Beethova Obas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Beethova Obas
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Beethova Obas (né le 25 mars 1964 en Haïti)[1] est un guitariste, auteur, compositeur et chanteur haïtien.

Son père était le peintre Charles Obas, assassiné en 1969 sous le régime Duvalier[2]. Son prénom « Beethova » est une référence à Beethoven[3]. Ses chansons sont engagées politiquement, particulièrement contre les politiciens et l'armée.

Il remporte en 1988 le concours Découvertes RFI, dont le président est Manu Dibango. Il participe à l'album Matebis avec le martiniquais Paulo Rosine et son groupe Malavoi. Son premier album Si parait en 1993. Il vit à Bruxelles de 2005 à 2020, puis retourne en Haïti début décembre 2020[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2020 : Bon bagay, Aztec Musique
  • 2010 : Futur, CD Baby
  • 2003 : Kè'm Pozé, Creon Music
  • 1999 : Planet Là[4], Disques Nuit d'Afrique
  • 1996 : Pa Prese, Declic communication
  • 1993 : Si, Declic communication
  • 1990 : Le Chant de la Liberté

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Beethova Obas », sur rfimusique.com, (consulté le 19 septembre 2020).
  2. a et b Patrick Labesse, « Beethova Obas chante Haïti, “sa joie et son désarroi” sur son dernier album », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  3. Les Musiques du Monde, François Bensignor, Ed. Larrousse, p.228
  4. « Planet La - Beethova Obas / Songs, Reviews, Credits / AllMusic », sur allmusic.com (consulté le 19 septembre 2020).

Liens externes[modifier | modifier le code]