Begur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Begur
Bagur
Blason de Begur
Héraldique
Drapeau de Begur
Drapeau
Image illustrative de l'article Begur
Administration
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Statut Municipio
Communauté autonome Catalogne Catalogne
Province Province de Gérone Province de Gérone
Comarque Baix Empordà
Maire Joan Manel Loureiro Vall
Code postal 17255
Démographie
Gentilé Begurencs
Population 3 985 hab. (2015)
Densité 192 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 57′ 22″ Nord, 3° 12′ 31″ Est
Altitude 200 m
Superficie 2 071 ha = 20,71 km2
Localisation
Image illustrative de l'article Begur

Géolocalisation sur la carte : Catalogne

Voir sur la carte administrative de Catalogne
City locator 14.svg
Begur

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte administrative d'Espagne
City locator 14.svg
Begur

Géolocalisation sur la carte : Espagne

Voir la carte topographique d'Espagne
City locator 14.svg
Begur
Liens
Site web http://www.begur.cat

Begur (Bagur en castillan) est une commune de la comarque de Baix Empordà de la province de Gérone, en Catalogne, en Espagne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation et communes avoisinantes[modifier | modifier le code]

Begur, située au bord de la mer Méditerranée sur la Costa Brava, dans l'Est de la Catalogne, appartient à la comarque de Baix Empordà et à la province de Gérone. La municipalité se trouve à 130 km au nord-est de Barcelone, à 32 km à l'Est de Gérone et à 6 km au Nord de Palafrugell[1].

Communes limitrophes de Begur
Pals Sa Riera Sa Tuna
Regencós Begur
Palafrugell, Esclanyà Tamariu Fornells

Présentation du ban communal[modifier | modifier le code]

Sa Tuna
Vue de la plage Sa Tuna

La municipalité de Begur, d'une superficie de 20,71 km2, domine le cap élevé qui porte son nom. Elle est elle-même dominée par un château en ruines, d'où on a une vue imprenable sur la plaine de l'Empordà, les îles Medes, le massif du Montgri et les plages de Begur[1]. Le cap de Begur est constitué par une immense masse géologique qui surplombe la mer, des parois verticales seulement interrompues par quatre petites criques. C'est dans les plus méridionales, Fornells et Aiguablava, qu'il offre sa plus belle image au tourisme, car les hôtels y sont nombreux. Au Nord, on trouve l'entrée de la plage de Sa Tuna ainsi que l'anse d'Aiguafreda, aussi profonde qu'un fjord, dont la plage parfaitement aménagée possède un petit port de plaisance[2].

Face à la mer qui semble s'avancer de toutes parts vers les petites constructions de la plage, Sa Tuna possède des vestiges du XIVe siècle. À l'intérieur, les pinèdes sont épaisses. Plus au Nord toutefois, après Aiguafreda, sur le versant du Cap Sa Sal, on trouve parmi les arbres verts, le plus grand hôtel de la Costa Brava, l'hôtel Cap Sa Sal, dont les terrasses et les piscines descendent jusqu'au niveau de la mer. Une autre plage d'accès facile depuis Begur est celle de Sa Riera ou Sa Riereta, la plus septentrionale du cap. Elle abrite un quartier de pêcheurs que remplace peu à peu un ensemble de constructions plus modernes, destinées aux vacances d'été. À l'Est, au-delà de la Punta de Creu, sur le littoral, surgit dans toute son immensité la Plage de Pals, la plus longue de toute la Costa Brava après celle du Golfe de Roses. Tournée vers le Sud, elle dessine une ligne concave très ouverte[3].

Voies de communications et transport[modifier | modifier le code]

Réseau routier[modifier | modifier le code]

Begur se raccorde à la C31 (Figueres-Palafrugell-Sant Feliu de Guíxols) grâce à la GI-653 qui va à Regencós. C'est aussi par cette route que s'effectue la liaison vers l’échangeur de l’AP-7 de Vilamorell (vers Barcelone ou Perpignan). La liaison vers Palafrugell s’effectue par la route GIP-6531 via l'Esclanyà. La commune en elle-même est traversée par cette GIP-6531 qui constitue un axe majeur de circulation[4].

Transports en commun[modifier | modifier le code]

La gare ferroviaire Renfe la plus proche est la gare de Flaçà, située à 29 km de Begur sur la ligne Cerbère-Barcelone[5].

Réseau aérien[modifier | modifier le code]

L’aéroport de Gérone-Costa Brava se situe à 55 km (liaison avec les grandes villes espagnoles et européennes en période estivale), celui de Perpignan-Rivesaltes à 120 km (liaison avec les grandes villes françaises en période estivale). L’Aéroport international de Barcelone-El Prat est distant de 140 km du village.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Le village de Begur est centré autour de la Plaça de la Vila (« place de la ville ») et formé par des rues étroites et accidentées à cause de son terrain très irrégulier. Il conserve encore des rues très typiques et plusieurs tours de pirates ou de maures[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

L'imposante silhouette du château médiéval qui préside la commune, les nombreuses villas construites par les colons revenus des Amériques, le tracé et le profil des rues et ruelles de la vieille ville, les anciennes maisonnettes de pêcheurs que recèlent encore bien des calanques, tout ici témoigne d'une histoire longue et intense au cours de laquelle pirates et navigateurs, corailleurs et pêcheurs, anciens colons et des générations entières de begurencs ont peuplé ce terroir qui, en dépit d'inévitables transformations, a su conserver intactes au fil du temps ses racines et son identité[6].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Population de Begur
1497 1515 1553 1717 1787 1857 1877 1887
64 48 45 902 1 911 1 906 1 709 1 761
1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970
1 796 1 372 1 147 1 005 1 505 2 234 1 908 1 873
1981 1990 1992 1994 1996 1998 2000 2002
3 039 3 179 3 411 2 277 2 740 2 818 2 986 3 626
2004 2006 2008 2010 2012 2015
3 861 4 076 4 304 4 209 4 221 3 985
De 1497 à 1553 : personnes payant l'impôt (els fogatges) ;
De 1717 à 1981 : population de fait ;
Depuis 1981 : population de droit.

Population par quartier[modifier | modifier le code]

Quartier ou écart Population
(2011)
Begur 2 806
Esclanyà 829
Fornells 166
Sa Riera 129
Sa Tuna 121
El Racó 95
Aiguafreda 37
Aiguablava 36

Vie économique[modifier | modifier le code]

Begur est, avec ses calanques et son centre patrimonial, l'un des gros centres touristiques du Baix Empordà. La municipalité est membre de la communauté de villes Cittaslow, visant à ralentir le rythme de vie de leurs citoyens.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château de Begur (El Castell de Begur), construit au XIe siècle durant l'époque médiévale. D’après des documents de l'époque, le premier seigneur féodal connu est Arnust de Begur. Le château est détruit en et reconstruit au XVIIe siècle[1]. En , il est vendu à la commune de Begur. Il a été détruit une dernière fois en au cours des guerres napoléoniennes[6].
  • Le Cap Sa Sal, cap sur les côtes de la commune, où se trouve un hôtel de luxe inauguré le après huit années de longs travaux. La structure de cet hôtel est fortement exposée à l’érosion de l’air, de l’eau et du sel ce qui rend son entretien particulièrement difficile[7].
  • Esclanyà, un écart situé au nord-ouest de la commune. Le village et l'église autour de laquelle il est construit, l'église de Sant Esteve de Esclanyà, sont attestés dès . C'est, à la fin du Moyen Âge, une possession des seigneurs de Cruïlles. Son château, dénommé "tour Esclanyà", est du XIVe siècle. De nos jours, il ne subsiste que la grande tour d'époque romane et de forme rectangulaire. L'activité économique du village était autrefois basée sur la culture de vignes et d'oliviers[8].
  • Fornells, autre écart de la commune, situé sur la route qui mène du village aux plages d'Aiguablava et de Platja Fonda. On y trouve un port de plaisance entouré de résidences secondaires[9].
  • Le Parador, un hôtel de luxe qui domine la plage d'Aiguablava[10].
Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Plages[modifier | modifier le code]

Certaines des plages les plus prestigieuses de Costa Brava se trouvent à Begur. On compte notamment: Sa Riera, Aiguablava, Sa Tuna, Illa Roja, Aiguafreda, Platja Fonda, Platja de Fornells, Platja del Racó[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Costa Brava : édition française (préf. Enrique Palau, photogr. Archivo PIC), Barcelone, Postales International Color, , 112 p. (ISBN 84-87587-16-X)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Costa Brava : édition française, p. 66.
  2. Costa Brava : édition française, p. 67.
  3. Costa Brava : édition française, p. 68.
  4. Cartes Google Maps.
  5. « Gare ferroviaire de Flaçà », sur spain.info (consulté le 12 septembre 2016).
  6. a et b « Cartier ancien », sur begur.cat (consulté le 20 mai 2016)
  7. « Cap Sa Sal », sur blog.costabravas.fr (consulté le 20 mai 2016)
  8. « Esclanyà », sur begur.cat (consulté le 20 mai 2016)
  9. « Fornells », sur blog.costabravas.fr (consulté le 20 mai 2016)
  10. « Parador d'Aiguablava », sur parador.es (consulté le 20 mai 2016)
  11. « Plages et criques », sur begur.cat (consulté le 20 mai 2016)