Berga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berga (homonymie).

Berga
Blason de Berga
Héraldique
Berga
Vue générale
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Barcelone
Comarque Berguedà
Maire
Mandat
Montserrat Venturós Villalba (CUP)
2015-2019
Code postal 08600
Démographie
Gentilé Berguedà, berguedana
Population 15 753 hab. (2005)
Densité 698 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 06′ 12″ nord, 1° 50′ 49″ est
Altitude 704 m
Superficie 2 256 ha = 22,56 km2
Localisation
Localisation de Berga

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir sur la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Berga

Géolocalisation sur la carte : Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Pyrénées
City locator 14.svg
Berga

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Berga

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Berga
Liens
Site web www.ajberga.cat
Schéma de la façade méridionale de Berga

Berga est une commune de la communauté de Catalogne en Espagne, située dans la Province de Barcelone. Son nom antique est Bergium.

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle est le chef-lieu de la comarque de Berguedà et est reliée à Barcelone, au sud, par l'E-9. D'une extension de 22,54 km², la commune est traversée par le Llobregat.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 195 av. J.-C., la cité de Bergium fut prise par Caton l'ancien grâce à l'aide de certain des habitants qui occupèrent la citadelle[1].

L'église médiévale de San Quirce de Pedret (ca) (IXe siècle), rattachée à la paroisse de Berga, a été cédée, en 1959, à la municipalité de Berga par l'évêque de Solsona.

Selon certains, il s'agirait de la cité dénommée Castrum Bergium par Tite-Live, cité conquise par Hannibal. Elle passera aux mains des Maures au VIIe siècle avant d'être prise par les Francs au IXe siècle. Au siècle suivant, elle est intégrée dans le comté de Cerdanya (Cerdaña) puis est rattachée, à la mort du comte Bernardo Guillermo, en 1117, au comté de Barcelone.

C'est à partir de son toponyme qu'a été créé le nom européen de la bergamote, fruit exotique originaire des îles Canaries et importé par Christophe Colomb.

La ville est prise par les troupes de la Reine le 4 juillet 1840 après une victoire sur les carlistes commandés par Cabrera[2]

En janvier 1932, c'est à Berga que commence la Révolte de l'Alt Llobregat, la grève révolutionnaire qui toucha les secteurs miniers et textiles.

Démographie[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Berga est aussi réputée pour avoir été le centre historique des filatures catalanes de coton et le siège des tissages Farguell dont les propriétaires développeront l'un des tout premiers métiers à tisser de la péninsule, « La Berguedana ».

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le parc naturel du Cadi-Moixeró se situe à proximité de Berga (au nord).

L'une de ses églises, San Juan (es) / Sant Joan de Berga (ca), a été classée bien culturel d'intérêt local en 1983. Le quartier où elle se trouve appartenait aux Hospitaliers de la commanderie dite d'Isot-Costoja-Berga (ca).

Rue du logiciel libre[modifier | modifier le code]

La première rue du logiciel libre[3] au monde a été inaugurée à Berga par Richard Stallman le 3 juillet 2010. C'est la reconnaissance de la dimension sociale du mouvement du logiciel libre[4] par la ville de Berga et son maire, M. Juli Gendrau[5].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Gustave Obiols (1858-?), membre fondateur de la Société des artistes espagnols à Paris, est né Gustavo Obiols i Delgado à Berga.

Festivités[modifier | modifier le code]

Parmi les diverses festivités rythmant la vie locale, le Patum, défilé de géants rappelant la conquête de la région par les chevaliers chrétiens avec le soutien supposé de l'archange saint Michel à la tête d'une nuée d'anges, combattant Lucifer allié des Sarrasins dirigés par le chef de guerre Abul-Afer ou Bullafer (la Bulla étant le nom originel du Patum). Il s'agissait à l'origine (attestée par des documents en 1525) d'une fête païenne qui fut progressivement transformée en allégorie chrétienne. Le Patum se déroule lors de la semaine de la Fête-Dieu, à la fin du mois de mai et courant juin. Au fil des siècles, divers défilés allégoriques ont été ajoutés aux scènes d'origine, ainsi de la présentation de l'àliga (l'aigle) qui symbolise le pouvoir des comtes de Berga. Cette fête s'est vue décerner le label de chef-d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité par l'Unesco en novembre 2005.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tite-Live Histoire Romaine (Livre XXXIV, 21)
  2. Dezobry et Bachelet, Dictionnaire de biographie, t.1, Ch.Delagrave, 1876, p.275
  3. Alexis Kauffmann, « Rue du Logiciel Libre - Berga - Espagne », sur Framablog, Framasoft, (consulté le 13 août 2013).
  4. (en) Pour Richard Stallman, le Libre est une démarche politique, pas technique.
  5. Juli Gendrau, maire de Berga (2007-2011).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]