Bercy Village

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bercy.
Bercy Village
Bercy Village Cour Saint-Émilion.jpg
Type
Emplacement
Propriétaire
Altarea Cogedim
Ouverture
2002
Commerces
46 (en 2018)
Métro
Autobus
Site web
Coordonnées

Le passage Saint-Vivant, vu depuis la Rue François-Truffaut.

Bercy Village est un centre commercial et de loisirs basé dans le 12e arrondissement de Paris, inauguré en mai 2000[1] et ouvert au public en 2002[2]. Il est géré par Altarea Cogedim.

Histoire[modifier | modifier le code]

Celui-ci été construit sur le lieu des anciens chais et entrepôts de Bercy, inscrits aux Monuments historiques en 1986[3]. Le lieu était une place importante du marché et de la logistique du vin au XIXe siècle et au début du XXe siècle.

Le quartier de Bercy fut développé à la fin du XXe siècle avec l’ouverture de Palais omnisports de Paris-Bercy (POBP) en 1984 et la création du nouveau bâtiment du ministère des Finances.

Bercy Village fut achevé en 2001 et comporte désormais une trentaine de magasins et restaurants. Un complexe UGC y est également présent, l’UGC Ciné Cité Bercy.

Il est desservi par la station de métro Cour Saint-Émilion.

Plaintes des riverains[modifier | modifier le code]

En 2001, une association de riverains Bercy Bien a contesté la validité du permis de construire accordé par la Ville de Paris en 2000 au motif qu'il n'est pas conforme au projet initial de 1992 qui prévoyait l'installation de petits commerces de proximité (vêtements, décoration) et des parkings souterrains[4]. En plus de l'absence de parkings souterrains a été implanté un complexe restaurant-discothèque-boutiques le Club Med World. Une partie du permis de construire a alors été annulée à l'automne 2001, annulation confirmée par le Conseil d’État en 2005[5]. Le promoteur a obtenu en juin 2008 un nouveau permis de construire modificatif.

En été 2009 quatre commerces brûlent, et en octobre le Club Med World — avec un bilan financier global négatif — ferme ses portes[6].

Le permis de construire modificatif de juillet 2008 a été annulé par la tribunal administratif le 2 décembre 2010 au motif que la démolition d'une terrasse pavée en granit s’est faite sans permis de démolir. Le 30 décembre 2011, la Cour administrative d'appel de Paris a annulé le jugement du 2 décembre 2010[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le retour du commerce de proximité Publié le 12/07/2001 dans l'Usine nouvelle N°2787, consulté le 13 novembre 2017.
  2. Daniel Bicard Bercy Village fête ses 10 ans avec des spectacles et l'arrivée de la Fnac publié le 06/06/2012 sur LSA, consulté le 13 novembre 2017.
  3. « Chais et entrepôts de Bercy », notice no PA00086565, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Bercy village subit la colère des riverains sur www.bactiactu.com consulté le 7 janvier 2013
  5. Olivier Carow et Jean-François Monier, « Bercy village illégal », présentation David Pujadas, dans le journal de 20 heures de France 2, 10 janvier 2002, sur le site de l’INA.
  6. Bercy village restaurants incendiés toujours fermés sur leparisien.fr consulté le 7 janvier 2013
  7. Légimobile sur le site www.legimobile.fr consulté le 7 janvier 2013

Articles Liés au quartier[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :