Bernard Amsalem

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Amsalem.
Bernard Amsalem
Description de cette image, également commentée ci-après

Bernard Amsalem au marathon de Paris 2014

Naissance (65 ans)
Saïda (Algérie)
Nationalité Drapeau de la France France
Activité principale

Bernard Amsalem, né le 18 novembre 1951 à Saïda, en Algérie, est un dirigeant d'athlétisme français. Après avoir été vice-président de 1997 à 2001, il a été président de la Fédération française d'athlétisme de janvier 2001 à décembre 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Passionné de sport, il s'implique dans le club de handball de Val-de-Reuil où il exerce les fonctions de dirigeant, arbitre et président (de 1976 à 1992).

Adhérent du Parti socialiste, Bernard Amsalem a été le premier maire de la ville nouvelle de Val-de-Reuil, de 1981 à 2001.

Passé à l'athlétisme, il devient président de la ligue de Haute-Normandie d'athlétisme de 1995 à 2004, et exerce par ailleurs la fonction de vice-président de la Fédération française d'athlétisme de 1997 à 2001, chargé des relations avec les collectivités territoriales, puis a été président de la fédération entre 2001 à 2016, soit quatre mandats consécutifs.

Président-fondateur de l'Association des fédérations francophones d'athlétisme, il est élu au conseil de l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) depuis 2011[1]. Il est membre de la commission « jeunes » depuis 2007 et de la commission des courses sur route depuis 2011.

Bernard Amsalem exerce la fonction de vice-président du Comité national olympique et sportif français (CNOSF) de 2001 à 2009, et devient, en 2011, coprésident de l'Union athlétique méditerranéenne (MAU).

Depuis décembre 2008, il est président de la SAOS-meeting Areva de Paris Saint-Denis.

Administrateur du CNOSF (Comité national olympique et sportif français), il est chef de mission de l'équipe de France pour les Jeux olympiques de Londres en 2012[2].

En 2015, il est nommé au Conseil économique, social et environnemental[3].

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

Il est élevé au rang d'Officier de la Légion d'honneur le 31 décembre 2012[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Trois Français élus lors du Congrès de l’IAAF », sur athle.fr, (consulté le 22 août 2012)
  2. « CNOSF : le bureau exécutif 2009-2013 », sur franceolympique.com (consulté le 22 août 2012)
  3. Membres du CESE
  4. « Décret du 31 décembre 2012 portant promotion et nomination », sur legifrance.gouv.fr (consulté le 1er janvier 2013)