Benoist de Sinety

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Benoist de Sinety
Image dans Infobox.
Benoist de Sinety en 2012.
Fonctions
Curé
Paroisse Saint-Eubert-à-Lille-Centre (d)
depuis
Bruno Mary (d)
Vicaire général
Archidiocèse de Paris
-
Curé
Paroisse Saint-Germain-des-Prés (d)
-
Bernard Bommelaer (d)
Antoine de Folleville (d)
Biographie
Naissance
(54 ans)
Le Mans (Sarthe)
Activité
Autres informations
Religion
Template-Major Superior, Vicar General.svg
Blason

Benoist de Sinety est un prêtre catholique français, né le au Mans (Sarthe).

Il démissionne de ces charges de chanoine titulaire de la cathédrale de Paris et vicaire général de l'archidiocèse de Paris le 30 mars 2021 pour devenir curé de la paroisse Saint-Eubert dans l’archidiocèse de Lille.

Formation[modifier | modifier le code]

Benoist de Sinety a fait ses études au séminaire de Paris et il est diplômé d'un baccalauréat en théologie obtenu à l'Institut d’études théologiques de Bruxelles. Il est ordonné prêtre pour le diocèse de Paris en 1997 par le cardinal Jean-Marie Lustiger.

Ministères[modifier | modifier le code]

Benoist de Sinety est nommé vicaire à Notre-Dame de Clignancourt de 1998 à 2003, puis coordinateur du Service diocésain initiatives jeunes et aumônier diocésain des Scouts et Guides de France de 2001 à 2005.

Entre 2003 et 2005, il est le secrétaire particulier du cardinal Jean-Marie Lustiger[1].

À partir de 2005, il coordonne les aumôneries étudiantes de Paris en tant que délégué pour la Mission étudiante Catholique en Ile de France (MECI IDF) et assure la charge de vicaire épiscopal pour la pastorale des Jeunes et de responsable du pôle jeunes adultes[1].

Il est curé de la paroisse Saint-Germain-des-Prés de 2009 à 2016.

En mai 2016, le cardinal André Vingt-Trois le nomme vicaire général, avec effet au 1er septembre 2016[1].

Michel Aupetit, archevêque de Paris, le nomme responsable de la question des migrants à Paris pour l'Église catholique[2].

Il est membre du conseil d’administration et du bureau de la Fondation Notre-Dame en tant que représentant de l’Association Diocésaine de Paris[3]. Il présente chaque jeudi un éditorial sur la radio chrétienne RCF[4].

Benoist de Sinety célèbre les obsèques de Johnny Hallyday en 2017[2] et de Juliette Greco en 2020[5].

Benoist de Sinety donne sa démission de l’archidiocèse de Paris le [6]. Il est détaché pour une durée de trois ans à l’archidiocèse de Lille où il est nommé curé de la paroisse Saint-Eubert par Laurent Ulrich[7].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le cœur de l’homme, quelle pagaille !, Édition Bayard, , 128 p.
  • Il faut que des voix s’élèvent, Paris/53-Mayenne, Flamarion, , 132 p. (ISBN 978-2-08-142859-1)
  • La fraternité sinon rien, Salvator, mars 2021, 200 p.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Mgr Benoist de Sinety », sur www.paris.catholique.fr (consulté le )
  2. a et b Jean-Marie Guénois, « Mgr Benoist de Sinety, prélat entier », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. « Mgr Benoist de Sinety », sur Fondation Notre Dame (consulté le )
  4. « À l'approche de Pâques, l'importance de manifester la vie », sur rcf.fr (consulté le )
  5. « Mort de Juliette Gréco : le dernier hommage de Saint-Germain-des-Prés », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « Mgr de Sinety démissionne de sa charge de vicaire général du diocèse de Paris », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le )
  7. Bernadette Sauvaget, « La démission du curé Benoist de Sinety aggrave la crise au diocèse de Paris », sur Libération (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]