Bermude III de León

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bermude.
Bermude III de León
Bermudo III de León (Ayuntamiento de León).jpg

Bermude III de León.

Biographie
Naissance
ou entre et Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Famille
Beni Alfons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Elvira Mendes (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sœurs
Sancha de Léon (en)
Jimena de León (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion

Bermude III de Léon (né vers 1009/1010 tué à Tamarón en ) est roi de León et des Asturies de 1028 à 1037.

Règne[modifier | modifier le code]

Sépulture de Bermudo III de León. Monastère Santa Maria la Real de Nájera

Bermude III est le fils d'Alphonse V de León et d'Elvire de Galice. Il est encore mineur à la mort de son père et la régence est exercée par Urraca la veuve du défunt roi qui est également la sœur de Sanche III de Navarre. Son royaume se trouve de ce fait sous la domination du roi de Pampelune. Devenu majeur en 1032 sous la pression de la noblesse galicienne il renvoie la régente ce qui entraine une intervention de Sanche III le Grand, le roi de Navarre, qui le dépouille d'une partie de ses États.Il perd même sa capitale en 1034 et de la recouvre que l'année suivante après la mort de Sanche sans parvenir à reprendre les territoires frontaliers entre le Pisuerga et le Cea qui avaient été annexés[1].

En dépit de son union avec la plus jeune fille de Sanche Ier de Castille, il trouve la mort dans un combat en 1037. Avec lui finit la dynastie des rois de León, du moins en ligne masculine, puisque la sœur de Bermude III, Sancha, transmet les droits au trône par son mariage avec Ferdinand de Castille. Les rois d'Espagne ont toujours revendiqué leur ascendance dans la dynastie des premiers rois de León.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Bermude III avait épousé 1028 Jimena ou Semena, fille du comte Sanche de Castille et d'Urraca de Castille. Elle lui donne un fils Alfonso, né et mort en 1030.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Adeline Rucquoi Histoire médiévale de la Péninsule ibérique Point Histoire H 180 éditions du Seuil Paris 1993 (ISBN 2020129353) p. 192

Source[modifier | modifier le code]