Bernard Baschet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Baschet.
Bernard Baschet
Bernard Baschet dans son atelier 2006 YF.JPG
Bernard Baschet dans son atelier de Saint-Michel-sur-Orge
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 97 ans)
Nationalité
Activité
Fabricant d'instruments de musiqueVoir et modifier les données sur Wikidata

Bernard Baschet est un facteur d'instruments de musique français né le et décédé le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernard Baschet suit une formation d'ingénieur à l'École centrale Paris, promotion 1943. Puis, pendant une quinzaine d'années, il reprend une petite entreprise familiale de négoce de bois dans les Landes.

En 1949, il découvre à la radio la musique concrète.

De 1952 à 1954, Bernard Baschet conduit avec son frère François, alors guitariste, des expérimentations acoustiques notamment au moyen de tiges vibrantes encastrées. Cette recherche aboutit à l'invention d'une nouvelle famille d'instruments musicaux utilisant le verre pour les archets et le métal comme conducteur de vibrations sonores et comme élément vibrant. Ils ont un atelier 11 rue Jean-de-Beauvais (Paris) : c'est là qu'ils vont concevoir leurs instruments[2].

En 1954, les frères Baschet s’associent aux musiciens Yvonne et Jacques Lasry, en créant un ensemble nommé Les Structures Sonores Lasry-Baschet. L'association se révèle un succès, de laquelle émergera de nombreux disques et des musiques pour le cinéma, dont celle du Testament d'Orphée de Jean Cocteau. L'ensemble se produit très régulièrement, notamment à la télévision, comme lors du Ed Sullivan Show sur la chaîne américaine CBS. La collaboration s'achève lorsque le couple Lasry émigre en Israël à la fin de la décennie.

C’est autour de 1964-1966 que Pierre Schaeffer fait appel à Bernard Baschet pour diriger l’équipe du Groupe de recherches musicales, avec l'objectif de répertorier les différentes familles de sons qui constitueront la base de l'essai théorique de Schaeffer, Traité des Objets Musicaux.

En 1973, Bernard Baschet participe au programme Learning Through Art, fondé en 1970 par Natalie K. Lieberman et piloté par la Fondation Guggenheim. Les structures sonores Baschet sont utilisées lors d'ateliers d'éveil musical dans les écoles publiques de la ville de New York.

Réalisations[modifier | modifier le code]

Bernard Baschet est l'inventeur, avec son frère François (mort en 2014), de structures sonores comme le Cristal Baschet.

Les structures sonores Baschet ont fait l'objet d'une exposition au Museum of Modern Art de New York d'octobre 1965 à janvier 1966[3]. Son directeur Alfred Barr réalise à cette occasion l'acquisition d'une structure pour les collections du musée.

Les structures sonores Baschet ont été intégrées à des compositions de Tōru Takemitsu, Ravi Shankar, Michel Deneuve, François Bayle, Luc Ferrari, Jean-Michel Jarre, Philippe Sarde, Cliff Martinez, etc.

Thomas Bloch est aujourd'hui l'un des virtuoses reconnus du Cristal Baschet, qu'il a joué avec Manu Dibango[4], L'Arsenal à musique [5], Arthur H et Matthieu Chedid, ainsi que sur des disques de Tom Waits, Gorillaz et de Daft Punk.

Dans son atelier de Saint-Michel-sur-Orge[4] Bernard Baschet mit a disposition du matériel pédagogique spécifique pour l'éveil musical des enfants[6].

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Mort de Bernard Baschet, l’homme qui « gonflait » les guitares [1]
  2. Nécrologie de Bernard Baschet, dans Le Monde, 23 juillet 2015.
  3. Exhibition 777 sur Exhibition History du MoMA
  4. a et b Article de Thomas Richet dans Télérama n° 3131 (page 99)
  5. « À la conquête du public… et des musiciens », sur Le Devoir (consulté le 27 avril 2016)
  6. Article de Katia Klarens dans Figaro.fr du 15/10/2007