Beauzelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beauzelle
L'église.
L'église.
Blason de Beauzelle
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Arrondissement Toulouse
Canton Blagnac
Intercommunalité Toulouse Métropole
Maire
Mandat
Patrice Rodrigues
2014-2020
Code postal 31700
Code commune 31056
Démographie
Gentilé Beauzellois, Beauzelloises
Population
municipale
6 111 hab. (2014en augmentation de 21.59 % par rapport à 2009)
Densité 1 383 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 39′ 59″ nord, 1° 22′ 42″ est
Altitude Min. 115 m – Max. 145 m
Superficie 4,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte administrative de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Beauzelle

Géolocalisation sur la carte : Haute-Garonne

Voir sur la carte topographique de la Haute-Garonne
City locator 14.svg
Beauzelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beauzelle

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beauzelle
Liens
Site web Site officiel de la mairie

Beauzelle est une commune française située dans le département de la Haute-Garonne, en région Occitanie.

Ses habitants sont appelés les Beauzellois(es).

Géographie[modifier | modifier le code]

Commune de l'aire urbaine de Toulouse située dans son pôle urbain, au nord-ouest de Toulouse sur la rive gauche de la Garonne au confluent avec le Maltemps, à une dizaine de kilomètres en aval de Toulouse.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Beauzelle
Aussonne Seilh Fenouillet
Aussonne Beauzelle Fenouillet
Blagnac Blagnac Blagnac

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Beauzelle étend ses quelques 468 hectares entre les communes de Seilh, d'Aussonne, de Blagnac, de Toulouse et de Fenouillet. À la bonne saison, son ramier très ombragé attire promeneurs et pêcheurs.

Transports[modifier | modifier le code]

Plusieurs lignes de bus Tisséo permettent l'accès au métro et tramway toulousain :

  • la ligne Liste des lignes de bus de Toulouse30​​​​​​​​​​​​​​​ part de l'aéroport international de Toulouse-Blagnac jusqu'au centre commercial de Fenouillet en passant par le quartier Andromède ;
  • la ligne Liste des lignes de bus de Toulouse70​​​​​​​​​​​​​​​ part de la station de métro Jeanne d'Arc jusqu'à Aéroconstellation en passant par le centre de la commune ;
  • la ligne Liste des lignes de bus de Toulouse71​​​​​​​​​​​​​​​ part de la station de tramway Andromède-Lycée à Blagnac jusqu'à Aussonne en passant par le quartier Andromède.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1307, Beauzelle faisait partie de la seigneurie de Blagnac.

Beauzelle, de l'occitan baouzelle (bausèla), nom de l'unique chaumière qui, selon la tradition, se dressait autrefois au milieu de la forêt environnante et servait de halte aux gens de passage.

Comme de nombreuses communes situées à la périphérie d'une grande ville, Beauzelle vit une mutation d’une exceptionnelle ampleur. En 1886, le village compte 254 habitants et comprend, outre le village proprement dit, le hameau de la Sur ou de Gailhard et quelques maisons isolées, telles les métairies de Jonca, de Fernier, de Lagorée (ou la Gorrée) et de Latché. À la même époque, quatre voies desservent l’agglomération : la Grand Rue, la rue de Jonca, la rue de l’Église, la rue de la Fontaine.

D’août 1898 à février 1899, le peintre Henri Matisse vécut à Beauzelle avec sa femme Alexandrine Parayre qui y était née le 16 février 1872. Leur premier fils Jean y naquit lui aussi le 10 janvier 1899.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Le nombre d'habitants au recensement de 2011 étant compris entre 5 000 habitants et 9 999 habitants au dernier recensement, le nombre de membres du conseil municipal est de vingt neuf[1],[2].

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la sixième circonscription de la Haute-Garonne, de Toulouse Métropole et du canton de Blagnac.

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 1989 Eugène Chamayou    
mars 1989 2014 Claude Benoit PS  
mars 2014 en cours Patrice Rodrigues PS Cadre

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans.

Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 6 111 habitants, en augmentation de 21,59 % par rapport à 2009 (Haute-Garonne : 6,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
198 227 207 245 260 254 245 266 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
246 253 235 253 259 260 254 253 230
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
230 205 192 185 185 167 167 231 287
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
379 623 2 736 3 573 5 405 5 376 4 914 5 480 6 111
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution du rang de la commune
selon la population municipale des années : 1968[7] 1975[7] 1982[7] 1990[7] 1999[7] 2006[8] 2009[9] 2013[10]
Rang de la commune dans le département 111 32 26 21 30 36 39 34
Nombre de communes du département 592 582 586 588 588 588 589 589

Économie[modifier | modifier le code]

Beauzelle fait partie du projet Blagnac Constellation, et du site du futur parc des expositions de Toulouse[11].

Enseignement[modifier | modifier le code]

Beauzelle fait partie de l'académie de Toulouse.

L'éducation est assurée sur la commune par les classes maternelles (les écureuils et les mésanges) et l'école élémentaire (les chênes), ainsi que par le Groupe Scolaire Henri Matisse situé au sein de la zone Andromède, qui a ouvert ses portes à la rentrée 2016-2017. Pour les collèges et les lycées ils sont situés sur la commune voisine de Blagnac[12].

Santé[modifier | modifier le code]

Culture et festivité[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Écologie et recyclage[modifier | modifier le code]

La collecte et le traitement des déchets des ménages et des déchets assimilés ainsi que la protection et la mise en valeur de l'environnement se font dans le cadre de la métropole de Toulouse Métropole[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Beauzelle

Son blasonnement est : D’argent à trois barres, la 1re d’azur, les deux autres de gueules, à l’étoile d’or brochant en chef et caudée en barre d'argent à dextre.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]