Beaumontel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Beaumontel
L'église Saint-Pierre  Classé MH (1862)   Inscrit MH (1978).
L'église Saint-Pierre Logo monument historique Classé MH (1862)
 Inscrit MH (1978).
Blason de Beaumontel
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Brionne
Intercommunalité Communauté de communes Bernay Terres de Normandie
Maire
Mandat
Anne-Marie Leconte (DLF)
2014-2020
Code postal 27170
Code commune 27050
Démographie
Gentilé Beaumontelois
Population
municipale
676 hab. (2014)
Densité 58 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 05′ 21″ nord, 0° 45′ 59″ est
Altitude Min. 79 m – Max. 160 m
Superficie 11,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Beaumontel

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Beaumontel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaumontel

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaumontel

Beaumontel est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Beaumontel est située dans la vallée de la Risle, enclavée entre le plateau du Neubourg et la forêt de Beaumont-le-Roger, dans le pays d'Ouche[1]. Elle est située à 130 km de Paris, 30 km d'Évreux et enfin à 15 km de Bernay.

Communes limitrophes de Beaumontel[2]
Launay Goupillières, Le Tilleul-Othon
Beaumont-le-Roger Beaumontel[2] Bray
Beaumont-le-Roger Beaumont-le-Roger, Barc Le Tilleul-Othon

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Risle[3] et le ruisseau de la Georgette traversent la commune de Beaumontel.

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune de Beaumontel est traversée par la voie ferée Paris-Cherbourg.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'ancien nom de Beaumontel est Belmontel[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les origines de Beaumontel[modifier | modifier le code]

Le village est un démembrement de Beaumont-le-Roger et leurs origines sont communes ; ainsi, Beaumontel appartenait aux ducs de Normandie et fut donnée à Judith de Bretagne puis remis aux religieux de Bernay. Du début du XVe siècle à la Révolution, le domaine a appartenu à la famille du Val.

Beaumontel pendant la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Dès 1939, des Britanniques ont conçu l'installation d'un vaste champ d'aviation, à Beaumontel. Or, ce plan fut exploité, puis réalisé par les Allemands.

De 1943 à 1944, près de 31 bombardements importants, tous commandés par l'Air Force américaine, rasèrent une partie du village.

Beaumontel, aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Dans la nuit du 7 au 8 février 2001, des intempéries causèrent de profonds dégâts ; l'un des pans mur de soutènement de l'église Saint-Pierre de Beaumontel s'effondre. Par mesure de sécurité, le restaurant du village, Le Diable Rouge- Le Pépino ferme ses portes temporairement, tout comme l'école du village.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Beaumontel

Elles peuvent se blasonner ainsi aujourd’hui : Coupé, au premier de gueules à l'inscription BEAUMONTEL surmontée à dextre de la date 1668 et à senestre de la date 1405, en lettres capitales, le tout d'or, au second parti, au premier d'argent à la bande de gueules, au second d'or au lion de gueules, enté en pointe du même

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie s'est basée sur l'utilisation de la force électrique de l'eau, notamment pour la meunerie.

Les industries suivantes se sont également installées à Beaumontel :

  • l'exploitation de carrières de silex ;
  • la fabrication de charbon de bois ;
  • une usine de tissage de mèches de coton ;
  • une fabrique de pâtes alimentaires.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Anne-Marie Leconte DLF Retraitée
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[5],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 676 habitants, en diminution de -5,45 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
551 671 609 640 670 721 673 666 599
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
645 609 599 533 553 529 511 506 462
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
456 478 480 450 427 423 430 431 513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
516 533 617 763 745 715 715 678 676
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La commune de Beaumontel compte un édifice inscrit et classé au titre des monuments historiques :

  • L'église Saint-Pierre (XIIIe, XVe et XVIe) Logo monument historique Classé MH (1862)  Inscrit MH (1978)[8]. L'ensemble de l'église fait l'objet de l'inscription à l'exception du clocher Renaissance qui fait l'objet, lui, du classement. La nef et le chœur datent du XIIIe siècle ; la tour clocher et la flèche, du XVe siècle ; la chapelle sud, du XVIe siècle. L'église était placée sous le patronage du collège de Beaumont-le-Roger, puis de l'abbé du Bec-Hellouin.

Par ailleurs, de nombreux autres édifices sont inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • Le presbytère du XVIIIe siècle[9] ;
  • Un château du XVIIIe siècle au lieu-dit Beaumont-la-Ville[10]. Après avoir été sinistré, ce château a été reconstruit après 1945 ;
  • Cinq manoirs : le premier du XVIIe siècle au lieu-dit Pierrelaye[11] ; le deuxième des XVIIe et XVIIIe siècles au lieu-dit la Plardière[12] ; le troisième du XVIIe siècle au lieu-dit Beaumont-la-Ville[13] ; le quatrième des XVIIe et XVIIIe siècles au lieu-dit le Bosc-Anglier[14] ; le cinquième des XVIIe et XIXe siècles au lieu-dit la Herpinière[15] ;
  • La ferme des Moines (XVIIe) au lieu-dit Beaumont-la-Ville[16] ;
  • Une ferme du XVIIIe siècle au lieu-dit Luisigneul[17] ;
  • La maladrerie et chapelle saint Laurent et sainte Marguerite (XIIe siècle). Elle était placée sous le patronage du roi de France, puis du chapitre de Cléry. Les biens ont été unis à l'hospice d'Harcourt en 1696. Cet édifice fut détruit partiellement au cours du XIXe siècle, puis totalement lors de bombardements en 1939 et en 1945.

Autre lieu :

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Natura 2000[modifier | modifier le code]

  • Risle, Guiel, Charentonne[18].

ZNIEFF de type 1[modifier | modifier le code]

  • Les souterrains de Beaumontel[19] ;
  • Les prairies du clos Philippe[20].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

  • La vallée de la Risle de la Ferrière-sur-Risle à Brionne, la forêt de Beaumont, la basse vallée de la Charentonne[21].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le pays d'Ouche », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 22 mars 2017).
  2. « Géoportail (IGN), couche « Communes » activée ».
  3. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Risle (H6--0200) ».
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Église paroissiale Saint-Pierre », notice no PA00099326, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. « Presbytère », notice no IA00018773, base Mérimée, ministère français de la Culture
  10. « Château », notice no IA00018778, base Mérimée, ministère français de la Culture
  11. « Manoir », notice no IA00018777, base Mérimée, ministère français de la Culture
  12. « Manoir », notice no IA00018776, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « Manoir », notice no IA00018775, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « Manoir », notice no IA00018772, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Manoir », notice no IA00018770, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Ferme des Moines », notice no IA00018769, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. « Ferme », notice no IA00018771, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. « Risle, Guiel, Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 30 juin 2015)
  19. « Les souterrains de Beaumontel », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2016).
  20. « Les prairies du clos Philippe », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2016).
  21. « La vallée de la Risle de la Ferrière-sur-Risle à Brionne, la forêt de Beaumont, la basse vallée de la Charentonne », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 13 janvier 2016)