Benjamin Dessus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Benjamin Dessus
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
MeudonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Benjamin Dessus, né le 21 août 1939 et mort le [1], est un ingénieur et économiste français. Il était président de l'association Global Chance.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Il effectue des études d'ingénierie. Il obtient un doctorat en économie[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Benjamin Dessus commence sa carrière aux laboratoires de Marcoussis dans le domaine de l'électronique quantique et des lasers. Puis il rejoint le département études et recherches d'Électricité de France pour y monter un laboratoire de métrologie optique.

En 1982, à la création de l'Agence française pour la maîtrise de l'énergie, il y est nommé directeur de la recherche, à l'initiative de Philippe Chartier, mais il en prend rapidement la direction des services techniques.

Il la quitte en 1987 pour rejoindre le CNRS et prendre en charge un programme interdisciplinaire consacré aux problèmes d'énergie et d'environnement. Il y dirige ensuite le programme Ecodev (programme interdisciplinaire de recherche sur les technologies pour l'écodéveloppement)[3] et préside le conseil scientifique et technique du Fonds français pour l'environnement mondial[4].

Il est souvent consulté par les autorités françaises. Il est l'un des auteurs du rapport Charpin-Dessus-Pellat (juillet 2000) relatif aux coûts de la filière nucléaire[5].

Prises de position[modifier | modifier le code]

Benjamin Dessus est « plutôt hostile au nucléaire »[6] et prône « une plus grande sobriété énergétique, une efficacité énergétique accrue, enfin une amélioration du rendement global du système ». Il est favorable aux économies d'énergie sous toutes leurs formes[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valéry Laramée de Tannenberg, « La transition énergétique perd l’une de ses âmes », sur journaldelenvironnement.net,
  2. « Benjamin Dessus, l’énergie dans tous ses états », sur Tecsol blog (consulté le 2 juin 2020)
  3. Programme Ecodev
  4. Fonds Français pour l'Environnement Mondial
  5. [PDF] Rapport au Premier ministre - Étude économique prospective de la filière électrique nucléaire
  6. L'Économie politique n°33 ; « On ne peut compter sur les énergies renouvelables pour s'en sortir » - Entretien avec Benjamin Dessus
  7. Voir la vidéo de son intervention en mai 2011 au colloque relatif à l'œuvre de Yves Martin

Liens externes[modifier | modifier le code]