Bergeronnette printanière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Motacilla flava

Motacilla flava
Description de cette image, également commentée ci-après
Bergeronnette printanière (Motacilla flava).
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Passeriformes
Famille Motacillidae
Genre Motacilla

Espèce

Motacilla flava
Linnaeus, 1758

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

La Bergeronnette printanière (Motacilla flava) est l'une des trois espèces (voire quatre puisque certains auteurs élèvent au niveau spécifique une de ses sous-espèces : la Bergeronnette flavéole) de Bergeronnettes nicheuses en Europe occidentale. C'est la plus petite des bergeronnettes.

Description[modifier | modifier le code]

Décrire cette espèce est assez compliqué en raison des nombreuses variations morphologiques et notamment de coloration que présentent ses sous-espèces, mais aussi à cause des dimorphismes sexuels, de la différence adulte/juvénile et des plumages de noce / inter-nuptiaux.

Néanmoins, c'est un oiseau qui mesure un peu plus de 15 cm de long[1]. La femelle est assez grise sur le haut, la poitrine, et la tête[2]. Les ailes et le bas du dos sont noirs bandés de blanc. Le ventre est blanc à jaunâtre[2]. La queue est foncée, la marge claire. Le mâle est assez semblable à la femelle en période inter-nuptiale. En période nuptiale, il y a surtout des variations sur la tête et le poitrail. Les nombreuses sous-espèces possèdent des variations du jaune ocre, au gris puis même au noir foncé pour la tête, qui n’est pas homogènement colorée. En effet, il y a à minima une tache qui passe par l'œil dans sa limite supérieure, la gorge, le sourcil, et le haut de la tête à distinguer. Le poitrail des mâles en plumage nuptial est généralement bien jaune[3] !

Protection[modifier | modifier le code]

La Bergeronnette printanière bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de la détruire, la mutiler, la capturer ou l'enlever, de la perturber intentionnellement ou de la naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'elle soit vivante ou morte, il est aussi interdit de la transporter, colporter, de l'utiliser, de la détenir, de la vendre ou de l'acheter.

Répartition[modifier | modifier le code]

Répartition de la bergeronnette printanière Motacilla flava

Alimentation[modifier | modifier le code]

Trottine au sol et volette brièvement. Insectes et autres petits invertébrés.

Nidification[modifier | modifier le code]

Oeuf de Cuculus canorus canorus dans une couvée de Motacilla flava - Muséum de Toulouse

Coup d'herbe dans la végétation basse, souvent près des marais ou des étangs (5-6 œufs/2 pontes/mai-juillet).

Voix[modifier | modifier le code]

Cri net, sonore, uni - "tsip" ou "psi". Chant, répétition de motifs brefs inspirés du cri.

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

La Bergeronnette printanière est représentée par de nombreuses sous-espèces dont :

  • Bergeronnette flavéole (Motacilla flava flavissima (Blyth, 1834) parfois considérée comme espèce à part entière (Motacilla flavissima) ;
  • Bergeronnette nordique Motacilla flava thunbergi Billberg, 1828, niche dans le nord de la Scandinavie ;
  • Bergeronnette printanière Motacilla flava flava Linnaeus, 1758 ;
  • Bergeronnette ibérique Motacilla flava iberiae Hartert, 1921, niche dans la péninsule Ibérique, en Afrique du Nord et dans le sud-ouest de la France ;
  • Bergeronnette d’Italie Motacilla flava cinereocapilla Savi, 1831, niche en Italie et dans le nord des Balkans ;
  • Bergeronnette des Balkans Motacilla flava feldegg Michahelles, 1830.
  • Motacilla flava, Bueng Boraphet, Thaïlande
    Bergeronnette de la Sibérie du Nord Motacilla flava plexa, 1914
Bergeronnette1 Sylvain Haye.jpg

Autre classification:

  • Bergeronnette flavéole Motacilla lutea
  • Bergeronnette d’Italie Motacilla cinereocapilla
  • Bergeronnette nordique Motacilla thunbergi
  • Bergeronnette des Balkans Motacilla feldegg
  • Bergeronnette printanière Motacilla flava
  • Bergeronnette ibérique Motacilla iberiae

Certains auteurs considèrent que la Bergeronnette flavéole peut être divisée en deux espèces :

Bergeronnette printanière

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Nidal Issa, « Nidification réussie d'une bergeronnette des Balkans Moticilla flava feldegg dans le Var », Ornithos, Rochefort, Ligue pour la protection des oiseaux, vol. 15-1,‎ , p. 45-49 (ISSN 1254-2962)

Références externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bergeronnette printanière Motacilla flava - Western Yellow Wagtail », sur https://www.oiseaux.net/ (consulté en )
  2. a et b Ron Demey, Oiseaux de l'Afrique de l'Ouest,
  3. Georges Bouet, Oiseaux d'Afrique Tropicale,