Bernard Aton IV Trencavel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bernard Aton IV
Illustration.
Liber feudorum Ceritaniae : Bernard Aton donnant sa fille Ermengarde en mariage au comte Gausfred III de Roussillon
Titre
Vicomte d'Albi
v. 1074 –
Prédécesseur Raymond-Bernard Trencavel
Successeur Roger Ier
Vicomte de Nîmes
v. 1074 –
Prédécesseur Raymond-Bernard Trencavel
Successeur Bernard Aton V
Vicomte de Béziers et d'Agde
v. 1074 –
Avec Ermengarde (jusqu'en 1099)
Prédécesseur Ermengarde de Carcassonne
Successeur Raimond Ier Trencavel
Vicomte de Carcassonne et Razès
v. 1082 –
Avec Ermengarde (jusqu'en 1099)
Prédécesseur Ermengarde de Carcassonne
Successeur Roger Ier
Biographie
Date de naissance Vers 1060
Date de décès
Conjoint Cécile de Provence
Enfants Roger Ier
Raimond Ier Trencavel
Bernard Aton V
Ermengarde
Metteline
Ermessinde
Pagane
Vicomte de Carcassonne
Vicomte de Béziers
Vicomte d'Agde
Vicomte de Nîmes
Vicomte d'Albi

Bernard Aton IV Trencavel (1066 à 1129) est un vicomte d’Albi et de Nîmes de 1074 à 1129, et un vicomte de Carcassonne, de Razès, de Béziers et d’Agde de 1099 à 1129. Il était fils de Raimond-Bernard Trencavel, vicomte d’Albi et de Nîmes, et d’Ermengarde, vicomtesse de Carcassonne, Razès, de Béziers et d’Agde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Héritier des vicomtés d'Albi et de Nîmes par son père, il devint aussi vicomte de Carcassonne, de Béziers, d'Agde et de Razès du droit de sa mère, Ermengarde, sœur du dernier comte de Carcassonne, Roger III.

Liber feudorum maior : Ermengarde, la fille de Bernard Aton, debout entre sa mère et son père, est fiancée à Gausfred III de Roussillon.

Il récupère la cité de Carcassonne en 1082[1] après une lutte contre les autres prétendants, mais sa mère est la vicomtesse en titre, et promet de la rendre à son possesseur d'origine Raimond Bérenger III, comte de Barcelone, après la mort de son père Raimond Bérenger II. Mais, au contraire, Bernard Aton compte asseoir son pouvoir dans la région. En 1093, Raimond Bérenger III est majeur et tente de récupérer Carcassonne.

En 1101, il part en Terre sainte et Raimond Bérenger IV occupe Carcassonne. Quand Bernard Aton revient en 1105, il lui reprend Carcassonne, le Razès et le Lauraguais. Il se venge sur les habitants qui avaient accueilli le comte de Barcelone, et ceux-ci réclament le retour de Raimond Bérenger III. En 1112, l'armée de Barcelone, avec l'appui d'Aymeri II, vicomte de Narbonne, menace Carcassonne et Bernard Aton mais Richard de Millau, archevêque de Narbonne, s'insinue dans le dialogue et convainc le comte de Barcelone de faire demi-tour. Bernard Aton joue ensuite l'alliance avec Alphonse Jourdain, comte de Toulouse contre le comte de Barcelone. En 1120, les habitants refusent l'entrée de Bernard Aton dans la ville. Ce dernier appelle l'aide du comte de Toulouse, Alphonse Jourdain mais ce dernier est aux prises avec le duc d'Aquitaine. Il aide Bernard Aton en 1124 à reprendre sa cité. En 1127, il contre cependant Alphonse qui cherche à relier ses domaines en s'implantant dans la vicomté de Nîmes. Il marie sa fille avec Rostaing de Posquières, un seigneur du Nîmois, et se constitue un réseau de fidèles. Alphonse Jourdain n'insiste pas et se retire.

Bernard Aton meurt en 1129 et ses trois fils se partagent ses vicomtés.

Mariage et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1083 Cécile de Provence († 1150)[2], fille de Bertrand II, comte de Provence, et de Mathilde. De ce mariage sont nés :

  • Roger Ier († 1150), vicomte de Carcassonne, d’Albi et de Razès (1129-1150)
  • Raimond Ier († 1167), vicomte de Béziers (1129-1167) et d'Agde (1129-1150), puis de Carcassonne, Razès et Albi (1150-1167)
  • Bernard Aton V († 1159), vicomte de Nîmes (1129-1159) et d'Agde (1150-1159)
  • Ermengarde († 1156), mariée en 1110 à Gausfred III, comte de Roussillon
  • Metteline, mariée en 1105 à Arnaud de Béziers-Sauvian
  • Ermessinde, mariée en 1121 à Rostaing de Posquières
  • Pagane

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean Guilaine et Daniel Fabre, Histoire de Carcassonne, édition Privat, (ISBN 2-7089-8328-8), p. 46
  2. Martin Aurell - Actes de la famille Porcelet d'Arles (972-1320) - acte no 61, page 32, où il est précisé qu'en 1083,
    Guilhem Porcelet devient garant du comte Bertran II qui, à l'occasion du mariage de sa fille, s'engage à envoyer dix otages à Bernard Aton IV, vicomte de Nîmes, en garantie d'une dot de cinq mille sous.

Articles connexes[modifier | modifier le code]