Bembecia ichneumoniformis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Bembecia ichneumoniformis , la Sésie ichneumon ou Sésie ichneumoniforme, est une des nombreuses espèces de lépidoptères (papillons) du genre Bembecia, de la famille des Sesiidae.

Description[modifier | modifier le code]

Vu de profil
Touffe d'écailles caractéristique, tête vue de face
Partie terminale de l’abdomen de la femelle
Tête vue de dessous

Comme tous les papillons de cette famille, la Sésie ichneumoniforme ressemble plus par son aspect et par son vol à un hyménoptère qu'à un lépidoptère.

Son nom vient du fait que sa forme et ses couleurs, ainsi que la structure de ses ailes évoquent certains ichneumonidés, et non un papillon.
Les ailes sont partiellement dépourvues d'écailles (transparentes dans ces zones) et de forme plus étroite et allongée que celles des autres familles de papillons.

Il est probable que les bandes jaunes et noires alternées le protègent de certains prédateurs qui associent ces couleurs à celles d'animaux dotés de dards et de venin tels que les guêpes et abeilles.

Ces papillons sont dotés d'antennes relativement épaisses. Les mâles sont sensibles à certaines molécules, dont certaines attirent également d'autres espèces de papillons (Tineidae et Choreutidae)[1].

Nourriture[modifier | modifier le code]

La chenille se nourrit de racines : du lotier corniculé (Lotus corniculatus), de l'anthyllide vulnéraire (Anthyllis vulneraria), du fer à cheval (Hippocrepis comosa).

Parasitoses[modifier | modifier le code]

La chenille peut être parasitée par d'autres insectes, des Tachinidae notamment[2] ; Bithia demotica[3] et B. proletaria[3], B. glirina[3] ou Leskia aurea[3] par exemple[3].

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Sphinx ichneumiformis Denis & Schiffermuller, 1775

Première publication[modifier | modifier le code]

(de) Denis JNCM & Schiffermüller I, Ankündung eines systematischen Werkes von den Schmetterlingen der Wienergegend, herausgegeben von einigen Lehrern am k. k. Theresianum - p. 1-322 (1775) Texte complet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Jackie A. McKern, Allen L. Szalanski, Donn T. Johnson, and Ashley P. G. Dowling, Molecular Phylogeny of Sesiidae (Lepidoptera) Inferred From Mitochondrial DNA Sequences ; J. Agric. Urban Entomol. 25(3): 165–177 (July 2008)
  • (en) B Verdcourt, Additions to the Wild Fauna and Flora of the Royal Botanic Gardens, Kew XXXV. Miscellaneous Records - Kew Bulletin, 2004 - (Lien vers JSTOR)
  • (fr) Espèce proche : Bembecia scopigera (Scopoli, 1763) : D.J. Carter et B. Hargreaves, Guide des chenilles d'Europe : les chenilles de plus de 500 espèces de papillons sur 165 plantes hôtes, Paris, Delachaux et Niestlé, , 311 p. (ISBN 978-2-603-01444-8), p. 31

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) V. Būda, U. Mäeorg, V. Karalius, G. H. L. Rothschild, S. Kolonistova, P. Ivinskis and R. Mozūraitis, C18 Dienes as attractants for eighteen clearwing (Sesiidae), tineid (Tineidae), and choreutid (Choreutidae) moth species ; Journal of Chemical Ecology ; Volume 19, Number 4, 799-813, DOI:10.1007/BF00985010
  2. (en) K. Kara et H.-P. Tschorsnig, Host catalogue for the Turkish Tachinidae (Diptera) ; En ligne : 2003-11-14 ; DOI:10.1046/j.0931-2048.2003.00786.x Issue Journal of Applied Entomology Journal of Applied Entomology Volume 127, Issue 8, pages 465–476, September 2003
  3. a b c d et e Æeljko Predovnik & Hans-Peter Tschorsnig, Tachinidae (Diptera) Rearded from clearwing moths (Lepidptera: Sesiidae) in Slovenia, Acta entomoligca Slovenica Ljubljana, juillet 2007, Vol. 15, øt. 1: 47–50 (Article, et résumé)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :