Macklemore

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Ben Haggerty)
Aller à : navigation, rechercher
Macklemore
Description de cette image, également commentée ci-après

Macklemore sur scène à Toronto, Canada, pendant la tournée The Heist Tour en novembre 2012.

Informations générales
Surnom Macklemore
Nom de naissance Ben Haggerty
Naissance (32 ans)
Seattle (Washington, Drapeau des États-Unis États-Unis)
Activité principale Rappeur, chanteur, auteur-compositeur, danseur
Genre musical Hip-hop, hip-hop alternatif, hipster-hop, pop-rap, rap East Coast
Années actives Depuis 2000
Labels Macklemore LLC
Influences David Bowie, Lil Wayne, Nas, Wu-Tang Clan[réf. nécessaire]
Site officiel macklemore.com

Macklemore, anciennement Professor Macklemore, de son vrai nom Ben Haggerty, né le à Seattle, État de Washington, est un rappeur américain. Au long de sa carrière, il travaille notamment avec le producteur Ryan Lewis, le violoniste Andrew Joslyn, le trompettiste Owuor Arunga, le tromboniste Greg Kramer, la violoncelliste Rebecca Chung Filice et le multi-instrumentiste Budo (Josh Karp) (batterie, guitare et basse). Macklemore a commencé à devenir célèbre à Seattle depuis le début de sa carrière musicale à la Garfield High School (en), jouant souvent à la Capitol Hill Block Party (en).

La chanson Thrift Shop, produite avec Lewis et, est le premier succès dû au duo et a atteint les 890 millions de vues sur YouTube, 2,2 millions de ventes de singles ainsi que la première place du Billboard Hot 100 en 2013[1]. Macklemore et Lewis publient leur premier album studio, intitulé The Heist, le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Macklemore est né Ben Haggerty le à Seattle[2], d'une famille américaine d'origine irlandaise[3],[4],[5]. Dans sa jeunesse, son père, Bill Haggerty, gagne suffisamment bien sa vie pour que sa mère, Julie Schott, ne travaille pas. Ses parents s'installent à Seattle en 1978[2]. Ils déménagent ensuite à Tacoma et le jeune Haggerty fréquente le Garfield High School, où il remarque une fracture raciale. Il habite dans une banlieue où vit principalement une population blanche ; son école, elle, est mixte. Après avoir fréquenté le Nathan Hale High School[6], il continue ses études supérieures au Evergreen State College dans lequel il obtient l'équivalent d'une Licence (bachelor's degree) en 2009[7].

Haggerty veut trouver un moyen de toucher la jeunesse par sa musique. Il travaille dans un centre de détention juvénile dans lequel il prend part au programme appelé Gateways, centré sur le rap[8]. Bien qu'il ne soit pas né d'une famille d'artistes musicaux, ses deux parents sont un réel soutien pour lui. Il n'a que sept ans quand le hip-hop entre dans sa vie par le biais de Digital Underground. Il écrit ses premières chansons à l'âge de 14 ans. Ses influences viennent principalement de ce qui est appelé dans le jargon américain le East Coast underground hip hop, c'est-à-dire le rap new-yorkais d'artistes comme le Wu-Tang Clan, Nas, Notorious B.I.G., et Mobb Deep[9].

The Language of My World (2000–2008)[modifier | modifier le code]

Macklemore et Ryan Lewis au Sasquatch! Music Festival en 2011.

Macklemore enregistre un EP indépendant intitulé Open Your Eyes en 2000 sous le nom de Professor Macklemore. L'origine de son surnom vient de sa période au Nathan Hale High School, durant laquelle il devait inventer un superhéros pour un projet d'art[6]. Macklemore retire « professeur » de son nom, et publie son premier album, The Language of My World en janvier 2005. Macklemore rencontre par la suite Ryan Lewis en 2006[10]. Devenus bons amis, Lewis commence à produire pour Macklemore, et deviennent un duo[11]. Il participe à la chanson Good du groupe The Physics en 2009[12].

En 2008, 2009, et 2011, Macklemore joue au Bumbershoot, un festival situé à Seattle[13]. En 2009, il publie la mixtape The Unplanned Mixtape, qui atteint la 7e place du classement hip-hop sur iTunes. Le premier single de Macklemore, The Town est extrait de The Unplanned Mixtape puis remixé par Sabzi des Blue Scholars[14],[15].

Carrière avec Ryan Lewis et collaborations (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

Macklemore à sa tournée The Heist Tour, à Toronto, au Canada, en 2012.

Macklemore est choisi par The Agency Group, une agence internationale représentant des groupes connus comme A Tribe Called Quest et Finger Eleven[16]. En 2008, il forme, avec le producteur Ryan Lewis, un duo très créatif. En , le maxi VS. Redux EP avec Ryan Lewis. Macklemore utilise son expérience avec les drogues pour créer la chanson Otherside (en duo avec le groupe Fences), qui contient un échantillon du titre du même nom des Red Hot Chili Peppers[17].

En avril 2010, il produit une chanson improvisée lors d'une fête, chanson connue sous le nom de And We Danced. En , publie une chanson en hommage au commentateur de l'équipe de baseball des Mariners de Seattle, Dave Niehaus, intitulée My Oh My. En juillet 2012, Haggerty et Lewis annoncent la sortie de leur album The Heist, ainsi qu'une tournée mondiale. The Heist est publié le 9 octobre 2012[18]. Les chansons My Oh My, Wing$, Can't Hold Us et Make the Money y sont présentes. Can't Hold Us, en duo avec le chanteur Ray Dalton, est utilisée pour la publicité d'une bière en Angleterre et en Irlande en juin 2012 ; ainsi que thème musical pour l'émission La France a un incroyable talent saison 2013, diffusée sur la chaîne française M6[19]. La notoriété de Macklemore s’accroît alors en Europe. Same Love est publié et les chansons White Walls et Jimmy Iovine sont confirmées comme présentes sur l'album. Sa chanson Thrift Shop connaît également un succès important partout dans le monde. The Heist se classe au Top R&B/Hip-Hop Albums, au Top Rap Albums et au Top Digital Albums[20] aux États-Unis dans les heures qui suivent son lancement. Il se classe no 2 au classement Billboard 200 aux États-Unis, en vendant 78 000 exemplaires dès la première semaine[21]. L'album The Heist est officiellement certifié disque d'or avec 1,2 million d'album vendus à travers le monde en 2012[22].

Le clip de Thrift Shop est vu sur YouTube plus de 860 millions de fois, et est classé premier au Billboard Hot 100 aux États-Unis, vendu à plus de 5 millions d'exemplaires[1]. En février 2013, il réalise la vidéo de promotion du NBA All-Star Game 2013. C'est la chanson Wing$ qu'il choisit pour ce clip ; on[Qui ?] y voit une multitude de vidéo de dunk et de paniers réalisé par les plus grands joueurs de la NBA. De nombreux fans ont estimé qu'il avait trahi le sens premier du morceau car les paroles étaient tronquées pour mieux s'accorder au message de la NBA alors que le sens premier de Wings est de dénoncer la société de consommation. Dans le cadre de sa tournée mondiale The Heist World Tour, Macklemore donne plusieurs concerts en France en 2013, notamment le 4 juillet à Bayonne et le 5 juillet au festival La Nuit de l'Erdre à Nort-sur-Erdre ainsi que les 21 et 22 septembre et 6 octobre au Zénith de Paris[23]. Le concert du à Paris affiche complet en moins de deux heures[24].

En plus de ses musiciens habituels, deux musiciens français, David Gauvrit (mandoliniste) et Lawryn Remaud (sonneur de veuze) membres du groupe de punk folk celtique nantais The Maggie Whackers, jouent avec lui à La Nuit de l'Erdre et aux deux premières dates du Zénith de Paris sur la chanson dédiée à l'Irlande : Irish Celebration. Le 29 juillet 2014n Macklemore publie une nouvelle chanson intitulée Arrows, en featuring avec Fences et produite par Ryan Lewis. Elle est classée premier au Billboard Emerging Artists, le surlendemain de sa sortie.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Macklemore a un demi-frère du nom de Tim Haggerty, actuellement professeur d'anglais. Il soutient la cause homosexuelle, incluant le mariage entre deux personnes du même sexe, explicitement défendue dans Same Love[25]. Macklemore se fiance le et se marie le 27 juin 2015 à Tricia Davis, qui est sa petite amie depuis sept ans. Celle-ci accouche le 29 mai 2015 d'une petite fille nommée Sloane Ava Simone Haggerty[26].

Dans une interview[Laquelle ?], il avoue que la musique est pour lui un réel moteur, qu'il ne veut pas être respecté seulement pour ce qu'il fait musicalement, mais surtout pour la façon dont il traite les gens. Macklemore affirme avoir beaucoup appris de ses professeurs mais qu'il est devenu ce qu'il est grâce à la musique. Il est un fan invétéré de baseball et plus particulièrement des Mariners de Seattle. Il chante Irish Celebration, fier de ses origines irlandaises[réf. nécessaire].

Macklemore rencontre Ryan Lewis pour la première fois en 2006 grâce au réseau social MySpace. Lewis travaille quelques années à la promotion de Macklemore en tant que photographe. Ils deviendront vite amis, puis travailleront en duo. Il aime écrire à l'aide d'une machine à écrire mais préfère que ses chansons soient écrites à la main. Après son album The Language of my World, Macklemore plonge dans la drogue et l'alcool[27],[28]. Il a alors une addiction à l'herbe, au lean (boisson rose à base de sirop pour la toux, qui contient de la codéïne, dérivé de la morphine), ainsi qu'à d'autres drogues, ce qui lui vaudra, en 2008, un séjour en cure de désintoxication dont il ressortira en 2010, après trois ans de sobriété totale qu'il fêtera avec la sortie de la chanson Starting Over, le rappeur avoue sa rechute[29]. Il admettra plus tard dans une interview qu'il n'a jamais eu de limites quand il s'agissait de consommer des drogues, et que c'était ce qui l'avait emmené en cure de désintoxication.

Alter ego[modifier | modifier le code]

Macklemore s'est créé un alter ego qu'il nomme Sir Raven Bowie, personnage inspiré du Glam rock qui porte des tenues moulantes et colorées à paillettes, à la manière du Ziggy Stardust de David Bowie. Macklemore se réfère d'ailleurs régulièrement à David Bowie en interview ou pour décrire ses influences musicales[18],[30]. Sir Raven Bowie est le personnage central du clip de la chanson And We Danced (feat. Ziggy Stardust)[31]. Selon cet alter ego, la terre est une énorme piste de danse, dont il faut profiter un maximum. Macklemore se réfère rapidement à Raven Bowie dans la chanson Castle. Macklemore se crée un autre alter ego qui lui, se nomme Mackle Jackson, pour être la personne centrale du clip de la chanson White Walls.

Shark Face Gang[modifier | modifier le code]

Macklemore possède sa propre marque de vêtements, nommée Shark Face Gang. Le dessin représente une main dont l'annulaire et le majeur se croisent et où on trouve sur la paume le tatouage d'un requin la bouche grande ouverte, le tout entouré par une corde. Shark Face Gang (ou Sharkies) est également le nom que Macklemore et Ryan Lewis donnent à leurs fans.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Mixtape[modifier | modifier le code]

  • 2009 : The Unplanned Mixtape

EP[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Open Your Eyes (sous le nom de Professor Macklemore)
  • 2009 : The VS. EP (avec Ryan Lewis)
  • 2010 : The VS. Redux (avec Ryan Lewis)

Singles[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • 2009 : The Town
  • 2011 : My Oh My
  • 2011 : Irish Celebration
  • 2011 : Wing$[32]
  • 2011 : Otherside Remix
  • 2011 : And We Danced
  • 2012 : Victory Lap
  • 2013 : Thrift Shop
  • 2013 : Same Love
  • 2013 : Can't Hold Us
  • 2013 : White Walls
  • 2014 : Arrows
  • 2015 : Growing Up
  • 2015 : Downtown
  • 2016 : Kevin

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2013
    • MTV Europe Music Awards : lauréat dans la catégorie révélation de l'année[33].
    • American Music Award : primé dans les catégories du meilleur artiste rap/hip-hop et du meilleur album rap/hip-hop pour The Heist.
    • Grammy Awards : artiste de l'année, meilleur album rap de l'année (The Heist) et meilleure chanson rap de l'année (Thrift Shop)
    • MTV Vidéo Music Awards : meilleure vidéo hip-hop Can't Hold Us, meilleure vidéo avec un message social Same Love, et meilleur images Can't Hold Us
  • 2015 : MTV Europe Music Awards : récompense pour la vidéo de l'année avec Downtown.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Hot 100: 1-10 (Biggest Jump) Billboard », sur Billboard (consulté le 25 mars 2014).
  2. a et b (en) « Macklemore Biography - Facts, Birthday, Life Story », sur Biography.com (consulté le 25 mars 2014).
  3. Le patronyme Haggerty est une forme anglicisée du nom gaélique « O'hEigcertaigh » ou « O'Hegarty ». On retrouve aussi sa forme francisée « d'Héguerty » pour Pierre-André d'Héguerty (1700-1763), gouverneur de l'Île Bourbon (actuelle Île de la Réunion) au XVIIIe siècle. Voir freepages.genealogy.rootsweb.ancestry.com et houseofnames.com.
  4. (en) Chey Scott, « How to pronounce rapper Macklemore's name », The Pacific Northwest Inlander,‎ (consulté le 23 juin 2013).
  5. (en) « We are MACKLEMORE, RYAN LEWIS and FENCES. Ask us anything. », Reddit,‎ (consulté le 8 août 2014), p. Mack-La-More is how it's pronounced. Should have picked an easier name to say..
  6. a et b (en) Matson, Andrew, « Seattle rapper Macklemore ready to take a shot at pop stardom », sur The Seattle Times, Seattle,‎ (consulté le 23 mars 2015).
  7. (en) Carolyn Shea, « Behind the Awesome », Evergreen Magazine, The Evergreen State College,‎ (consulté le 27 janvier 2014).
  8. (en) Andrew Matson, « Seattle Rapper Macklemore Ready to take a shot at Pop Stardom », The Seattle Times,‎ (consulté le 12 décembre 2011).
  9. (en) Eric Diep, « Who Is Macklemore? », Complex (consulté le 9 octobre 2012).
  10. (en) « Jabari Presents: Macklemore & Ryan Lewis (Documentary) », sur YouTube (consulté le 25 mars 2012).
  11. « Macklemore talks Otherside, Lil Wayne, Substance Abuse, Seattle Hip Hop and more », YouTube,‎ (consulté le 30 décembre 2012).
  12. (en) « The Physics - Good feat. Macklemore », That's That... (consulté le 2 mai 2013).
  13. « The Song Show at the Triple Door: Macklemore », City Arts Magazine (consulté le 12 décembre 2011).
  14. (en) « Macklemore - The Town (Prod. Scenik; Beats by Vitamin D) », That's That:
  15. (en) « Macklemore - "The Town (Sabzi Remix)" ».
  16. (en) « Artists », sur The Agency Group (consulté le 20 octobre 2012).
  17. (en) VoodooChild, « That's That...: Macklemore – "Otherside" (Prod. Ryan Lewis) », sur Thatsthatish.com,‎ (consulté le 20 juillet 2012).
  18. a et b (en) David Jeffries, « Macklemore - The Heist Overview », sur AllMusic (consulté le 25 mai 2015).
  19. « La France a un incroyable talent 2013 : Simon Heulle, Young Boyzz, Infalim et Collectif russe en finale », sur PureBreak,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  20. (en) « Macklemore / Ryan Lewis The Heist Awards », sur AllMusic (consulté le 19 janvier 2013).
  21. « On the Charts: Mumford & Sons Slip, Macklemore and Ryan Lewis Impress » (consulté le 25 mars 2014).
  22. (en) « The Heist: Debunking The Myth Of Macklemore's Grammy Robbery », sur HipHopDX,‎ (consulté le 27 novembre 2015).
  23. (en) « MACKLEMORE & RYAN LEWIS », sur infoconcert (consulté le 27 juin 2012).
  24. (en) « MACKLEMORE & RYAN LEWIS », sur Paris Etudiant (consulté le 27 juin 2012).
  25. (en) « Macklemore's Gay Anthem - Interview », Studio360,‎ (consulté le 7 février 2013).
  26. (en) « Baby on the Way for Macklemore », People.com,‎ (consulté le 3 janvier 2015).
  27. (en) Simon Vozick-Levinson, « Macklemore Opens Up About His Struggle to Stay Sober », Rolling Stone,‎ (consulté le 27 janvier 2014).
  28. Oliver Franklin, « Pumped up on Thrift Shop : Macklemore & Ryan Lewis storm London », GQ,‎ , there was even bigger cheers for Same Love, a heartfelt rap about same-sex marriage. When Haggerty prefaced Starting Over with a confession that he has been sober since 2008, the Empire went wild. (lire en ligne).
  29. (en) Andrew Matson, « Macklemore is back with a little help from his friends », The Seattle Times (consulté le 27 janvier 2014).
  30. (en) « Exclusive Interview: Macklemore and Ryan Lewis at the Bowery », sur Respect Mag (consulté le 27 novembre 201).
  31. (en) « And We Danced », sur last.fm (consulté le 27 novembre 201).
  32. « Music Video: Macklemore ft Ryan Lewis – Wings - TheNext2Shine.com - New R&B Music Video, R&B Soul News Interview, Emerging Undiscovered Unsigned Talent », sur blog.thenext2shine.com,‎ (consulté le 20 juillet 2012).
  33. « Les gagnants des MTV EMA 2013 partagent leur joie », sur fr.mtvema.com,‎ (consulté le 27 novembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :