Beffe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Beffe
Beffe
Char américain Sherman
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Marche-en-Famenne
Commune Rendeux
Code postal 6987
Démographie
Gentilé Beffois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 14′ nord, 5° 31′ est
Superficie 1 109 ha = 11,09 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : province de Luxembourg
Voir sur la carte administrative de province de Luxembourg
City locator 14.svg
Beffe
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Beffe
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Beffe

Beffe (en wallon Bêfe) est une section de la commune belge de Rendeux située en Région wallonne dans la province de Luxembourg.

C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Beffe n'était une commune de la province de Luxembourg que depuis 1839. Elle fut créée en 1823 par la fusion des communes grand-ducales de Beffe, Magoster et Trinal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, le , lendemain du déclenchement de la campagne des 18 jours, Beffe est prise par les Allemands du Kradschützen-Bataillon 7[1], unité de la 7e Panzerdivision qui a pour objectif de traverser la Meuse au niveau de Dinant.

Au cours de l’été 1944, un camp de la Mission Marathon a été organisé secrètement dans le village de Beffe. La Mission Marathon, dirigée en Belgique par Albert Ancia, visait à mettre des aviateurs alliés à l’abri dans des camps, plutôt que de les évacuer par les filières d’évasion classiques. Abattus en territoires occupés, ils étaient acheminés de tout le pays vers l’Ardenne, en passant par Namur ou Liège. Six camps ont ainsi été établis en Ardenne, où les aviateurs allaient séjourner jusqu’à la Libération, en passant de camp en camp. Quand les premiers aviateurs sont arrivés à Beffe le 21 juin 1944, la cabane qui aurait dû les abriter n’était pas prête. Dès lors, les hommes ont été logés dans le Chalet Albert Ier, dans le village même. Vincent Wuyts et son épouse Marie Ghislaine Denis y ont caché et nourri plus de trente aviateurs. Selon le plan initial, les aviateurs ont été progressivement transférés vers d’autres camps. Toutefois, le transfert a dû être accéléré lorsque trois jeunes gens ont été abattus à proximité par les Allemands, sans aucun rapport avec la Mission Marathon. Plusieurs habitants de la région ont contribué à la sécurité et au ravitaillement des aviateurs[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Yves Mary, Le corridor des Panzers, tome I, p.122, Heimdal, 2009
  2. Maurice PETIT, Marathon en Ardenne. L’audacieuse mission de protection d’aviateurs alliés en 1944, Famenne & Art Museum, avec le soutien d’ARA LUXNAM, 2018, 200 pages, (ISBN 9782960193718)

Sur les autres projets Wikimedia :