Beine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beine
Beine
Blason de Beine
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Yonne
Arrondissement Auxerre
Intercommunalité Communauté de communes Chablis, Villages et Terroirs
Maire
Mandat
Jean Michaut
2020-2026
Code postal 89800
Code commune 89034
Démographie
Population
municipale
482 hab. (2017 en diminution de 12,68 % par rapport à 2012)
Densité 22 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 49′ 12″ nord, 3° 43′ 20″ est
Altitude Min. 136 m
Max. 292 m
Superficie 21,57 km2
Élections
Départementales Canton de Chablis
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Beine
Géolocalisation sur la carte : Yonne
Voir sur la carte topographique de l'Yonne
City locator 14.svg
Beine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beine

Beine (aussi orthographié Beines[1]) est une commune française située dans le département de l'Yonne, en région Bourgogne-Franche-Comté. Les habitants de Beine se nomment les Beinois et les Beinoises.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Possession de l'évêché d'Auxerre jusqu'au Xe siècle, l'évêque Héribert (demi-frère du duc des Francs Hugues le Grand) fait don, avec dix autres églises, de l'église Notre-Dame de « Baine » à l'abbaye Saint-Germain d'Auxerre après que saint Mayeul eut rétabli la règle monastique à Saint-Germain[2]. Cette donation est confirmée par le pape Eugène III en 1152[3].

Économie[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
         
mars 2001 En cours Jean Michaut[5] DVD Agriculteur

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2017, la commune comptait 482 habitants[Note 1], en diminution de 12,68 % par rapport à 2012 (Yonne : -1,06 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
633620621633711725725697669
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
655683650652635651695693641
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
613592544435420365344337360
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
350338331374403454471539490
2017 - - - - - - - -
482--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Vaast-Barthélemy Henry, Mémoires historiques sur la ville de Seignelay, département de l'Yonne, depuis sa fondation au VIIIe siècle, jusqu'en 1830 ; précédés de recherches sur l'état du pays au temps des Gaulois et des Romains ; et suivie d'une notice historique sur les communes environnantes, avec les principales pièces justificatives, vol. 1, Avallon, Éd. Comynet, , 369 p. (présentation en ligne), avec cartes, plans, blasons et lexique de mots en patois de Seignelay. Réédition 2004 chez Le Livre d'Histoire, Lorisse. Présentation des deux volumes à la suite sur la même page. Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site officiel de la Commune de Beine, consulté le 8 novembre 2018
  2. Jean Lebeuf, Mémoire concernant l'histoire ecclésiastique et civile d’Auxerre, vol. 1, , 544 p. (présentation en ligne), p. 245
  3. Henry 1833, p. 138, volume 1.
  4. Site du Conseil général de l'Yonne, consulté le 9 février 2012
  5. Conseil général de l’Yonne, Ma Commune, consulté le 15 décembre 2013.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.