deux-guerres au XXIe siècle.

Ces deux derniers ont été réalisés en collaboration avec Roseline Kassap-Riefenstahl.
Il publie depuis 2006 une série d’articles détaillés sur la Missa Solemnis dans la revue de l’Association Beethoven France et Francophonie[1] dont il est un membre fondateur (1969).

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

L'esthétique du quatuor à cordes a obtenu le prix des Muses 2000 du meilleur essai.
Le troisième tome de L'histoire du quatuor à cordes a été salué par quatre prix :

  • le coup de cœur 2010 de l’Académie Charles-Cros (musique contemporaine);
  • le prix 2009-2010 du Syndicat professionnel de la critique ;
  • le prix Catenacci 2010 de l’Académie des beaux-arts ;
  • et le prix des Muses 2011 du meilleur ouvrage d'histoire de la musique.

Notices de concerts et conférences[modifier | modifier le code]

Bernard Fournier est fréquemment sollicité pour rédiger des notices de concert (ProQuartet, Abbaye de l’Épau, Musée d’Orsay, Philharmonie Luxembourg, Quatre archets pour Dijon, Musicades, etc.) et des articles sur le quatuor à cordes, comme ce fut le cas pour les biennales 2003, 2005, 2011 de de la Cité de la Musique de Paris. Il est régulièrement invité à prononcer des conférences dans le cadre de manifestations où le quatuor à cordes occupe une place importante :

  • concours de quatuor de Bordeaux 2001 ;
  • cycle de conférences et d’ateliers sur le quatuor (IRCAM [2001-2002] ;
  • Folle journée de Nantes 2005 2007, 2008 – avec, dans ce cadre, la rédaction de Les Quatuors de Beethoven, guide d’écoute pour une intégrale chronologique, publié en 2005 par les éditions MIRARE pour qui il a aussi rédigé un chapitre de l’Harmonie des peuples publié en 2006);
  • conférences dans le cadre de l’Académie de musique de chambre de Villecroze, de l’Académie de Flaine, du CNR de Paris, du Festival de quatuor en Pays de Fayence, du Musée d’Orsay, du Théâtre de Dijon, des Musicades de Lyon, de l'association Quatuorissimo à Tournai (Belgique), etc.

Émissions de télévision et de radio[modifier | modifier le code]

Il a également participé à des émissions de télévision (Antenne 2, Télévision de Suisse romande, Direct 8) et à de nombreuses émissions de radio autour du quatuor à cordes sur France Musique (Papier à musique, Les Imaginaires, Cordes sensibles, La Terrasse des audiences, La Tribune des critiques de disques, etc.), sur France-Culture (Décibels, les Chemins de la musique, Movimento) ou à la Radio-Suisse-Romande (Disques en lice) et à la RTBF.

Bernard Fournier et le Quatuor Ysaÿe[modifier | modifier le code]

Il travaille en collaboration avec le Quatuor Ysaÿe pour les enregistrements :

  • du label Æon pour lequel il a rédigé les textes des livrets d’accompagnement des disques Haydn, Schumann, Magnard-Fauré, ainsi que Beethoven ;
  • de l’ensemble des disques publiés sous le label Ysaÿe Records : Mozart, Quatuors avec piano ; Haydn, Sept Paroles du Christ ; Franck, Quintette, Sonate, Quatuor ; Brahms, Opus 67 ; Schoenberg, Nuit transfigurée ; Beethoven, Opus 18 n° 3, 74, 135 (à paraître) ;
  • du label Nascor, distribué par Harmonia Mundi.

Il a rédigé également des textes pour les quatuors Ébène, Hermès, Modigliani, Psophos, Terpsycordes et Voce.

Bernard Fournier a participé aux différentes intégrales chronologiques des quatuors de Beethoven que le Quatuor Ysaÿe a données à Tours, Nîmes et Saint-Émilion pour lesquelles il assuré les présentations de chaque concert en les illustrant d’exemples musicaux joués par le quatuor. Il a rédigé de nombreuses notices de programmes de concert du Quatuor Ysaÿe.

Bernard Fournier musicien[modifier | modifier le code]

Outre ses activités de musicologue, Bernard Fournier a été, pendant quarante ans, premier violon de quatuors semi-professionnels, le Quatuor Serioso et le Quatuor Antonia[2] avec lesquels il a donné en concert notamment l’intégrale des quatuors de Beethoven.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Fournier, L'esthétique du quatuor à cordes, Paris, Éditions Fayard, coll. « Musique », , 706 p. (ISBN 978-2-213-60507-4)
    - Prix des muses du meilleur essai, 2000[3]
  • Bernard Fournier, Histoire du quatuor à cordes, t. 1 : De Haydn à Brahms, Paris, Éditions Fayard, coll. « Musique », , 1224 p. (ISBN 978-2-213-60758-0)
  • Bernard Fournier, Roseline Kassap-Riefenstahl, Histoire du quatuor à cordes, t. 2 : De 1870 à l'entre-deux-guerres, Paris, Éditions Fayard, coll. « Musique », , 1296 p. (ISBN 978-2-213-61069-6)
  • Bernard Fournier, Roseline Kassap-Riefenstahl, Histoire du quatuor à cordes, t. 3 : De l'entre-deux-guerres au XXIe siècle, Paris, Éditions Fayard, coll. « Musique », , 1549 p. (ISBN 978-2-213-63599-6)
  • Bernard Fournier, Guide d’écoute des quatuors de Beethoven : dans le cadre de l'intégrale chronologique du Quatuor Ysaÿe à la Folle journée 2005, Nantes, Mirare, , 55 p.

Ce dernier guide qu’on ne trouve pas en librairie peut être commandé chez MIRARE ou sur le site de l’Association Beethoven France

  • Bernard Fournier, Panorama du quatuor à cordes, Paris, Éditions Fayard, coll. « Musique », , 328 p. (ISBN 978-2213677224)
  • Bernard Fournier, Le Génie de Beethoven, Paris, Éditions Fayard, coll. « Les Chemins de la musique », , 440 p. (ISBN 978-2213677187)

Liste de travaux et publications, articles, thèses, livres (hormis les livrets de disque et les programmes de concert)[modifier | modifier le code]

  • 1970

Octobre, Beethoven et la modernité, Revue Europe n° 498, p. 87-98

  • 1972

Juillet-août, Comment Stendhal présente Mme de Chasteller, Revue Europe n° 519-521, p. 157-186

  • 1976

Juin, Sémiologie des personnages de Lucien Leuwen (Thèse de 3e cycle, Université Paris 8), 776 pages

  • 1977

Septembre, Aspects du vocalisme beethovénien, Cahiers de l’Association Beethoven France, n° 12 (31 pages)

  • 1980

Mai, L’Ut mineur, une clef de l’esthétique beethovénienne, Cahiers de l’Association Beethoven France, n° 13 (40 pages)

  • 1993

Mars, Beethoven et la modernité (Thèse d’État, Université de Paris 8, 1827 pages)

  • 1997

Automne, Le Quatuor à cordes : Quaternité et individuation, écrit avec Lucile Héraud, Cahiers jungiens de psychanalyse, n° 90, automne 1997 (Q. 23-28). ISSN 0984-8215, pages 23-38

  • 2003

Automne, La Quadrature du cercle (Revue de la Cité de la musique, n° 43, septembre à décembre p.22-23 ISSN 1259-1394), dans le cadre de la 1re biennale de quatuor

  • 2004

Septembre, Le Quatuor opus 131 de Beethoven, une architecture intégrée tendue vers son final (Revue Analyse musicale, n° 51) ISSN 0295-3722

  • 2005

Automne, Jeu sans frontière, Revue de la Cité de la musique n° 49, p. 22-23 ISSN 1259-1394 (septembre à décembre), dans le cadre de la 2e biennale de quatuor

  • 2006

Hiver, Le Cycle de quatuors de Villa-Lobos, Quatuorissime, n° 58-59 ISSN 1241-7262 (p. 8-17)
Automne, L’Harmonie des peuples (Fayard/Mirare), chapitre 4. Les grands quatuors des Écoles nationales d’Europe centrale (Tchécoslovaquie, Hongrie (57 pages [p. 125-182])
Automne, La Missa Solemnis, chef-d’œuvre mal entendu. I - Problématique de l’œuvre, Revue de l’ABF n° 6, p. 52-57

  • 2007

Printemps, Beethoven compositeur d’opéra : humanisme héroïque et pensée visionnaire, Revue de l’ABF n° 7, p. 21-31
La Missa Solemnis, chef-d’œuvre mal entendu. II – Une œuvre dialectique, Revue de l’ABF n° 7, p. 91-104
Juin, Les Quatuors de Nicolas Bacri (n°s1 à 6), Quatuorissime, n° 60 ISSN 1241-7262 (p. 10-20)
Automne, Le Septième quatuor de Nicolas Bacri, Quatuorissime, n° 61 ISSN 1241-7262 (p. 8-12)

  • 2008

Ier semestre, La Missa Solemnis, chef-d’œuvre mal entendu. III – A la Recherche du sens perdu, Revue de l’ABF n° 9, p. 39-61
Automne, L’Œuvre pour quatuor d’André Boucourechliev, Quatuorissime, n° 63 ISSN 1241-7262 (p. 15-26)
Un Panorama de la musique de chambre en France, ProQuartet, 9e Rencontre de Fontainebleau (p. 7-9)

  • 2009

Ier semestre, La Missa Solemnis, chef-d’œuvre mal entendu. IV – Le Kyrie. Revue de l’ABF n° 11, p. 61-73
Printemps-été, Martinu dans l’école tchèque après Janacek, Quatuorissime, n° 64 ISSN 1241-7262 (p. 14-25)
Septembre, Programme de l’Intégrale des quatuors de Beethoven par le Quatuor Auryn (Musicades [20e anniversaire]), Lyon.

  • 2010

Novembre, Cours pour le CNED sur la question d’agrégation 2010–2011 (120 pages) : « Le Quatuor à cordes aux XIXe et XXe siècles : les avatars d’une figure tutélaire ? »

  • 2011

Janvier, « Le quatuor à cordes aux XIXe et XXe siècles, figure emblématique de la musique savante occidentale » (12 pages), L’Éducation musicale (n° 569)
Mai, L’Héritage beethovénien, Proquartet, Les Rencontres musicales en Seine et Marne (p. 8-9)

  • 2012

Janvier, La Magie du quatuor, Revue de la Cité de la musique n° 68, p. 22-23 ISSN 1259-1394 (janvier à mars) dans le cadre de la 2e biennale de quatuor et textes de programme sur les quatuors de Wolfgang Rihm

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]