Bermude Ier des Asturies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bermude.
Bermude Ier des Asturies
Bermudo I el Diácono (Museo del Prado).jpg
Fonction
Roi des Asturies (d)
-
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Panthéon de rois asturiens (en), San Juan Bautista de Corias (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
ClercVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Beni Alfons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Fruela de Cantabrie (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Enfants
Ramire Ier d'Oviedo
Pedro Theon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Statue de Bermude I. Palais royal de Madrid

Bermude Ier des Asturies (né vers 750 — mort vers 797), est roi des Asturies de 789 à 791 [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Bermude est le fils de Fruela Perez (qui est fils de Pierre de Cantabrie), frère d'Alphonse Ier des Asturies ; son frère Aurelio l'a précédé sur le trône de 768 à 774. Après Aurelio, sont venus ensuite Silo, gendre d'Alphonse Ier puis Mauregat, fils illégitime de ce même roi [2].

En 789, à la mort de Mauregat, Bermude est élevé sur le trône par les grands au détriment de l'héritier le plus légitime, Alphonse, fils de Fruela Ier réfugié chez les Vascons dans sa famille maternelle. Bermude abdique en faveur d'Alphonse au bout de trois ans, à la suite de son échec lors de la bataille de Burbia livrée à l'émir omeyyade de Cordoue Hicham Ier, et retourne à la vie cléricale.

Il meurt vers 797.

Mariage et descendance[modifier | modifier le code]

Son fils Ramire Ier d'Oviedo deviendra roi en 842.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) & (de) Peter Truhart, Regents of Nations, K. G Saur Münich, 1984-1988 (ISBN 359810491X), Art. « Europe/Southern Europe Europa/Südeuropa » Asturias, p. 3172
  2. Adeline Rucquoi Histoire médiévale de la Péninsule ibérique Point Histoire H 180 éditions du Seuil Paris 1993 (ISBN 2020129353) « Généalogie des rois d'Oviedo » p. 402