Bell 214ST

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bell 214 ST
Image illustrative de l'article Bell 214ST
Bell 214 ST civil britannique.

Rôle Hélicoptère de transport
Constructeur Drapeau : États-Unis Bell
Premier vol 1977
Mise en service 1982
Date de retrait Toujours en service.
Nombre construit 96
Équipage
Pilote et copilote
Motorisation
Moteur General Electric T700-2
Nombre 2
Type turbomoteurs
Puissance unitaire 1 625 ch
Nombre de pales 2
Dimensions
Image illustrative de l'article Bell 214ST
Diamètre du rotor 15,85 m
Longueur 18,95 m
Hauteur 4,84 m
Masses
Maximale 7 800 kg
Performances
Vitesse de croisière 250 km/h
Vitesse maximale 265 km/h
Plafond avec effet de sol 3 150 m
Distance franchissable 800 km

Le Bell 214ST est un hélicoptère de transport à vocation tant civile que militaire développé aux États-Unis dans les années 1970. Il est directement dérivé du Bell 214. Jusqu'à la réalisation du Bell 525 il était le plus gros hélicoptère construit en série par cet hélicoptériste.

Historique[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

En 1975 l'hélicoptériste Bell et le gouvernement du chah d'Iran signèrent un protocole d'accord visant au développement d'une version agrandie du Bell Isfahan qui était alors le principal hélicoptère d'assaut et de manœuvre en service dans ce pays. Ce nouvel appareil devait avoir une capacité d'accueil de 16 passagers ou de 18 soldats équipés suivant les versions. L'armée iranienne souhaitait également que le futur hélicoptère soit apte aux missions de recherches et sauvetages en mer. Le nouvel appareil reçut la désignation de Bell 214ST, les deux dernières lettres signifiant Super Transport.

Les travaux d'ingénierie furent lancés dans le courant de l'année 1976. Les équipes de Bell modifièrent en profondeur la cellule du Bell 214, l'agrandissant. Un nouveau propulseur fut installé. C'est dans cette configuration que le premier vol du Bell 214ST intervint en février 1977.

En raison des essais en vol et des essais de certification, la commercialisation internationale de l'hélicoptère ne put se faire avant 1982. Entre le premier vol de l'hélicoptère et cette date la Révolution iranienne de 1979 avait mis fin au programme d'achat de Bell 214ST par ce pays, désormais république islamique. Néanmoins Bell comptait bien vendre son nouvel hélicoptère sur les marchés civils et militaires.

Sa production a cessé en 1993 avec le 96e exemplaire de série.

Service opérationnel[modifier | modifier le code]

Dans l'aviation civile[modifier | modifier le code]

Le Bell 214ST trouva notamment des débouchés commerciaux dans le domaine du transport offshore, c'est-à-dire à destination des plate-formes pétrolières. Cet hélicoptère fut également acquis par des compagnies aériennes pour des vols courtes distances, notamment entre deux aéroports ou bien à destination des centres-villes et des quartiers d'affaires.

Au sein des forces armées[modifier | modifier le code]

Dans les forces armées qui l'utilisèrent le Bell 214ST vola surtout comme hélicoptère d'assaut et de manœuvres. Les appareils de la police du sultanat d'Oman possèdent un camouflage[1] et sont dotés d'un train d'atterrissage fixe à roues. Il est à signaler que des appareils de ce type ont été engagés par les forces aériennes irakiennes durant la guerre Iran-Irak et pendant l'invasion irakienne du Koweït pour transporter des fantassins.

Description[modifier | modifier le code]

Le Bell 214 ST est hélicoptère de transport aussi bien civil que militaire construit intégralement en métal. Il est propulsé par deux turbomoteurs General Electric CT7-2 d'une puissance nominale de 1625 chevaux entraînant un rotor principal bipale. Sa capacité d'accueil est de 16 passagers ou 17 soldats équipés suivant sa version. Il a la particularité d'avoir été commercialisé avec deux trains d'atterrissage différents : patins[2] ou train à roues[3] non escamotable. Son cockpit est du type biplace côte à côte.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Il est à signaler que tous les utilisateurs ici présents n'utilisaient plus le 214ST lors de la rédaction de cette page en avril 2016, certains l'avait déjà retiré du service depuis plusieurs années.

Utilisateurs civils[modifier | modifier le code]

Bell 214ST civil américain.

Utilisateurs militaires et parapubliques[modifier | modifier le code]

Bell 214ST militaire irakien.

Sources & références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Michel Marmin, Encyclopédie "Toute l'aviation", Editions Atlas, .
  • (en) David Willis, Aerospace Encyclopedia of World Air Forces, Norwalk, USA, Airtime Publishing, (ISBN 1-880588-30-7).
  • Pierre Gaillard, Avions et hélicoptères militaires d'aujourd'hui, Larivière, (ISBN 2-907051-24-5).
  • Bill Gunston, Hélicoptères militaires, PML, (ISBN 2-87628-895-8).
  • Bill Gunston, Hélicoptères de combat, Atlas, (ISBN 2-7312-0643-8).

Sources web[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Hélicoptères comparables en missions et en époques