Bellecombe-Tarendol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellecombe (homonymie).

Bellecombe-Tarendol
Bellecombe-Tarendol
Vue générale
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement Nyons
Canton Nyons et Baronnies

Buis-les-Baronnies (avant mars 2015)

Intercommunalité Communauté de communes des Baronnies en Drôme Provençale
Maire
Mandat
Alain Ricard
2014-2020
Code postal 26110
Code commune 26046
Démographie
Gentilé Bellecombois, Bellecomboises
Population
municipale
80 hab. (2016 en diminution de 15,79 % par rapport à 2011)
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 21′ 09″ nord, 5° 21′ 14″ est
Altitude Min. 474 m
Max. 1 312 m
Superficie 13,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte administrative de la Drôme
City locator 14.svg
Bellecombe-Tarendol

Géolocalisation sur la carte : Drôme

Voir sur la carte topographique de la Drôme
City locator 14.svg
Bellecombe-Tarendol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bellecombe-Tarendol

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bellecombe-Tarendol

Bellecombe-Tarendol est une commune française située dans le département de la Drôme en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les habitants sont les Bellecombois.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Bellecombe-Tarendol
Le Poët-Sigillat Rémuzat Pelonne, Verclause
Le Poët-Sigillat Bellecombe-Tarendol Lemps
Le Poët-Sigillat Saint-Sauveur-Gouvernet Saint-Sauveur-Gouvernet
Vue des Baronnies

Bellecombe-Tarendol est située à 26 km de Nyons. La commune est accessible par la route départementale RD 162 depuis Saint-Sauveur-Gouvernet, au sud, ou Rémuzat au nord, via le col de Soubeyrand.

Géologie[modifier | modifier le code]

Marnes noires

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous la forme Castrum de Bella Comba dès 1380[1], dont la compréhension n'est guère difficile, car il s'agit d'une « Belle Combe », de l'adjectif masculin occitan bèl et de comba (« vallée sèche »)[2]. Nous retrouvons ce toponyme accolé à Tarendol dès 1660.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

mairie de Bellecombe-Tarendol

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2008 Adrien Pernet    
mars 2008 En cours Alain Ricard[3] SE Retraité agricole

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[5].

En 2016, la commune comptait 80 habitants[Note 1], en diminution de 15,79 % par rapport à 2011 (Drôme : +4,1 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
100100246217271281300313310
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
305273265265266214217195192
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
19217615313112811310111791
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
969781868575929494
2016 - - - - - - - -
80--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Oliveraie
Abricotiers

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune ne compte aucun établissement scolaire. Les élèves se rendent à Nyons à partir de la 6e, et à Saint-Sauveur-Gouvernet ou Sainte-Jalle jusqu'au CM2.

Santé[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

église de Bellecombe

La paroisse catholique de Bellecombe-Tarendol dépend du diocèse de Valence, doyenné de Sahune[8].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château de Pennafort ruiné.
  • Église du XXe siècle.
  • Rocher de l'Aiguier.

Le site est aménagé pour la pratique de l'escalade sportive. Il se situe à proximité du village. Il s'agit d'une lame calcaire, et on y trouve une quarantaine d’itinéraires avec 90 mètres de hauteur maximale.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • René Barjavel, écrivain (1911-1985), originaire de Tarendol où il est inhumé.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le cartulaire de l'abbaye de l'Île-Barbe.
  2. Pierre Palengat - La Drôme insolite: d'Aix-en-Diois à Volvent : les 370 communes du département : La Drôme historique, monumentale, anecdotique, légendaire, statistique, culturelle, Page 65 - (id).
  3. Bellecombe-Tarendol sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de la Drôme (consulté le 14 novembre 2014).
  4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  8. paroisse de Bellecombe-Tarendol