Beluga SkySails

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beluga SkySails
Type Cargo
Histoire
Statut En service
Caractéristiques techniques
Longueur 132 m
Tonnage 6 296 (brut)
Carrière
Armateur Beluga Fleet Mgmt & Co KG (Allemagne)
Pavillon Allemagne la marraine est Eva Luise Köhler, l'épouse du Président de la République fédérale (Horst Köhler)
IMO 9399129[1]

Le Beluga SkySails est le premier cargo qui utilise un cerf-volant comme assistance de traction.

Historique[modifier | modifier le code]

Lancé fin du port de Brême, en Allemagne, le navire a appareillé le [2] pour son voyage inaugural de l'Europe vers le Venezuela puis les États-Unis enfin retour sur la Norvège (). Conçu par la société allemande SkySails qui propose des systèmes de cerfs-volants pour des navires de commerce ou de pêche, le système d'assistance vélique est étudié pour diminuer la part carburant dans la propulsion du navire tout en limitant les émissions polluantes[3]. Les concepteurs espèrent ainsi une économie annuelle de fioul de 10 à 35 %.

Prototype du cerf-volant SkySails.

Une fois au large, un bras automatique de 15 mètres de haut installé à la proue du navire déploie un cerf-volant, rangé en son sein, de 160 mètres carrés (taille pour les premiers tests, les modèles suivants sont prévus aux alentours de 300 m2) capable de prendre le vent à 100 mètres d'altitude ou plus (où les vents sont plus fréquents et plus puissants). Le surcoût de cette installation est de 2 millions d'euros dont 500 000  pour la voile[4].

Durant le voyage inaugural, le cerf-volant a été hissé pour des périodes allant de quelques minutes à 8 heures, des vents de force 5 ont généré une traction d'environ 5 tonnes. Si l'on projette cette traction sur 24 heures, elle représente une économie journalière de 2,5 tonnes de fioul.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site de Equasis
  2. Transport Maritime - Le vent en poupe Le Point, 7 février 2008.
  3. (en) Site Skysails
  4. Article de Reuters, 15 décembre 2007

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Article de Reuters avec vidéo du navire et de la voile