Benoîte Boulard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boulard.
Benoîte Boulard
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
La RéunionVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Genre artistique

Benoîte Boulard est une chanteuse française née le à Majunga et morte le à La Réunion, où sa famille s'installe dans sa prime enfance. Elle est une ambassadrice du séga pendant toute sa vie, notamment aux côtés de Maxime Laope, qu'elle rencontre en 1952 au début de sa carrière d'artiste, une carrière qu'elle mène sans jamais abandonner son emploi de domestique. Elle chante avec lui le fameux morceau La Rosée tombée, l'un des plus connus du répertoire de la musique réunionnaise.

Annexe[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

  • Benoîte Boulard travaille comme domestique chez la famille Andoche, qui habitait la rue Saint-Philippe. Loulou Pitou, qu'elle rencontre en 1952, lui propose de chanter dans son orchestre. L'un de ses premiers morceaux est "La rosée tombée". Il faut néanmoins veiller à ne pas se tromper : Maxime Laope, éminente figure du patrimoine musical réunionnais, ne se fait connaître qu'après la chanteuse Benoîte Boulard . Rien ne pouvait se faire à l'époque sans le soutien d'un orchestre connu, tels que ceux d'André Philips, de Jules Arlanda, et surtout de Loulou Pitou; dans ce dernier, Benoîte Boulard devient un personnage incontournable à partir de 1956, et réclame la présence de Laope à ses côtés. Accompagnée par l'orchestre réputé de Loulou, l'artiste enregistre sur vinyle le premier sega chanté par une femme à la Réunion.