Belphégor (film, 1927)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Belphégor.
Belphégor
Réalisation Henri Desfontaines
Sociétés de production Société des Cinéromans
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre fantastique
Durée 293 minutes
Sortie 1927

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Belphégor est un film d'aventures français muet, sorti en salles en 1927, réalisé par Henri Desfontaines.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film est divisé en quatre épisodes:

  • 1 - Le Mystère du louvre[1]

Durée: 61 min

On a aperçu un fantôme au Musée du Louvre et un gardien a été retrouvé mourant près de la statue de Belphégor, divinité Moabite. L'inspecteur Ménardier est chargé l'enquête, mais l'affaire intéresse aussi le détective Chantecoq et un jeune journaliste, Jacques Bellegarde.

Cet épisode a été tourné en partie au musée du Louvre[2], à la Préfecture de police de Paris, et dans les locaux du Petit Parisien[3].

  • 2 - Le trésor des Valois[4]

Durée: 74 min

Bellegarde est soupçonné par Ménardier, mais il parvient à revenir enquêter au Louvre. Belphégor se manifeste aussi au domicile de la comédienne Simone Desroches, qui a eu une liaison avec Bellegarde.

  • 3 - Le Fantôme noir[5]

Durée: 77 min

Belphégor échappe toujours à Ménardier, mais Chantecoq et Bellegarde progressent dans leur enquête en découvrant un vieux grimoire et un sous-terrain reliant le Louvre à l'église Saint-Germain-l'Auxerrois.

Outre des scènes tournées au Louvre et dans cette église, cet épisode comporte des prises de vue dans un château de la région parisienne.

  • 4 - Les Deux polices[6]

Durée: 81 min

Simone Desroches décède et Belphégor s'empare de sa dépouille pendant la veillée funéraire. Il kidnappe ensuite Colette, la fille de Chantecoq.

Cet épisode a été tourné en partie dans le château de l'épisode précédent, au palais de justice de Paris, et à la tour Eiffel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Belphégor: 1 - première partie », sur collections.forumdesimages.fr (consulté le 9 février 2018)
  2. (en) « L'escalier Daru in the Louvre: Belphégor (Henri Desfontaines 1927); Funny Face (Stanley Donen 1957); Bande à part (Jean-Luc Godard 1964); The Dreamers (Bernardo Bertolucci 2003) », sur thecinetourist.net, (consulté le 9 février 2018)
  3. « Prises de vues au "petit Parisien": on y tournait "Belphégor" ciné-roman d'Arthur Bernède », Le petit Parisien,‎ , p. 1 (lire en ligne)
  4. « Belphégor: 2 - deuxième partie », sur collections.forumdesimages.fr (consulté le 9 février 2018)
  5. « Belphégor: 3 - troisième partie », sur collections.forumdesimages.fr (consulté le 9 février 2018)
  6. « Belphégor: 4 - quatrième partie », sur collections.forumdesimages.fr (consulté le 9 février 2018)
  7. « Belphégor », Le petit Parisien,‎ , p. 2 (lire en ligne)
  8. Gaston-Charles Richard, « Les films nouveaux: Belphégor », La Semaine à Paris,‎ , p. 44-45 (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Belphégor, roman.
  • Chantecoq est le héros de plusieurs romans de Bernède. Il apparaît pour la première fois au cinéma en 1916 dans le film qui porte son nom.

Liens externes[modifier | modifier le code]