Bernard Attali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attali (homonymie).
Bernard Attali
Bernard Attali (cropped).jpg

Bernard Attali en décembre 2015

Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Famille
Fratrie
Autres informations
Distinctions

Bernard Attali, né le à Alger, est un énarque, dirigeant d'entreprises et haut fonctionnaire français.

Origines et études[modifier | modifier le code]

En 1943, le 1er novembre il naît avec son frère jumeau Jacques Attali à Alger en Algérie. Son père, Simon Attali[1], est un autodidacte qui réussit dans le commerce de parfumerie bijouterie (enseigne « Bib et Bab ») à Alger. En 1956, deux ans après le début de la Guerre d'Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s'installer rue de la Pompe à Paris, avec sa famille (Bernard a 13 ans).

Les jumeaux Jacques et Bernard suivent des études brillantes au lycée Janson-de-Sailly, à Paris XVI, où ils rencontrent Jean-Louis Bianco et Laurent Fabius. Bernard Attali est un ancien élève de l'Institut d'études politiques (IEP) de Paris, et de l'École nationale d'administration (ENA), promotion Turgot (1966-1968).

Dirigeant d’entreprises[modifier | modifier le code]

PDG d’Air France[modifier | modifier le code]

Il occupa la fonction de PDG d'Air France de 1988 à 1993, période durant laquelle la compagnie française connut d'importants changements : acquisition d’UTA et d’Air Inter, prise de contrôle de Sabena et CSA, lancement d’Amadeus, création du hub de Roissy, etc. Christian Blanc lui succéda[2].

Autres fonctions[modifier | modifier le code]

Il a été, tour à tour, directeur financier du Club Méditerranée (1980-1981), président du GAN (1984-1986), professeur à NYU, président du conseil de surveillance, puis président du collège des associés-gérants de la banque Arjil entre 1993 et 1996, président de Bankers Trust France, entre 1996 et 1999, et vice-président Europe Investment Banking de la Deutsche Bank (1999-2001). Il fut également président de la Chambre de Commerce France-Israël[3]. Il fut également administrateur du CIC, de la BNP, de la Société générale, de la Scor, de l’Aérospatiale, de Sabena, de CSA, de la Poste, de la SNCF, de Méridien Hôtels, de Baccarat et d’Eurotunnel.

Il a été nommé administrateur d’Air Canada en novembre 2006[4] et administrateur de IP Power (GDF/Suez) en janvier 2011.

Il est senior advisor de TPG Capital.

Il participe en 2016 à la fondation de NewCode.[5]

Fonction publique[modifier | modifier le code]

Après ses études, il devint auditeur puis conseiller référendaire et enfin conseiller-maître à la Cour des comptes. Il est aujourd'hui magistrat honoraire à la Cour des comptes.

Il fut également directeur financier puis Délégué à l’aménagement du territoire de 1981 à 1984, et président du Comité de politique régionale de la CEE.

À la demande du premier Ministre, il produit au premier semestre 2015 un rapport sur l'évolution de l'École Polytechnique.

Famille[modifier | modifier le code]

Frère jumeau de Jacques Attali, ils ont une sœur, Fabienne, qui est psychiatre. Bernard Attali est marié et père d'un enfant.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Il est commandeur de l'Ordre national de la Légion d'honneur, commandeur de l'Ordre du mérite et titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Notes et références[modifier | modifier le code]