Benoît Musy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Musy.
Une Maserati A6 GCS
Maserati 300S, modèle identique à celle de Benoît Musy

Benoît Nicolas Musy, né le à Berne, Suisse[1], et mort le à Montlhéry, France[2], est un pilote suisse de Grand Prix moto et auto. Il était proche du pilote suisse Emmanuel de Graffenried.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils du Président de la Confédération suisse (1925-1930), Jean-Marie Musy, il obtient son diplôme d'ingénieur agronome à Berne avant de servir dans l'Armée de l'air suisse pendant la Seconde Guerre mondiale. En 1944, il permet, avec son père, à 1 200 prisonniers juifs de sortir du camp de concentration de Theresienstadt et de s'échapper pour la Suisse[3].

De 1947 à 1953, il devient pilote de motos de la marque Moto Guzzi avant de se lancer dans la course automobile. Pour ce faire, il commence par acheter une Maserati A6GCS (#2040)[4] d'usine en mai 1954. Celle-ci avait été principalement utilisée par le pilote italien Emilio Giletti (en). Avec cette voiture il établira un beau palmarès, comprenant aussi plusieurs records du tour sur différents circuits.

À cette époque il est déjà pilote semi-professionnel de la marque. Il ira courir avec assez peu de succès sur Maserati 150, Maserati 200S et Maserati 200Si. On retrouve même sa trace à Dakar (Sénégal) au volant d'une Maserati 250 dans une course qu'il ne finira pas.

En 1955, il acquiert une Maserati 300S (#3057)[1] avec laquelle il gagnera l'accès à plusieurs podium. Celle-ci était de couleur rouge avec une large bande blanche qui courait de l'avant à l'arrière.

Il se tue en course le 7 octobre 1956 sur l'autodrome de Montlhéry, au volant d'une Maserati 200S d'usine[2] (#2047), en partant en vol plané au-dessus du virage relevé pour aller s'écraser 18 mètres en contrebas, après une rupture de la colonne de direction. Éjecté de la voiture, il meurt sur le champ. Le même jour, l’autodrome de Monthléry connaîtra un deuxième accident, celui de Louis Rosier dans sa Ferrari 750 Monza : il part en tonneau sur la piste mouillée, au niveau de la contre-courbe Ascari. Dans le coma, il est transporté à l'hôpital où il décèdera le 29 octobre.

Au total, Benoît Musy aura participé à onze Grand Prix d'Europe et il en aura gagné cinq.

Résultats[modifier | modifier le code]

Année Position Circuit - Pays Voiture Notes
1954 1er Circuit de Spa-Francorchamps[5] Drapeau de la Belgique Belgique Maserati A6GCS  
1954 4e Circuit d'Aquila Drapeau de la Suisse Suisse Maserati A6GCS  
1954 1er Course de côte de Megève Drapeau de la France France Maserati A6GCS Meilleur temps absolu
1954 2e Circuit de Senigallia Drapeau de l'Italie Italie Maserati A6GCS  
1954 2e Circuit de Senigallia Drapeau de l'Italie Italie Maserati A6GCS  
1954 2e Circuit Park Zandvoort Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Maserati A6GCS  
1954 2e Circuit Bremgarten Drapeau de la Suisse Suisse Maserati A6GCS  
1954 2e Course de côte de Kandersteg Drapeau de la Suisse Suisse Maserati A6GCS  
1954 1er Autodrome de Linas-Montlhéry Drapeau de la France France Maserati A6GCS  
1954 1er Circuit de Spa-Francorchamps Drapeau de la Belgique Belgique Maserati 2 000 cm3  
1955 1er Circuit de Spa-Francorchamps[6] Drapeau de la Belgique Belgique Maserati 300S  
1955 1er Grand Prix des Frontières Chimay Drapeau de la Belgique Belgique Maserati 300S  
1955 5e Grand Prix de Suède - Kristianstad Drapeau de la Suède Suède Maserati 300S  
1955 4e Grand-Prix de Porto Monsanto Park Drapeau du Portugal Portugal Maserati 300S  
1955 2e Course de nuit de Messine (10 h) Drapeau de l'Italie Italie Maserati 2 000 cm3  
1955 1er Karlskoga – Kanonloppet Drapeau de la Suède Suède Maserati 300S  
1956 1er Circuit de Oulton Park Drapeau de l'Angleterre Angleterre Maserati 300S Meilleur temps absolu
1956 1er Grand Prix des Frontières Chimay Drapeau de la Belgique Belgique Maserati 300S  
1956 3e Grand Prix de Porto Drapeau du Portugal Portugal Maserati 300S  
1956 1er Grand-Prix des Sables-d'Olonne Drapeau de la France France Maserati 300S  
1956 1er Grand Prix de Bari Drapeau de l'Italie Italie Maserati 300S  

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Benoît Nicolas Musy - Musy.net
  2. a et b (en) Coupes du Salon 1956 - RacingSportsCars
  3. (en) Holocaust Rescuers - Musy.net
  4. (en) 1953 Maserati A6GCS/53 - Conceptcarz.com
  5. (en) Maserati A6 GCS Series II, Fantuzzi Spyder LHD, no 2040 - Barchetta.cc
  6. (en) Maserati 300 S Fantuzzi, short nose, RHD, no 3057 - Pirro.com

Liens externes[modifier | modifier le code]