Berger des Pyrénées à poil long

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berger des Pyrénées.

Berger des Pyrénées à poil long
Berger des Pyrénées à poil long de couleur fauve.
Berger des Pyrénées à poil long de couleur fauve.
Région d’origine
Région Drapeau de la France France
Caractéristiques
Silhouette Chien de petite taille, d'aspect léger et plein de vivacité.
Taille 42 à 48 cm (M), 40 à 46 cm (F).
Poil Long ou mi-long, bien fourni, presque plat ou légèrement ondulé.
Robe Gris, fauve dans toutes les nuances, noir, bringé et merle. Avec ou sans panachure blanche.
Tête Tête triangulaire. Crâne aussi long que large, museau plus court que le crâne en forme de coin, stop peu marqué.
Yeux En forme d'amande, de couleur marron foncé.
Oreilles Tombante ou semi-dressée, de forme triangulaire.
Queue De petite taille, formant un crochet à l'extrémité.
Caractère Courageux, débrouillard, dévoué à son maître, volontaire et énergique, souvent méfiant avec les étrangers.
Autre
Utilisation Chien de berger, Chien de compagnie, aptitude comme chien de garde
Nomenclature FCI
  • groupe 1
    • section 1
      • no 141

Le berger des Pyrénées à poil long est une race de chiens originaire de France. Historiquement utilisé dans les Pyrénées comme chien de conduite des troupeaux, la race, tout comme la variété à face rase, est utilisée durant la Première Guerre mondiale comme chien de liaison. Au XXIe siècle, le berger des Pyrénées à poil long est surtout utilisé comme chien de compagnie.

Le berger des Pyrénées à poil long est un petit chien de berger, au poil mi-long à long. La robe est grise, fauve, noire, bringée ou merle, avec ou sans panachure blanche.

Historique[modifier | modifier le code]

Les bergers des Pyrénées sont considérés comme une race très ancienne, peut-être l'une des plus anciennes races françaises de chien de berger. Toutefois, leur origine exacte n'est pas connue : ils sont probablement issus d'un ancêtre asiatique, comme tous les chiens de berger européen[1]. Les bergers des Pyrénées sont pratiquement inconnus des milieux cynophiles jusqu'au début du XXe siècle[2].

Originaire des Pyrénées, ces chiens sont alors utilisés comme chien de conduite des troupeaux. Le type morphologique (taille et robe) varie énormément d'une vallée à l'autre, bien que son tempérament soit identique. Pendant la Première Guerre mondiale, des bergers des Pyrénées sont utilisés en grand nombre par l'armée comme chien de liaison[2].

Entre 1921 et 1925, le premier standard est rédigé[2] par M. Bernard Sénac-Lagrange[3]. Deux clubs d'élevage sont fondés pour promouvoir la race et rédiger les premiers standards : le Club des bergers des Pyrénées (CCBP) créé par M. Poey en 1920 et la Réunion des amateurs de chiens pyrénéens (RACP) en 1923 par M. Bernard Sénac-Lagrange. Le CCBP est intégré dans la RACP en 1946, qui est à présent la seule association d'élevage pour la race[4].

Avec 535 inscriptions au Livre des origines français (LOF) en 2012, les bergers des Pyrénées, toutes variétés confondues, représentent la neuvième race de chiens la plus populaire du groupe 1 « Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses) »[5].

Standard[modifier | modifier le code]

Berger des Pyrénées à poil long de couleur noire.
Le poil peut former des cordelettes sur la croupe.

Le berger des Pyrénées à poil long est un chien de petite taille, d'aspect léger et vif[2]. La hauteur au garrot est de 42 à 48 cm pour les mâles et de 40 à 46 cm pour les femelles. Le corps est plus long que celui du berger des Pyrénées à face rase et s'inscrit dans un rectangle. La distance du coude au sol est supérieure à la moitié de la hauteur au garrot. L'ossature est solide sans lourdeur et la musculature sèche. Attachée plutôt bas, la queue pas très longue forme un crochet à son extrémité. Bien frangée de poils, elle dépasse à peine la ligne de dessus en action. Si la législation l'y autorise, la caudectomie peut être appliquée[3].

La tête est de forme triangulaire, avec un crâne aussi long que large moyennement développé, presque plat et un stop peu marqué. Le museau droit est plus court que le crâne ; il s'amenuise en forme de coin sans être pointu à l'extrémité. Les yeux de couleur brun foncé sont légèrement en amande, ni proéminents, ni trop enfoncés. Les yeux vairons sont admis pour les sujets merles. Assez courtes et modérément larges à la base, les oreilles sont de forme triangulaire, terminées en pointe, tombantes et très mobiles. Elles peuvent être partiellement dressées[3].

Le poil est long ou mi-long, bien fourni, presque plat ou légèrement ondulé. La texture est décrite dans le standard de la Fédération cynologique internationale comme « tenant le milieu entre le poil de chèvre et la laine de brebis ». Des mèches ou des cordes appelées « cadenettes » ou des plaques appelées « matelotes », formées d'un mélange de poils secs et laineux, peuvent se former sur la croupe et les cuisses voire sur le poitrail et les coudes pour les cadenettes. Le poil est plus court et moins fourni sur le museau. Il ne doit pas recouvrir les yeux[3].

Les couleurs admises pour la robe sont le gris, le fauve dans toutes les nuances y compris le fauve charbonné[3], le noir ainsi que le bringé et le merle (robe dite « arlequin » ou « bleu ardoisée »). Les panachures blanches sont admises en quantité assez importante pour la robe noire (jusqu'à 1/3), en quantité très limitée pour les autres couleurs[2].

Confusion avec d'autres races[modifier | modifier le code]

Le berger des Pyrénées à face rase est une race de chien reconnue par la FCI qui a la même origine que le berger des Pyrénées à poil long et lui ressemble beaucoup. Le berger de Brie est de conformation proche et est souvent confondu avec le berger des Pyrénées à poil long, cependant, il est plus grand et la forme de sa tête est différente[1]. Le chien de montagne des Pyrénées est parfois appelé par erreur « chien de berger des Pyrénées »[4].

Caractère[modifier | modifier le code]

Le standard FCI de la race décrit le berger des Pyrénées à poil long comme courageux, débrouillard, capable d’initiative et très dévoué à son maître, volontaire et énergique, souvent méfiant avec les étrangers[3]. Son caractère décidé et sensible demande une éducation ferme et constante : un maître trop laxiste peut transformer le berger des Pyrénées à poil long en chien très difficile à vivre[2]. Les bergers des Pyrénées en général sont considérés comme des chiens dynamiques, intelligents, joyeux, fidèles à leur maître et aimant jouer avec les enfants[1].

Utilité[modifier | modifier le code]

Le chien de berger des Pyrénées à poil long est un chien de berger sélectionné pour travailler dans les hauts pâturages.

Le chien de berger des Pyrénées est un chien de berger utilisé comme chien de conduite des troupeaux, sélectionné pour travailler dans les estives loin de son maître et faisant donc preuve d'initiatives[2]. Il est à présent bien plus utilisé comme chien de compagnie et son caractère vigilant et méfiant avec les étrangers lui confère des aptitudes comme chien de garde[1].

C'est une race très dynamique qui demande de l'exercice physique, ce qui ne convient pas aux personnes sédentaires[1]. Les activités canines comme le travail sur troupeau, le pistage, l'agility, le concours d'obéissance ou l'obérythmée sont tout à fait envisageables pour cette race[2].

Entretien[modifier | modifier le code]

Le berger des Pyrénées à poil long est un chien qui prend facilement de l'embonpoint. Il peut être sujet à des problèmes de peau liés généralement à un mode de vie trop sédentaire[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Isabelle Collin, Marie-Paule Daniels-Moulin, Florence Desachy, Claire Dupuis, Giovanni Falsina et Valetta Rossi, L'encyclopédie mondiale des chiens, De Vecchi, (ISBN 978-2-7328-9223-8), « Bergers des Pyrénées »
  2. a, b, c, d, e, f, g, h et i « Berger des Pyrénées à poil long », sur scc.asso.fr, Société centrale canine (consulté le 1er mars 2014)
  3. a, b, c, d, e et f « Standard n°141 de la FCI », Fédération cynologique internationale, (consulté le 1er mars 2014)
  4. a et b « Histoire de la R.A.C.P. », Réunion des Amateurs de Chiens Pyrénéens (RACP) (consulté le 1er mars 2014)
  5. Livre des origines français, « Statistiques d’inscription au L.O.F. pour l’année 2012 », Société centrale canine, (consulté le 1er mars 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]