Bernard Bénézet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bernard Bénézet
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 62 ans)
ToulouseVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités

Bernard Bénézet, né à Lagrasse le et mort à Toulouse le , est un peintre et historien de l'art français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé à l'École supérieure des beaux-arts de Toulouse, Bernard Bénézet est l'élève d'Hippolyte Flandrin, avec lequel il gardera des liens d'amitié. Il a obtenu le Grand Prix de Paris[Lequel ?][Quand ?] où il est resté jusqu'en 1863. De retour à Toulouse, il peint des nombreuses œuvres pour décorer les églises. Il est également l'auteur d'œuvres profanes.

Il publie en 1875 un discours en prose, Goudelin et Jasmin[1], sur les poètes occitans Pèire Godolin et Jasmin.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

  • Buzet-sur-Tarn,
    • Eglise Saint Martin : Scène de la vie de saint Martin : Messe de saint martin et La conversion de sa mère Deux huiles sur toiles inscrites au titre des monuments historique [2]. Ces deux toiles de 1896 sont les derniers œuvres du peintre.
  • Toulouse :
  • Villemur-sur-Tarn,
    • église Saint-Michel : Combat des bons et des mauvais anges et Création de l’Homme, 1862, plafond de l'abside et chœur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]