Bernard Comolet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Comolet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
BanquierVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Distinction

Bernard Comolet, né le à Paris, était président du groupe Caisse d'épargne en 2008 au départ de Charles Milhaud. Il a été remplacé par François Pérol.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diplômé d'HEC[1], il commence sa carrière à l'exploitation bancaire à l'Union de banques à Paris entre 1970 et 1983, puis secrétaire général à la Soficam en 1983-1984. Il entre au directoire de la Caisse d'Epargne de Paris, chargé du réseau d'agences en 1985, puis chargé de l'exploitation bancaire, au directoire de la Caisse d'Épargne Ile-De-France Paris, lors de sa création en 1991, puis président de ce même directoire, à partir de 1997, et simultanément président du directoire de la Caisse d'Epargne Ile-De-France Ouest en 2007-2008, avant d'être le président du directoire de la Caisse d'Épargne d’Île-De-France depuis la fusion des trois caisses franciliennes le 11 avril 2008, puis le Président du directoire de la Caisse Nationale des Caisses d'Épargne depuis le 19 octobre 2008 [2] jusqu'au 26 février 2009. Il était le vice-président du conseil de surveillance de la Caisse Nationale des Caisses d'Épargne depuis 1999 et de nouveau à partir du 2 mars 2009. Il est membre du conseil de surveillance d'Ixis CIB, puis vice-président du conseil de surveillance de Natixis[3] depuis sa fondation le 17 novembre 2006 jusqu'au 12 novembre 2008, et enfin président du conseil de surveillance depuis cette date jusqu'au 6 mars 2009, en plus d'être le censeur du conseil d'administration de CNP Assurances. Il est membre du Cercle de l'Union interalliée [4].

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • Bernard Comolet a été élevé au grade d'officier de l'Ordre national de la Légion d'honneur après avoir été reçu le grade de Chevalier en avril 2000[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]