Bernard David

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bernard David (homonymie) et David.
Bernard David
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (52 ans)
Lieu La Tour-du-Pin
Période pro. 1985 - 1991
Poste Milieu défensif puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1980-1982 Drapeau : France US La Chapelle-de-la-Tour
1980-1982 Drapeau : France SO Chambéry
1982-1985 Drapeau : France INF Vichy
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1985-1991 Drapeau : France FC Grenoble 42 (2)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1993-1994 Drapeau : France FC Grenoble
1994-2000 Drapeau : France AS Saint-Priest
2000-2011 Drapeau : France AJ Auxerre B
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 6 juillet 2011

Bernard David est un footballeur puis entraîneur français, né le à La Tour-du-Pin en Isère. Il joue au poste de Milieu défensif du milieu des années 1980 au début des années 1990 au sein du FC Grenoble.

Reconverti entraîneur, il dirige le FC Grenoble puis l'AS Saint-Priest avant d'intégrer, en 2000, l'AJ Auxerre B comme entraîneur de l'équipe réserve et de diriger le centre de formation du club. En juin 2012, il devient directeur du centre de formation de l'AS Saint-Etienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il commence le football à l'US Chapelle de la Tour en 1970[1] puis joue ensuite deux saisons au SO Chambéry de 1980 à 1982. Sélectionné dans toutes les équipes de jeunes de la ligue Rhône-Alpes[2], il évolue lors de sa dernière saison au club en équipe première alors en division d'honneur[3]. Il intègre ensuite l'INF Vichy où il poursuit sa formation pendant trois ans dans la même promotion que notamment Jean-Pierre Papin, David Marraud et Didier Tholot[3]. Avec l'équipe 2 de l'INF, il est vainqueur du championnat de division 4 en 1984. Les juniors de l'INF s'imposent en phase finale de la compétition, sur le score de deux à un face au FC Lorient dirigé par Christian Gourcuff[4].

En 1985, il rejoint les rangs du FC Grenoble, club de division 2 où il joue au poste de Milieu défensif ou d'arrière latéral droit[3]. Il dispute pour sa première saison treize rencontres[5] mais, en fin de championnat, le club termine dix-huitième et dernier du groupe A et se retrouve relégué en division 3. Le club ne reste qu'une saison à ce niveau et remonte en division 2 en terminant deuxième du groupe Sud derrière la réserve de l'AS Monaco[6]. Victime d'une pubalgie en 1987 puis d'une rupture des ligaments croisés en 1989[3], il joue peu et ne dispute que vingt-neuf rencontres de division 2 les deux années suivantes[5]. Parallèlement à son parcours de joueur, il passe ses diplômes d'entraîneur et obtient son brevet d’état premier degré en 1985 puis deuxième degré en 1990[3]. Il met fin à sa carrière de joueur à la suite d'une dernière blessure au ménisque en 1991[3].

Bernard David devient alors directeur du centre de formation du club grenoblois et occupe ce poste pendant deux ans[1]. Le club étant descendu en division 4, il est nommé en 1993 entraîneur de l’équipe première et termine treizième du groupe B[7]. À la fin de la saison, il quitte le club et devient entraîneur de l'AS Saint-Priest qui évolue en National 2.

Sous ses ordres, le club parvient à monter en National 1 en 1997 grâce à une seconde place dans le groupe C. Le club termine à neuf points de la réserve de l'AJ Auxerre mais possède la meilleure attaque et la meilleure défense[8]. L'AS Saint-Priest ne reste qu'une saison au troisième niveau national, sa quatorzième place lui vaut d'être relégué à la suite de la réforme du championnat National. De retour au quatrième niveau national, le club dirigé par Bernard David parvient à remonter dès la saison suivante en terminant deuxième du groupe B derrière la réserve de l'Olympique lyonnais en s'appuyant sur la meilleure défense du championnat[9]. En phase finale du championnat réunissant les meilleurs clubs amateurs de chaque groupe, le club atteint la finale où il est battu par le Valenciennes FC. La saison 1998-1999 disputée en National s'avère difficile, le club termine dix-neuvième et se retrouve de nouveau relégué. De nouveau en CFA, l'équipe dirigée par Bernard David échoue de peu à réussir une nouvelle remontée en terminant troisième du groupe B, à un point de l'Olympique d'Alès, premier club amateur[10].

Après six ans à l'AS Saint-Priest, Bernard David quitte le club. Il reçoit alors des propositions de l'EA Guingamp, du Clermont Foot et de l'Olympique lyonnais[3] mais s'engage finalement à l'AJ Auxerre où il prend la succession de Daniel Rolland, devenu entraîneur de l'équipe première, à a tête du centre de formation et de l'équipe réserve. Titulaire du troisième degré d'entraîneur en 2001[3], il remporte en 2002 le groupe D de CFA et en 2004 le groupe A[1]. Il accompagne la post-formation de joueurs comme Philippe Mexès ou Djibril Cissé, replace Bacary Sagna alors avant-centre au poste d'arrière droit et forme de nombreux joueurs notamment Abou Diaby, Younès Kaboul et Mohamed Sissoko[11]. En mai 2011, le président de l'AJA lui retire la responsabilité du centre de formation mais il reste entraîneur de l'équipe réserve[12],[2]. Le 8 juin 2011, il est nommé entraîneur adjoint de Laurent Fournier en équipe première[13] mais retourne à la direction du centre de formation lors de la nomination de Jean-Guy Wallemme à la tête de l'équipe[14].

À l'issue de la saison 2011-2012, l'AJ Auxerre est relégué en Ligue 2. Bernard David, à qui il reste encore deux ans de contrat, quitte alors le club, après douze ans de présence, et rejoint l'AS Saint-Étienne où il signe un contrat de quatre ans. Il déclare alors : « J'ai eu plusieurs offres, mais je ne voulais pas forcément quitter l'AJA. Mais Saint-Étienne s'est manifesté il y a déjà un moment. J'ai senti une véritable volonté de m'avoir. En plus, c'est un club mythique. Je tiens d'ailleurs à remercier le président Bourgoin qui a accepté que je résilie mon contrat à l'amiable[11] ». Il devient le directeur du centre de formation du club stéphanois où il prend la succession de Jean-Philippe Primard[15]. En juin 2015, il est nommé co-entraîneur de l'équipe réserve stéphanoise en compagnie de Julien Sablé[16].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Bernard David dispute trente-huit rencontres de division 2 pour deux buts marqués avec le FCAS Grenoble[5]. Comme joueur, il est Champion de France de division 4 en 1984 avec l'INF Vichy.

En tant qu'entraîneur, il est vice-champion de France amateurs avec l'AS Saint-Priest en 1998. Il remporte avec la réserve de l'AJ Auxerre le groupe D de CFA en 2002 et le groupe A en 2004.

Annexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ludovic Billac, Philippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2006-2007, Saint-Germain en Laye, DT Sport International, , 736 p. (ISBN 2-9515650-6-2), p. 382
  2. a et b Rémy Chinaud, « Les travailleurs de l'ombre », sur lyonne.fr, L'Yonne républicaine,‎ (consulté le 21 juillet 2012)
  3. a, b, c, d, e, f, g et h « Bernard David, un Isérois à Auxerre », sur footisere.com,‎ (consulté le 20 juillet 2012)
  4. collectif, « Division IV », Les guides de l'Équipe Football 84-85, L'Équipe,‎ , p. 120-121
  5. a, b et c « Football : Bernard David », sur footballdatabase.eu (consulté le 20 juillet 2012)
  6. « Football - Résultats de Division 3 Saison 1987 », sur footballenfrance.fr (consulté le 20 juillet 2012)
  7. « Grenoble Foot 38 historique », sur pari-et-gagne.com (consulté le 20 juillet 2012)
  8. « Football - Résultats de National 2 C Saison 1996 », sur footballenfrance.fr (consulté le 20 juillet 2012)
  9. « Football - Résultats de CFA B Saison 1998 », sur footballenfrance.fr (consulté le 20 juillet 2012)
  10. « Football - Résultats de CFA B Saison 2000 », sur footballenfrance.fr (consulté le 20 juillet 2012)
  11. a et b Julien Ben Bouali, « Après douze ans à l’AJA, Bernard David a décidé de prendre la tête du centre de formation de Saint-Étienne », sur lyonne.fr, L'Yonne républicaine,‎ (consulté le 21 juillet 2012)
  12. Rémy Chinaud, « Bouleversements au centre de formation », sur lyonne.fr, L'Yonne républicaine,‎ (consulté le 21 juillet 2012)
  13. « Auxerre reprend sans ses internationaux », sur fr.fifa.com, FIFA,‎ (consulté le 21 juillet 2012)
  14. « AJA : le formateur Bernard David s'en va et rend hommage à Guy Roux », sur auxerretv.com,‎ (consulté le 21 juillet 2012)
  15. « Staff Centre de formation », sur les.verts.pagesperso-orange.fr (consulté le 21 juillet 2012)
  16. « Sablé entraîneur de la réserve », sur butfootballclub.fr,‎ (consulté le 11 octobre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]