Bernard Ceysson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard Ceysson
Bernard Ceysson.jpg

Bernard Ceysson

Biographie
Naissance
Nationalité

Bernard Ceysson (né à Saint-Étienne en 1939) est, notamment en France, un acteur important[1] de l'art contemporain depuis la fin des années 1960, historien, conservateur de musée, commissaire d'exposition, il fut aussi directeur des musées de Saint-Étienne et du musée national d'art moderne.

Auteur et coauteur d'ouvrages sur l'art et les artistes, Bernad Ceysson est aujourd'hui galeriste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Ceysson, né à Saint-Étienne, fait ses études dans cette même ville et à Lyon.

C'est dans sa ville de naissance, en août 1967, qu'il prend la direction[2] du musée d'art et d'industrie, après le départ de Maurice Allemand[3] qui a déjà mis en place « les bases de la collection moderne du musée ». Bernard Ceysson va poursuivre et amplifier ce mouvement en réorganisant les collections et en initiant une politique[2] d'animation et d'acquisition résolument orientée vers l'art moderne et contemporain qui permettra l'acquisition d'œuvres de : « Picabia, Schwitters, Alexandra Exter, Magnelli, Hélion... ; Dubuffet, Fautrier, Soulages, Bram Van Velde... ; Klein, Warhol, Dine, Stella, Judd, LeWitt, Viallat et les artistes français du groupe Support-Surface... ». En 1973-74 il est le commissaire de l'exposition « Nouvelle Peinture en France : pratiques/théorie » qui consacre[4] l'expérience du groupe Supports-Surfaces au moment de sa dissolution.

Au début des années 1980, il est l'un des principaux acteurs du projet pour un nouveau musée consacré à a la mise en valeur d'une collection de plus en plus à l'étroit. Néanmoins il va accepter de prendre la direction du musée national d'art moderne au centre Georges Pompidou à Paris, mais il n'y fera qu'un bref passage[5] d'un an de septembre 1986 à octobre 1987. Durant cet intervalle parisien, il est entre autres, l'auteur de la préface du catalogue[6] « Vincent Corpet, Marc Desgrandchamps, Pierre Moignard » sur l'exposition présentée par deux jeunes conservateurs Fabrice Hergott et Didier Ottinger, dans les galeries contemporaines du musée. Il retourne à Saint-Étienne prendre la direction des musées de la ville et juste à temps pour l'inauguration et l'ouverture au public[7] (10 décembre 1987) du nouveau musée d'art moderne.

Publications[modifier | modifier le code]

Catalogues[modifier | modifier le code]

  • Aspects de la figuration depuis la guerre, préface par Maurice Allemand, éd. musée d'art et d'industrie, 1968, 72 p.
  • Après le Classicisme, avant-propos de Georges Michard et Bernard Ceysson, textes de Jacques Beauffet, Didier Semin et Anne Dary-Bossut, musée d’art et d’industrie, Saint-Étienne, 1981
  • « Bioulès ou le réalisme abstrait », dans Vincent Bioulès, Jalons, 40 ans de peinture, CRAC Alsace, Altkirch, 1999

Articles[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Soulages, Flammarion, nouv. éd. rev., 1er novembre 1998 (ISBN 978-2080101532)
  • L'Art du XXe siècle : la collection d'art moderne de Saint-Étienne, dir. d'ouvrage, Réunion des musées nationaux, 3 novembre 2000 (ISBN 978-2711834419), 212 p.
  • Gérard Fromanger : Rétrospective 1962-2005, Somogy, (fr) et (en), 7 avril 2005 (ISBN 978-2850568466), 160 p.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Philippe Piguet, Bernard Ceysson, du musée d'Art moderne de Saint-Étienne à la galerie IAC, dans l'Œil, n° 578, mars 2006. texte intégral (consulté le 8 juin 2010).
  2. a et b Site Mam Saint Étienne, 1967-1987 lire en ligne (consulté le 8 juin 2010).
  3. Site MAM Saint Étienne, 1947-1967, Maurice Allemand … lire en ligne (consulté le 8 juin 2010).
  4. Site Persée, Étienne Fouilloux, « Épitaphe pour une avant-garde » dans Vingtième Siècle, revue d'histoire, N°32, octobre-décembre 1991, pp. 81-83 texte intégral (consulté le 8 juin 2010).
  5. Centre Pompidou, archives chronologie, voir 1986-1987 lire en ligne (consulté le 8 juin 2010).
  6. Vincent Corpet, Marc Desgrandchamps, Pierre Moignard, préface de Bernard Ceysson, textes de Fabrice Hergott et Didier Ottinger, édité à l'occasion de l'exposition collective dans les galeries contemporaines du Musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou, Paris, 1987, 63 p.
  7. Site Mam Saint-Étienne, 1987 lire en ligne (consulté le 8 juin 2010).

Articles[modifier | modifier le code]

  • Philippe Piguet, « Bernard Ceysson, du musée d'Art moderne de Saint-Étienne à la galerie IAC », dans l'Œil, no 578, mars 2006, texte intégral (consulté le 8 juin 2010)
  • « Bernard Ceysson », La Fabrique des idées, 2 septembre 2006, lire en ligne (consulté le 8 juin 2010)
  • « Entretien avec Bernard Ceysson », Architecture & Bâtiment, article intégral (consulté le 8 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]