Benvenuto da Imola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Benvenuto Rambaldi)
Aller à : navigation, rechercher
Benvenuto da Imola
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Œuvres réputées

Benvenuto dei Rambaldi (Imola, v. 1338Ferrare, [1]), ou parfois Benvenuto Rambaldi (en latin, Benevenutus de Rambaldis), plus connu sous le nom de Benvenuto da Imola (ou en latin, Benevenutus Imolensis), est un maître grammairien et érudit italien du XIVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du notaire Compagno d’Anchibene, il était issu d'une famille bourgeoise affiliée aux gibelins. En 1365, la ville d'Imola le délégua avec quatre autres émissaires auprès du pape Urbain V pour réclamer une charte urbaine[2]. Les sources le gratifient du titre de magister (ce qui désigne alors généralement un maître d'école). Les cinq émissaires se retrouvèrent ainsi en Avignon pour présenter au pontife les requêtes des bourgeois d'Imola. Bertrand et Azzo Alidosi, vicaires pontificaux près Imola, y étaient taxés de « loups, de rapaces et de prédateurs ». Cette ambassade se solda par un échec et Benvenuto, dépourvu de fonction officielle dans sa ville natale, partit pour Bologne où il ouvrit une nouvelle école. Là, il fit la connaissance de Boccace dont il alla écouter les célèbres leçons sur la Divine Comédie de Dante à Florence.

À Bologne, Benvenuto passa dix années au cours desquelles il composa la totalité (ou peu s'en faut) de la première version de son Comentum sur la Divine Comédie. Puis il séjourna successivement à Ferrare, hébergé aristocratiquement par le marquis Nicolas d'Este, de qui il s'était fait connaître en Avignon, et auprès duquel il demeura jusqu'à sa mort. Dans son asile de Ferrare, le magister put à loisir réviser son commentaire sur Dante (dont il produisit une seconde, puis une troisième version), tout en se consacrant entre autres aux Bucoliques et aux Géorgiques de Virgile.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Cet humaniste précoce a laissé quelques livres, en latin :

  • Romuléon, une synthèse de l'histoire de Rome, de la fondation au règne de Constantin le Grand. Le texte des années 1361-1564 en est réécrit par Gómez Albornoz, et traduit en français, par Jean Miélot, Romuléon (1460), et par Sébastien Mamerot en 1464, Romuléon
  • Augustalis libellus, une étude sur les empereurs romains, de Jules César à Wenceslas,
  • Comentum super Dantis Alighieris Comoediam, commentaires sur Virgile,
  • des commentaires sur Lucain, Valéri s Maximus, Sénèque,
  • un commentaire de Pétrarque.

Sur la Divine Comédie[modifier | modifier le code]

Benvenuto da Imola est, avec notamment Francesco da Buti, puis plus tard Cristoforo Landino, l’un des premiers commentateurs de la Divine Comédie de Dante. Son Comentum super Dantem est l’un des plus importants du XIVe siècle[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Ouvrage collectif], Benvenuto da Imola lettore degli antichi e dei moderni, par Pantaleo Palmieri et Carlo Paolazzi, actes du colloque international tenu à Imola les 26 et 27 mai 1989, Ravenne, Longo, 1991
  • Franco Quartieri, Benvenuto da Imola : un moderno antico commentatore di Dante, Ravenne, Longo, 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice d'autorité de la Bibliothèque nationale de France ; d’autres sources indiquent d'autres dates.
  2. <D'après Christopher Kleinhenz, Medieval Italy: an encyclopedia, vol. 1, , p. 107.
  3. L. Paoletti, Benvenuto da Imola, in Dizionario biografico degli Italiani, vol. VIII, Rome, Istituto dell'Enciclopedia Italiana, 1966, ad vocem (texte en ligne)

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]