Benoît XIV (homonymie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie. Cette page d’homonymie répertorie les différents souverains partageant un même nom.


Avant son attribution définitive à Prospero Lambertini (1740-1758), le titre pontifical Benoît XIV avait été porté par deux antipapes mineurs et par le pape légitime Benoît XIII qui changea de numéro peu après son élection.

Le premier antipape Benoît XIV[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bernard Garnier.

Peu après la fin du Grand schisme d'Occident, la veille même de sa mort, l’antipape d’Avignon Benoît XIII, abandonné de presque tous ses soutiens parmi lesquels la totalité des cardinaux qu’il avait jusqu’alors créés, nomma quatre nouveaux cardinaux. Trois d’entre eux élurent pour lui succéder l’antipape Clément VIII. Le quatrième, Jean Carrier, absent lors du vote, considéra cette élection comme nulle et non avenue pour simonie. Il constitua alors à lui seul le Sacré Collège et éleva secrètement, le , un dénommé Bernard Garnier, sacriste de Rodez, au rang de pape sous le nom de Benoît XIV[1].

Le second antipape Benoît XIV[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Jean Carrier.

Bernard Garnier, avant sa mort en 1429, avait nommé quatre pseudo-cardinaux. Ceux-ci se réunirent en conclave, en 1430, et élurent Jean Carrier, qui prit aussi le nom de Benoît XIV. Il désigna à son tour six nouveaux pseudo-cardinaux : Pierre Trahinier, cardinal de Bethléem, Bernard, cardinal d'Hébron, Pierre Tifane, cardinal de Tibériade, Jean, cardinal de Gibelet, X, cardinal de Iona, et Jacques, cardinal de Césarée[2].

Le pape Benoît XIII, primitivement nommé Benoît XIV[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Benoît XIII (pape).

Le cardinal Vincenzo Maria Orsini, élu pape le , prit d’abord le nom de Benoît XIV mais très rapidement changea pour celui de Benoît XIII, sans doute après avoir constaté que le précédent « Benoît XIII », pape d’Avignon durant le Grand schisme d'Occident, était considéré par l’Église comme un antipape[3].

Le pape Benoît XIV[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Benoît XIV.

Le cardinal Prospero Lambertini, élu pape le , prit le nom de Benoît XIV[4].

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mathieu Desachy, Cité des hommes : Le chapitre cathédral de Rodez (1215-1562), Rodez, Éditions du Rouergue,

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Félix V Antipapes imaginaires Benoît XIV (antipape) Benoît XIV (antipape) Clément VIII (antipape) Clément VIII (antipape) Benoît XIII (antipape) Benoît XIII (antipape) Nicolas V Eugène IV Martin V Benoît XIII (antipape) Clément VII (antipape) Jean XXIII (antipape) Jean XXIII (antipape) Alexandre V (antipape) Alexandre V (antipape) Grégoire XII Innocent VII Innocent VII Boniface IX Urbain VI Grégoire XI