Bernard Chiarelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernard Chiarelli
Image illustrative de l’article Bernard Chiarelli
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance
Lieu Valenciennes (Nord)
Taille 1,76 m (5 9)
Poste Milieu de terrain
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1952-1958Drapeau : France US Valenciennes Anzin190 (28)
1958-1959Drapeau : France RC Lens039 0(7)
1959-1962Drapeau : France Lille OSC073 (11)
1962-1963Drapeau : France UA Sedan Torcy051 0(6)
1963-1964Drapeau : France Le Havre AC031 0(6)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
?Drapeau : France France espoirs
1958 Drapeau : France France A 001 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1968-1977Drapeau : France Amicale de Lucé
1977-1980Drapeau : France Stade raismois 72
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Bernard Chiarelli, né le 24 février 1934 à Valenciennes, est un footballeur international français. Il évolue au poste de milieu de terrain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur (1952-1964)[modifier | modifier le code]

US Valenciennes Anzin (1952-1958)[modifier | modifier le code]

Bernard Chiarelli intègre l’équipe de l'US Valenciennes Anzin très jeune, en 1952. Pas de centre de formation à l’époque, mais Chiarelli est jugé très prometteur. A 17 ans, il est aligné pour la première fois avec les pros. Milieu polyvalent, relayeur ou meneur de jeu, il montre de belles qualités et un certain sens du dribble. Valenciennes végète en Division 2, et Chiarelli mettra 2 ans avant de s’imposer dans l’entre jeu du club du Hainaut. À partir de la saison 1954-1955, la situation sportive s’améliore grâce à une nouvelle génération : Jacques Legrand, Edouard Stako et quelques autres dont Chiarelli est le chef de file. Après avoir joué la montée toute la saison, VA termine à la 5e place. L’année suivante (1955-1956) sera la bonne grâce à l’apport de l’expérimenté Albert Toris en défense, Bernard fait une superbe saison et VA accroche la 3e place. Opposé au Lille OSC en barrage, le derby va tourner l’avantage de Valenciennes à la surprise générale. Batu 2-1 au stade Grimonprez-Jooris, VA écrase le LOSC sur sa pelouse, avec une victoire 4-0 et accède à la Division 1.

Le club va passer sa première saison en D1 à lutter contre la descente et le retour en 2e division. Relégable à 5 journée de la fin, les joueurs trouvent les ressources pour se maintenir. Lors de la saison 1957-1958, Valenciennes fera un bon début de saison avant de ralentir la cadence et se maintenir sans difficulté.

En cette fin de saison 1957-1958, le destin de Chiarelli va presque basculer. En avril 1958, Albert Batteux le convoque pour un match amical contre la Suisse, qui se solde par un 0-0. A quelques semaines de la coupe du monde 1958, il parvient à tirer son épingle du jeu et sera finalement du voyage, mais sans jamais entrer en jeu durant le tournoi.

RC Lens (1958-1959)[modifier | modifier le code]

Tout auréolé d’une 3e place en Coupe du monde, il quitte l'US Valenciennes Anzin, mais reste dans la région pour signer au RC Lens. À la suite de ce choix, il ne sera plus jamais rappelé en sélection. Le club part pour jouer le haut de tableau, mais la saison est décevante, à la trêve l’entraineur est licencié et les sang et or terminent la saison à la 16e place. L'unique rayon de soleil viendra de la Coupe Charles Drago, que Lens remporte 3-2 après prolongation contre ... Valenciennes.

Lille OSC (1959-1961)[modifier | modifier le code]

En 1959, il rejoint alors le LOSC englué en Division 2 sans toutefois devenir le facteur X de cette équipe qui termine 11e. La saison 1960-1961 est guère mailleure avec une 9e place. Alors que le début de la saison 1962-1963 ne laisse rien augurer de bon, Bernard Chiarelli va profiter d’une opportunité.

UA Sedan Torcy (1961-1963)[modifier | modifier le code]

Dans le cadre d’un échange avec Jean-Louis Lion, en septembre 1961 il rejoint l'UA Sedan Torcy évoluant en Division 1. Les ardennais vont faire une bonne saison 1961-1962 en terminant à la 5e place. La saison suivante (1962-1963) sera plus délicate pour Chiarelli. Il passe en effet pas mal de temps à l’infirmerie et regarde d’assez loin ses coéquipiers terminer 3e du championnat, après avoir manqué le titre de peu. Ainsi, il ne disputera pas non plus la finale de la Coupe Charles Drago contre Sochaux. Après l’avoir emporté 1-0 domicile, les sangliers se font corriger au stade Bonal, 5-2.

Le Havre AC (1963-1964)[modifier | modifier le code]

Avide d’un dernier challenge, Bernard Chiarelli rejoint Le Havre AC en D2, avec comme objectif la montée. Hélas, pour sa dernière saison, il fera un bon baroud d’honneur mais ne parviendra pas à enrayer la spirale de mauvaise résultat en 2e partie de saison qui coute la montée au club. À la fin de la saison, il prend sa retraite sportive.

Entraîneur (1968-1981)[modifier | modifier le code]

Après sa carrière, Bernard Chiarelli opte pour le banc de touche. Il passe ses diplômes de moniteur en finissant major de promotion puis ceux d'entraîneur national et d'entraîneur instructeur fédéral en même temps qu'Aimé Jacquet, Roger Lemerre et Georges Peyroche.

Il opte pour l’Amicale de Lucé qu’il entraine pendant 9 saisons, de 1968 à 1977. Il quitte ce petit club d'Eure-et-Loir après l'avoir emmené jusqu’en Division 2 lors de la saison 1976-1977.

Après Lucé, il entraine le Stade raismois 72 pendant 3 ans avant de raccrocher le métier.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]