Bernard Decomps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Decomps
Bernard Decomps, French physicist - Philippe Binant Archives.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Bernard Jean Henri Decomps, né le à Metz (Moselle) et mort le est un physicien français[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine paysanne des vallées ariégeoises[4], ses grands-parents instituteurs, son père ingénieur engagent Bernard Decomps dans des études secondaires ambitieuses.

École normale supérieure[modifier | modifier le code]

En 1957, Bernard Decomps est reçu à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm[5].

De 1963 à 1968, au laboratoire de physique de l'ENS, Bernard Decomps prépare, sous la direction de Jean Brossel, une thèse sur le pompage optique par laser, qu'il soutient en juin 1969 devant un jury présidé par Alfred Kastler et comportant en outre Robert Chabbal et Claude Cohen-Tannoudji[6].

En 1969, il devient professeur à l'université de Paris XIII Villetaneuse et prend part à la gestion administrative de l'université.

À côté de ses activités d'enseignement et de recherche, il exerce des missions de conseil pour des entreprises du secteur privé.

En 1979, il accède au collège de direction du CNRS.

De 1981 à 1986, il est directeur de la Recherche au ministère de l'Éducation nationale.

Conservatoire national des arts et métiers[modifier | modifier le code]

Spécialiste des relations entre la recherche fondamentale et la recherche appliquée, ainsi que de la physique des lasers, Bernard Decomps est nommé professeur au Conservatoire national des arts et métiers en 1992 où il devient titulaire de la chaire « Physique dans ses rapports avec l'industrie »[7]. Sa leçon inaugurale est présidée par Hubert Curien.

Dans le cadre de la chaire, et en partenariat avec le département de mathématiques, est créé le séminaire de géométrie et physique par Michel Valton, Pierre Marry et Philippe Durand[8].

Parmi les publications de la chaire, citons : Michel Valton, Géométrisation des théories quantiques des champs. Connexions autoduales, CNAM, Paris, 1998[9] ; Michel Valton, Une introduction aux concepts de la théorie des cordes, CNAM, Paris, (s. d.)[10] ; Pierre Marry, Fibrations, connexions et G-structures, CNAM, Paris (s. d.)[11] ; Philippe Durand, Fibres en algèbre de Clifford et opérateur de Dirac, CNAM, Paris, 1997[12] ; Philippe Binant (textes réunis par), Séminaire de physique mathématique, CNAM, Paris, 2002.

Parallèlement, Bernard Decomps est directeur général de la recherche scientifique au ministère de l'Enseignement supérieur de la Recherche[13].

École normale supérieure de Cachan[modifier | modifier le code]

De 1994 à 2000, Bernard Decomps est en même temps directeur de l'École normale supérieure de Cachan[14].

En mai 2008, il est nommé délégué à la recherche à la CCIP, au sein de la direction générale adjointe chargée de l’enseignement et de la formation. Il est conseiller du président du pôle de compétitivité « ADVANCITY – Ville et Mobilité Durable », chargé notamment de la politique scientifique et de la prospective.

Bernard Decomps est aussi membre du conseil d’administration de l’ENPC et du PRES Université de Paris Est.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bernard Decomps, Pompage optique avec un faisceau laser : étude théorique et expérimentale de la relaxation de niveaux excités du néon, ENS, Paris, 1969.
  • Bernard Decomps, Leçon inaugurale, chaire de Physique dans ses rapports avec l'industrie, CNAM, Paris, 1992-1993.
  • Bernard Decomps, « La recherche et développement suffit-elle à l'innovation ? », La formation supérieure des ingénieurs et cadres, Editions Jean-Michel Place, 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie
  2. « Hommage à Bernard Decomps, « un grand serviteur de la Recherche » », sur CPU, (consulté le 17 novembre 2016)
  3. « Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem : disparition de Bernard Decomps le mercredi 16 novembre », sur ministère de l’Éducation nationale, (consulté le 17 novembre 2016)
  4. « Témoin no 85 : Bernard Decomps », sur Ressources numériques en histoire de l'éducation
  5. Biographie.
  6. Bernard Decomps, Pompage optique avec un faisceau laser : étude théorique et expérimentale de la relaxation de niveaux excités du néon (lire en ligne)
  7. Chaire « Physique dans ses rapports avec l'industrie », Conservatoire national des arts et métiers.
  8. Séminaire de géométrie et physique, Conservatoire national des arts et métiers, Paris.
  9. Travaux de la chaire.
  10. Travaux de la chaire.
  11. Partenariat avec le département de mathématiques.
  12. Partenariat avec le département de mathématiques.
  13. La formation supérieure des ingénieurs et cadres, Editions Jean-Michel Place, 1995, p. 123.
  14. Décret du 25 août 1994 portant nomination (enseignements supérieurs)
  15. « Bernard Decomps », sur Académie des technologies
  16. Ordre national de la Légion d'honneur, décret du 14 avril 1990 portant promotion et nomination
  17. Décret du 16 mai 2008 portant promotion et nomination
  18. Jeanne-Marie Demarolle, « Prix Chabot-Didon 2008 : M. Bernard Decomps, professeur émérite de l’école normale supérieure de Cachan » [PDF]