Benešov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une ville de République tchèque
Cet article est une ébauche concernant une ville de République tchèque.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Benešov
Blason de Benešov
Héraldique
Drapeau de Benešov
Drapeau
Place centrale
Place centrale
Administration
Pays Drapeau de la République tchèque République tchèque
Région Flag of Central Bohemian Region.svg Bohême-Centrale
District Benešov
Maire
Mandat
Petr Hostek
2016
Code postal 256 01
Indicatif téléphonique international +(420)
Démographie
Population 16 555 hab. (2016)
Densité 353 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 46′ 58″ Nord 14° 41′ 19″ Est / 49.782778, 14.688611
Altitude 368 m
Superficie 4 687 ha = 46,87 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Site municipal
Localisation

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte administrative de République tchèque
City locator 14.svg
Benešov

Géolocalisation sur la carte : République tchèque

Voir la carte topographique de République tchèque
City locator 14.svg
Benešov
Liens
Site web Site officiel

Sur les autres projets Wikimedia :

Benešov (en allemand : Beneschau) est une ville de la région de Bohême-Centrale, en République tchèque, et le chef-lieu du district de Benešov. Sa population s'élevait à 16 555 habitants en 2016[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Benešov est située à 38 km au sud-est du centre de Prague[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La ville est fondée au XIe siècle, lorsque la région au sud de Prague, jusqu'alors peu densément peuplée, est colonisée sous l'impulsion des Přemyslides. La ville est initialement la possession des seigneurs de Benešov (les Benešovci), dont l'un des membres, Tobiáš de Benešov, édifie le château de Konopiště. Quand la famille s'éteint, la ville et le château passent aux Sternberg. Les Sternberg lui ont donné son blason, une étoile à huit branches.

Lors des guerres hussites, Jan Žižka met le feu au monastère sis dans la ville en représailles contre les Sternberg qui ont pris fait et cause pour l'Église catholique.

Une autre page tragique de l'histoire de la ville fut le pillage par les armées suédoises lors de la guerre de Trente Ans, en 1648.

Jusqu'en 1918, la ville faisait partie de la monarchie autrichienne (empire d'Autriche), puis Autriche-Hongrie (Cisleithanie après le compromis de 1867), district de Beneschau bei Prag, un des 94 Bezirkshauptmannschaften en Bohême[3].

Population[modifier | modifier le code]

Recensements (*) ou estimations de la population de la communes dans ses limites actuelles[4] :

Évolution démographique
1869* 1880* 1890* 1900* 1910* 1921*
5 345 6 240 7 413 8 450 8 857 9 304
1930* 1950* 1961* 1970* 1980* 1991*
9 820 10 387 9 774 10 769 14 258 15 892
2001* 2012 2013 2014 2015 2016
16 323 16 460 16 541 16 520 16 273 16 555

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Une laiterie appartenant au groupe Danone est implantée à Benešov.

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Josef Suk (1874-1935), compositeur et violoniste, y est décédé
  • Michal Viewegh (né en 1962), écrivain, y passe son baccalauréat.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (cs) Population des communes de la République tchèque au 1er janvier 2016.
  2. Distance à vol d'oiseau ou distance orthodromique.
  3. Wilhelm Klein, Die postalischen Abstempelungen auf den österreichischen Postwertzeichen-Ausgaben 1867, 1883 und 1890, 1967.
  4. Český statistický úřad, Historický lexikon obcí České republiky 1869–2005, vol. I, Prague, Český statistický úřad, 2006, pp. 68-69 ; de 1869 à 1910, les recensements organisés par l'Empire d'Autriche-Hongrie sont officiellement datés du 31 décembre de l'année indiquée. — À partir de 2012, population des communes de la République tchèque au 1er janvier, sur le site de l'Office tchèque de statistique (Český statistický úřad).