Belharra-Perdun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Belharra-Perdun
Landsat image of Northern Basque Country, France, March 2008.jpg
Géographie
Coordonnées
Belharra, le 22 décembre 2013, avec un surfeur.

Belharra-Perdun (ou simplement Belharra), 43° 24′ 37″ N, 1° 43′ 08″ O, est un haut-fond situé sur la côte basque au large d'Urrugne, dans le département des Pyrénées-Atlantiques, en France. Ce haut-fond engendre une vague très violente du même nom, qui engloutissait parfois les navires amarrés entre Bidart et Guéthary[1], avant la construction de la digue[2]. Cette vague de 8 à 15 mètres de haut se forme au nord-ouest[3]de la baie de Saint-Jean-de-Luz[4], entre Socoa et Hendaye, à environ 2,5 kilomètres de la côte, et est guettée par tous les surfeurs. Elle ne déferle que rarement, pas du tout certaines années. Elle a été surfée pour la première fois le [5].

Le haut-fond, situé entre 14 et 18 mètres[1],[6], est composé d'un plateau rocheux présentant une marche formant un surplomb[6]. Par houle faible c'est un site de plongée[7].

En 2011 elle a déferlé le , en 2013 les et , en 2014 le [8], en 2016 les 3, 4 janvier et 16 décembre [9], en 2018 les 4 janvier, 18 avril et le 10 décembre, en 2019 le 18 février, en 2020 le samedi 15 février.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

En basque, belharra signifie "meule de foin". La vague a été ainsi nommée en raison de sa forme massive[réf. nécessaire].

Le nom de cette vague rendue célèbre en dehors du monde bascophone par la communauté des surfeurs a donc acquis une connotation prestigieuse de modernité et de dynamisme, et a donc été attribué à des entreprises, une clinique de Bayonne, une classe de frégates (fdi), etc., ce qui amuse bien nombre de paysans basques[pertinence contestée].[réf. nécessaire]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b France. Commission des Annales des ponts et chaussées, Annales des ponts et chaussées : Partie technique. Mémoires et documents relatifs a l'art des constructions et au service de l'ingénieur, 1876 [lire en ligne]
  2. Alphonse Alexis Debauve, Manuel de l'ingénieur des ponts et chaussées : Volumes 1 à 6, Dunod, 1878
  3. Carte IGN, Pau Bayonne, au 1/100 000
  4. Carte SHOM n° 6558 De Bayonne à Saint-Sébastien, au 1/50 000
  5. Pays basque : il y a dix ans, Belharra était surfée pour la première fois sur sudouest.fr
  6. a et b Claude Augris, Nathalie Caill-Milly et Marie-Noëlle de Casamajor, Atlas thématique de l'environnement marin du Pays basque et du sud des Landes, Versailles, Éditions Quæ, , 127 p. (ISBN 978-2-7592-0395-6, lire en ligne), p. 72
  7. Présentation de la zone de plongée sur le site collaboratif wannadive
  8. Les nouvelles vidéos de Belharra lors de la session du 7 janvier 2014, sur Sud-Ouest (consulté le 14 janvier 2014).
  9. Vidéo : la mythique vague géante Belharra s'est réveillée au Pays basque, sur Sud-Ouest (consulté le 6 janvier 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]