Benny Tai

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Benny Tai
戴耀廷喺社區網絡聯盟成立典禮度.jpg
Benny Tai.
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
戴耀廷Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Hong Kong ( - ), Chinois (depuis le )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Distinction
Medal of Honour (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Benny Tai (chinois : 戴耀廷 ; pinyin : dài yàotíng), né le , est un homme politique hongkongais, initiateur d'Occupy Central[1],[2]. Tai est également professeur de droit à l'université de Hong Kong.

Des organisations d'extrême-gauche accusent Occupy Central d'être une organisation montée par les États-Unis pour déstabiliser la Chine. En particulier, Occupy Central est accusé d'avoir reçu des financement du National Democratic Institute (NDI), une branche du National Endowment for Democracy (NED)[3],[4],[5] ,[6]. Tai collabore fréquemment avec le Centre for Comparative and Public Law (CCPL), également financé par le NDI, dont les activités ont transpiré via les câbles de Wikileaks[7].

Il s'associe avec Martin Lee, membre du parti démocrate de Hong Kong, travaillant avec la NED, et Jimmy Lai, à la tête de Next Medias, dans ce mouvement.

Il s'est également opposé à l'initiative de campagne de signatures contre Occupy Central de l'Alliance for Peace and Democracy (Hong Kong) (en) demandant des signatures aux Hongkongais opposés à Occupy Central, touchés par les effets de cette manifestation[8],[9].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Focus on the 2017 nomination committee, academic Benny Tai says », Hong Kong, South China Morning Post, (consulté le 18 août 2014)
  2. (en) « How I occupied Benny Tai's lunch hour », Hong Kong, South China Morning Post, (consulté le 18 août 2014)
  3. (es) « El movimiento “Occupy central” en hong Kong respaldado por Estados Unidos », larepublica.es, (consulté le 12 octobre 2014)
  4. (en) « Documents show US openly approves HK chaos », china.org.cn, (consulté le 12 octobre 2014)
  5. « Les États-Unis derrière la mobilisation hongkongaise », temoignages.re, (consulté le 12 octobre 2014)
  6. (en) « Hong Kong protests: Why imperialists support ‘democracy’ movement », workers.org, (consulté le 12 octobre 2014)
  7. (en) « Documents Show US Openly Approves Hong Kong Chaos It Created », informationclearinghouse.info, (consulté le 12 octobre 2014)
  8. (zh) « 東施效顰還是青出於藍?反佔中明天網上簽名 », South China Morning Post,‎ (consulté le 18 août 2014)
  9. (zh) 徐莹, « 保普選反佔中 網上簽名啟動 », Hong Kong Commercial Daily, Hong Kong,‎ (consulté le 18 août 2014)

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]