Bernadette Sers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sers.
Bernadette Sers
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
(à 71 ans)
Paris
Nationalité
Drapeau : France Française
Activité
Influencée par
Distinctions

Bernadette Sers est une artiste peintre figurative française née le 25 juillet 1928 à Neuilly-sur-Seine, morte le 13 avril 2000 à Paris. Essentiellement peintre de paysages, elle est située dans la suite des peintres de la réalité poétique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernadette Sers est la deuxième des trois enfants d'Édouard Sers (Paris, 1893 - Brive-la-Gaillarde, 1963) et de son épouse née Yvonne Breittmayer (Paris, 1899 - Neuilly-sur-Seine, 1984).

Mariée à Jean-Claude Polti et installée au 13, rue Chevert, dans le 7e arrondissement de Paris[1], sociétaire de la Société nationale des beaux-arts, elle a, outre des natures mortes, « réalisé des paysages au Maroc, en Espagne, en Bretagne, et a rapporté de Venise des scènes de rues et de carnaval vivement colorées »[2]. Les sites maritimes comme Saint-Tropez ou Les Petites Dalles en Seine-Maritime font également partie de ses thèmes de prédilection[3].

Morte en avril 2000, Bernadette Sers rejoint ses racines corréziennes en étant inhumée au cimetière de Lissac-sur-Couze.

Contributions bibliophiliques[modifier | modifier le code]

  • Roger Ferlet (préface d'André Chamson de l'Académie française), Q.U.H. Avez-vous une femme à bord ?, nouvelles, illustrations de Bernadette Sers, collection « Les bergers et les mages », Société centrale d'évangélisation, 1957.
  • Marie Cristina Sanchez, Cuento de Barba Azul, illustrations de Bernadette Sers, collection « Amapola », Les éditions d'Aquitaine, 1959.

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Cercle des Amitiés françaises, Téhéran, 1968.
  • Hôtel de la Tour Hassan, Rabat, 1970.
  • Maison de la culture, Fès, 1970.
  • Galerie Negar, Téhéran, 1971.
  • Galerie Colette Dubois, Paris, 1973.
  • Théâtre des ateliers, Lyon, 1979.
  • Galerie de l'Éperon, Melun, 1982.
  • La Caverne des arts, Chantilly, 1983.
  • Galerie Medicis, Paris, 1983, 1986, 1988, 1989.
  • Galerie de l'aéroport d'Orly, 1984.
  • Galerie le Chevalet, Marly-le-Roi, 1987.
  • Fondation Taylor, Paris, 1989.
  • Galerie Chisseaux Rive Gauche, Paris, 1991.

Expositions collectives[modifier | modifier le code]

Conservation[modifier | modifier le code]

  • Musée de Saint-Tropez.

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix du Lions-Club de Paris, 1975.
  • Prix de la Biennale de Dreux, 1977.
  • Prix Taylor, 1977.
  • Prix David-Nillet, 1989.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Arts et Images du Monde, 1992.
  2. Dictionnaire Bénézit, Gründ, 1999, tome 12, page 697.
  3. Les Petites Dalles, Les artistes liés

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patrick-F. Barrer, L'histoire du Salon d'automne de 1903 à nos jours, Arts et Images du Monde, 1992.
  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Gründ, 1999.

Liens externes[modifier | modifier le code]