Benjamin Noirot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noirot.
Benjamin Noirot
Description de cette image, également commentée ci-après
Benjamin Noirot le .
Fiche d'identité
Naissance (37 ans)
à Chenôve (France)
Taille 1,82 m (6 0)
Position talonneur
Carrière en junior
Période Équipe  
RC Dijon
Stade dijonnais
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2000-2005
2005-2009
2009-2013
2013-2014
2014-2016
2016-2017
US Dax
Biarritz olympique
Racing Métro 92
RC Toulon
Biarritz olympique
AS Fleurance
01+ (0+)[1]
105 (25)[1]
096 (15)[1]
020 0(5)[1]
017 0(0)[1]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2010 Drapeau : France France 001 0(0)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 1 avril 2018.

Benjamin Noirot, né le à Chenôve, est un joueur français de rugby à XV, qui évolue au poste de talonneur. Il compte une sélection en équipe de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Chenôve, Benjamin Noirot fait ses débuts dans le club du RC Dijon dès l'âge de 6 ans[2], avant de rejoindre le Stade dijonnais à 14 ans[3].

À 18 ans, il rejoint l'US Dax[4] son premier contrat professionnel, après une journée de détection concluante avec l'entraîneur dacquois Jean-Louis Luneau, originaire de Bourgogne comme Noirot[3]. Après cinq saisons jouées à Dax[3], il évolue ensuite au Biarritz olympique avec qui il ajoute à son palmarès le titre de champion de France en 2006[2],[4].

En , il est invité avec les Barbarians français pour jouer un match contre le Canada à Victoria[5]. Les Baa-Baas l'emportent 17 à 7[6].

Il rejoint ensuite le Racing Métro 92 en 2009[1],[2],[4]. Le , Noirot connaît sa première cape internationale avec l'équipe de France, disputant le match de la tournée d'automne contre les Fidji en tant que remplaçant[7].

Depuis 2010, Noirat s'adonne à la peinture, l'une de ses passions[2],[4].

Il signe un contrat de deux saisons avec le RC Toulon en 2013[1],[2],[4]. Il réalise la première année le doublé championnat-Coupe d'Europe[4]. Au bout d'une saison, Noirot rejoint l'un de ses anciens clubs, le Biarritz olympique, pour une saison plus une optionnelle[8].

Malgré son annonce de retraite sportive à l'issue de la saison 2015-2016, il signe en division amateur avec l'AS Fleurance pour la saison suivante[9] en tant que joueur-entraîneur, où il termine sa carrière de joueur[4].

Il prépare à partir de la saison 2017-2018 son diplôme d'État d'entraîneur à Toulouse, prenant en parallèle en charge l'équipe réserve des cadets du SU Agen[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g « Noirot Benjamin », sur www.itsrugby.fr (consulté le 1er avril 2018).
  2. a, b, c, d et e « De la balle ovale au pinceau », sur www.estrepublicain.fr, L'Est républicain, (consulté le 1er avril 2018).
  3. a, b et c Dominique Roudy, « Interview de Benjamin Noirot », sur volkswagen-et-moi.fr, (consulté le 1er avril 2018).
  4. a, b, c, d, e, f, g et h René Laffore, « Un artiste au pays du rugby », sur www.petitbleu.fr, Le Petit Bleu d'Agen, (consulté le 1er avril 2018).
  5. « Le groupe des Barbarians », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le 4 décembre 2016).
  6. « Canada vs Barbarian Rugby Club », sur www.barbarianrugbyclub.com, Barbarians français, (consulté le 3 décembre 2016).
  7. (en) « Benjamin Noirot », sur en.espn.co.uk, ESPNscrum (consulté le 1er avril 2018).
  8. Thomas Perotto, « Top 14, Pro D2, BO, RCT, Toulon - Biarritz : Benjamin Noirot signe pour un an », sur www.rugbyrama.fr, Eurosport, (consulté le 1er avril 2018).
  9. Thibault Perrin, « Transfert. Benjamin Noirot sort de sa retraite pour s'engager en Fédérale 2. », sur www.lerugbynistere.fr, Le Rugbynistère, (consulté le 26 août 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]