Belkacem Zeghmati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Belkacem Zeghmati
Illustration.
Fonctions
Ministre algérien de la Justice
Garde des Sceaux
En fonction depuis le
(4 mois et 12 jours)
Chef de l'État Abdelkader Bensalah (intérim)
Premier ministre Noureddine Bedoui
Gouvernement Bedoui
Prédécesseur Slimane Brahmi
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Nationalité Algérienne
Enfants 2
Profession procureur général

Belkacem Zeghmati né le , est un homme politique algérien. Il est ministre de la Justice et Garde des Sceaux algérien depuis le 1er août 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2007, il est nommé procureur général de la cour d'Alger.

Pendant l'été 2013, il lance des mandats d’arrêt internationaux contre Chakib Khelil, ex-ministre de l’Énergie, son épouse et leurs deux enfants.

En septembre 2015, au cours d'un mouvement de magistrats décidé par le président Abdelaziz Bouteflika, il est limogé et démis de ses fonctions de procureur général de la cour d'Alger[1]. Les mandats d'arrêt sont révoqués en 2016 pour vice de procédure et Khelil retourne au pays.

Dans le contexte des manifestations de 2019 en Algérie, il est renommé procureur général de la cour d'Alger le 16 mai 2019[2].

Le 31 juillet 2019, il est nommé ministre de la Justice et Garde des Sceaux par Abdelkader Bensalah, le chef de l'État algérien par intérim. Il remplace alors Slimane Brahmi qui vient d'être limogé[3]. Cette nomination est jugée inconstitutionnelle, l'article 104 de la Constitution interdisant au chef de l'État de remanier le gouvernement[4].

Réferences[modifier | modifier le code]

  1. « Algérie : Zeghmati, un procureur de moins… », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 1er août 2019)
  2. « Algérie : le procureur Belkacem Zeghmati, cheville ouvrière de la purge orchestrée par Gaïd Salah ? », sur JeuneAfrique.com, (consulté le 1er août 2019)
  3. « Bensalah met fin aux fonctions du ministre de la Justice et le remplace par Belkacem Zeghmati », sur Al HuffPost Maghreb, (consulté le 1er août 2019)
  4. « Algérie: le président par intérim limoge le ministre de la Justice - RFI », sur RFI Afrique (consulté le 31 juillet 2019).