Being as an Ocean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Being as an Ocean
Description de cette image, également commentée ci-après
Being As An Ocean en 2015.
Informations générales
Pays d'origine Alpine, Californie, États-Unis.[1]
Genre musical Hardcore mélodique Post-hardcore Spoken word Post-rock
Années actives 2011 - aujourd'hui
Labels Tandem Management Co. Equal Vision Records SharpTone InVogue[2]
Composition du groupe
Membres Joel Quartuccio
Michael McGough
Anciens membres Shad Hamawe
Jacob Prest
Connor Denis
Tyler Ross
Ralph Sica

Being as an Ocean est un groupe américain de hardcore mélodique en provenance d'Alpine, en Californie, formé en 2011. Le groupe a déjà publié cinq albums studio, Dear G-d...(2012), How We Both Wondrously Perish(2013), un album éponyme (2015), Waiting For Morning to Come (2017) - ainsi que sa version Deluxe incluant 3 nouveaux morceaux en 2018 - et Proxy: An A.N.I.M.O Story (2019). How We Both Wondrously Perish sorti en mai 2014 s'est placé à la 57e place du Billboard 200 en Amérique[3],[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Formation et Dear G-d... (2011–2013)[modifier | modifier le code]

Being as an Ocean s'est formé en 2011, après que le groupe Vanguard, dans lequel se trouvaient tous les membres fondateurs, a été dissout. Le nom du groupe vient d'une citation de Mahatma Gandhi ; « You must not lose faith in humanity. Humanity is like an ocean; if a few drops of the ocean are dirty, the ocean does not become dirty[5] ».

Le guitariste Tyler Ross a écrit la totalité du premier album juste après la formation du groupe. Les démos des sons "The Hardest Part Is Forgetting Those You Swore You Would Never Forget" et "Humble Servant, Am I" ont été ajoutées à leur page MySpace le 4 janvier 2011. Les pistes de Dear G-d... ont été enregistrées dans un hôtel nommé The Palms et envoyées à Brian Hood pour qu'il en fasse le mixage et le mastering. Le premier single de l'album, "Dear G-d", est sorti le 3 janvier 2012 et a été unanimement bien accueilli. Peu après, Jacob Prest a rejoint le groupe en tant que guitariste rythmique.

Being as an Ocean a été sous contrat avec le label InVogue Records de 2012 à 2015[6].

Being as an Ocean s'est lancé dans des tournées dans 10 pays, comme le Canada, l'Ukraine, la Georgie, le Royaume-Uni, la France et l'Australie accompagnés des groupes comme Counterparts, Hundredth, Sierra, Liferuiner, Napoleon, et The Elijah. Ils ont sorti un album "b-side" de Dear G-d... intitulé "The People Who Share My Name" courant 2012.

Changements et How We Both Wondrously Perish (2013–2015)[modifier | modifier le code]

En 2013, Shad Hamawe et Jacob Prest quittent le groupe en raison du calendrier des tournées qu'ils jugent trop chargé. Les membres restants continuent à enregistrer tout en cherchant d'autres membres pour les remplacer. Connor Denis, du groupe de punk hardcore Sleep Patterns, devient leur nouveau batteur. Avec cette nouvelle formation, ils commencent à écrire et à enregistrer leur nouvel album, qui sort courant 2014. Michael McGough, du groupe de post-hardcore The Elijah, est également présenté comme nouveau guitariste du groupe. Le 25 février, ils révèlent la couverture de l'album How We Both Wondrously Perish et annoncent la date de sa sortie. Un titre de l'album, Death's Great Black Wing Scrapes the Air, est publié sur iTunes. L'album a été enregistré à Atlanta, en Georgie dans les studios Glow in the Dark Studios et est sorti le 6 mai 2014.

Being as an Ocean (2015–2017)[modifier | modifier le code]

Le groupe a sorti un album homonyme, Being as an Ocean, le 29 juin 2015. Ils joueront également l'intégralité du Warped Tour. Le 7 mai, ils sortiront "Little Richie", le premier titre issu de l'album, et confirment que la sortie de ce dernier aura lieu le 30 juin. Ils sortiront ensuite "Sleeping Sicarii", "Forgiving is Forgetting the I", et "Sins of The Father" comme titres additionnels.[réf. nécessaire]

Le 21 novembre 2015, Connor Dennis se sépare du groupe afin de poursuivre une carrière de batteur professionnel de session et de tournée.

Le 25 février 2016, est annoncé la venue d’un nouveau batteur, Jesse Shelley (ancien batteur live du groupe Sleepwave), ainsi que la signature avec le label Equal Vision Records et la sortie d’un nouveau single Dissolve.

En 2017, Being as an Ocean participe au tournage du long-métrage français Compte tes blessures. De leur performance dans le film est tiré un clip live pour le morceau This Loneliness Won't Be The Death of Me[7].

Waiting for Morning to Come et indépendance (2017-2018)[modifier | modifier le code]

À la fin de l’année 2016, Being as an Ocean a annoncé que leur quatrième album studio Waiting for Morning to Come sortirait le 9 juin 2017, cependant, la date de sortie n’est pas respecté[8]. Ce retard inattendu est dû à un litige entre le groupe et le label. Cependant aucune explication n’a été donnée à l'époque par le groupe ou Equal Vision. Le 14 août 2017, Tyler Ross a confirmé que le groupe avait acheté et sécurisé les droits de l'album et que celui-ci sortirait de manière indépendante le 8 septembre[9]. Le groupe l'a officiellement déclaré sur son compte Facebook le 19 août qu'il était devenu un groupe indépendant après avoir racheté son contrat avec Equal Vision.

Being as an Ocean sortira deux singles de l'album dans les semaines qui suivent, le premier étant "Thorns" et le second étant "Black and Blue", qui avait été interprété en live avant sa sortie[10]. Le 20 juillet 2018, le groupe a sorti le single "Alone".


Proxy: An A.N.I.M.O. Story (2019-aujourd'hui)[modifier | modifier le code]

Dans une interview accordée à Dead Press! le 4 novembre 2018, alors que le groupe est en tournée à Londres dans le cadre de l'Impericon Never Say Die! Tour, Michael McGough a confirmé que le groupe avait enregistré un nouvel album de 11 titres, et s'attend à le sortir début 2019[11]. Il sera nommé Proxy: An A.N.I.M.O Story.

En octobre 2021, le groupe annonce via le réseau social Facebook la séparation de deux membres fondateurs que sont le bassiste Ralph Sica et le guitariste Tyler Ross, à travers un communiqué de Joel Quartuccio[12].

Styles et influences musicales[modifier | modifier le code]

Le style musical du groupe a été décrit comme du post-hardcore[13],[14], du hardcore mélodique[14],[15], du post-rock[16] et du spoken word[16]. Gregory Heaney, rédacteur d'AllMusic, les a caractérisés comme un " groupe de post-hardcore avec un son mélodique et plaintif ponctué d'explosions d'agressivité "[14], tandis qu’Indie Vision Music a déclaré que leur musique mélangeait " du hardcore mélodique, du rock atmosphérique et de la musique parlée semblable à La Dispute, Listener ou MewithoutYou "[17]. Le chanteur Joel Quartuccio a été remarqué pour sa "livraison vocale passionnée" avec son "mélange de mots parlés et de voix traditionnelles hurlées peignant des tapisseries passionnées"[20]. L'ajout de Connor Denis et Michael McGough à la formation a marqué une transition dans leur style, tandis que leur premier album Dear G-d... "mettait en avant beaucoup d'émotions humaines à travers son lyrisme ultra-personnel, How We Both Wondrously Perish libérait une grande partie de ses émotions dans une musicalité brillante, alors que le groupe resserrait son instrumentation et ajoutait de nouvelles dynamiques à son son - la plus importante étant l'ajout du guitariste et chanteur Michael McGough"[18].

Les paroles de l’album Dear G-D, parlent d'expériences de vie, d'émotions, d'idées et de conversations que Joel Quartuccio " a eues à propos de Dieu, de l'espoir, de l'amour, de l'humilité, de la force, de la douleur, de la dépression, de la perte et de la vie "[19]. Tout au long des albums suivants, ces thèmes continuent d'être la principale source d'inspiration des paroles.

Certaines des premières influences sont MewithoutYou, Sigur Rós, Oceana, Bring Me the Horizon, Listener, Verse, Comeback Kid, Underoath, Touché Amoré, et La Dispute.

Membres du groupe[modifier | modifier le code]

Joel Quartuccio, chanteur principal, en concert à Trèves, en Allemagne, en 2014.
Membres actuel
  • Joel Quartuccio – chant (2011–présent)
  • Michael McGough – guitare rythmique, chant (2013–présent)

Anciens membres

  • Shad Hamawe – batterie, percussion (2011–2013)
  • Jacob Prest – guitare rythmique, chant (2011–2013)
  • Connor Denis – batterie, percussion (2013–2015)
  • Tyler Ross – guitare solo (2011–2021)
  • Ralph Sica – basse (2011–2021)
  • Garrett Harney – batterie (2018–2021)

Membres de tournée

  • Anthony Ghazel – batterie (2017–2018)
  • Jesse Shelley – batterie (2015–2017)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio
Année Titre Label Position au hit-parade[20]
US 200 US Indie US Hard Rock US Heat
2012 Dear G-d... InVogue Records - 115 - 27
2014 How We Both Wondrously Perish 57 9 2 10
2015 Being as an Ocean
2017 Waiting for Morning to Come Indépendant
2019 Proxy: An A.N.I.M.O. Story
Démos
  • MySpace Demos (2011)
  • "The People Who Share My Name" - Dear G-d... B-side (2013, InVogue Records)

Clips vidéo[modifier | modifier le code]

  • "Dear G-d" (2012)
  • "The Hardest Part Is Forgetting Those You Swore You Would Never Forget" (2012)
  • "Salute e Vita" (2013)
  • "Nothing, Save the Power They're Given" (2013)
  • "L'exquisite Douleur" (2014)
  • "Mediocre Shakespeare" (2014)
  • "Little Richie" (2015)
  • "Death's Great Black Wing..." (2015)
  • "Dissolve" (2016)
  • "This Loneliness Won't Be The Death of Me" (2017)[21]
  • "Alone" (2018)
  • "OK" (2018)
  • "Know My Name" (2018)
  • "Play Pretend" (2019)
  • "Catch the Wind" (2021)
  • "Lost" (2021)

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Being As An Ocean », MTV (consulté le )
  2. « InVogue sign Being As An Ocean; debut album out September 18 » [archive du ], Altpress.com (consulté le )
  3. (en) « How We Both Wondrously Perish - Being As An Ocean - Billboard.com », Billboard (consulté le )
  4. (en) « How We Both Wondrously Perish - Being As An Ocean - Facebook.com/InvogueRecords », InVogue Records (consulté le )
  5. RJ Frometa, « Being As An Ocean (Answered by Tyler) » [archive du ], Vents Magazine, (consulté le )
  6. (en) « InVogue sign Being As An Ocean; debut album out September 18 », Altpress.com (consulté le )
  7. Konbini, 5 janvier 2017
  8. « -... .- .- --- on Twitter » (consulté le )
  9. « NEWS: Being As An Ocean leave Equal Vision; will self-release fourth album! », sur Dead Press! (consulté le )
  10. « Being as an Ocean debut striking new song, "Black & Blue" », Alternative Press,‎ (lire en ligne)
  11. « INTERVIEW: Being As An Ocean (04/11/2018) », sur Dead Press! (consulté le )
  12. « Being As An Ocean via Facebook) », Facebook (consulté le )
  13. Gregory Heaney, « Being as an Ocean: How We Both Wondrously Perish », AllMusic (consulté le ) : « On their second album, Being as an Ocean ... [offer] listeners a more refined take on their brand of post-hardcore. ...the band [has] a sound that few of its post-hardcore brethren even come close to touching. »
  14. a b et c Gregory Heaney, « Being as an Ocean Biography », AllMusic (consulté le ) : « Melodic hardcore outfit from Alpine, California merge drifting atmospheres with aggressive outbursts. ...Being as an Ocean are a post-hardcore band with a melodic and plaintive sound punctuated by outbursts of aggression. »
  15. Brian Kraus, « 16 Modern Precursors of Melodic Hardcore », sur Alternative Press, (consulté le ) : « Before the likes of Defeater, Touché Amoré, the Ghost Inside, Counterparts, Being As An Ocean and many more became the new faces of melodic, emotional hardcore, there were upperclassmen who were setting the stage. »
  16. a et b Dean Scordilis, « An Interview with Being As An Ocean: A Celebration's At Hand », theaquarian, (consulté le )
  17. « Being as an Ocean - Dear G-d... | Reviews | Indie Vision Music » [archive du ] (consulté le )
  18. « Being As An Ocean: Being As An Ocean - Mind Equals Blown » (consulté le )
  19. « Dreambound: Interview with Being As An Ocean (May 2012) », sur Facebook (consulté le )
  20. (en) « Billboard Business », sur Billboard (consulté le ).
  21. « Being As An Ocean performance filmed days after Paris attacks featured in French film - Features - Alternative Press », sur Alternative Press (consulté le )